4 commentaires

  1. Posté par Maurice le

    « … à un moment donné il n’y a plus d’argent et on économiseras sur les retraites. »
    Et ça ne changera rien, car l’esprit totalitariste de solidarité est déjà ancré dans les esprits, et on fera comprendre qu’il vaut mieux aider les immigrés que les vieux, qui pourtant ont fait ce pays tel qu’il est, mais le voient se défaire…

  2. Posté par Cécile le

    Ils chôment depuis 2003 et ils sont au social à Genève, un appartement de 3 pièces 1/2 pour une personne etc. Ces gens ne sont même pas engagé par la ville pour le nettoyage car ils préfèrent prendre des frontaliers? En plus on paye l’assistante sociale depuis ce temps pour trouver un travail mais elle ne trouve pas un travail pour cette personne depuis 14 ans mais son salaire tombe á la fin du mois.Une industrie pour les socialistes de bon cœur avec le porte-monnaie du con de contribuables, mais un moment donné il n’y a plus d’argent et on économiseras sur les retraites.

  3. Posté par Son Altesse le

    Les PLR et les PS se retrouvent dans les loges et sont d’accord sur le point essentiel : mondialisation pour les premiers, internationalisme pour les seconds. Ce qui revient au même en pratique. Tous deux sont favorables à l’adhésion de la Suisse à l’UE, même si les premiers essayent de le dissimuler pour des raisons électorales. Le programme du PLR se résume en trois points : immigration, immigration et immigration. En effet, l’économie de la Suisse est devenue entièrement dépendante de celle-ci. Et pour les PLR, faire du fric à court terme est le seul objectif. Le PS étant immigrationniste, cela convient au PLR (Amarelle est ultra-immigrationniste). En revanche, l’UDC émettant quelques réserves à l’égard de l’immigration, il récolte donc l’hostilité, que dis-je, la haine, de la part des PLR.

  4. Posté par philippe le

    Vaudois que je suis , il y longtemps que le virage à gauche a été pris. C’est scandaleux que ce sont les assistés qui dictent la politique. Si nous prenons le cas de la péréquation financière , les communes n’ont plus aucun droit. Tout est dicté par le Conseil d’Etat de même que la la capacité d’emprunt. Plus d’autonomie communale. Je ne peux pas comprendre que le PLR soit satisfait de la situation .Les coûts sociaux augmentent d’une manière gigantesque une politique laxiste avec les déboutés. Ceci est mirage euphorique qui un jour va se payer cher !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.