Démission de Burkhalter: Le Nouveau mouvement européen suisse et le socialiste François Cherix pleurnichent

chérix

Preuve si besoin était encore que Burkhalter servait les intérêts de S. Sommaruga comme les Observateurs.ch l'ont relevé à maintes reprises.

Dès lors, il était très facile pour le PS d'avoir la majorité au Conseil fédéral avec une telle marionnette au service de la gauche.

************

La démission de Didier Burkhalter du Conseil fédéral «n'est pas une bonne nouvelle» pour la Suisse, avertit le coprésident du Nomes François Cherix. Selon lui, les blocages dans le dossier européen ne sont pas étrangers au «découragement» de Didier Burkhalter.

«Nous courons le risque absolu que l'on descende encore d'un cran dans l'europhilie des ministres», déclare le coprésident du Nouveau mouvement européen suisse (Nomes) dans un entretien diffusé samedi par la Tribune de Genève et 24 Heures.

 

Source et article complet

 

10 commentaires

  1. Posté par marguerite le

    @Mr Brélaz en effet la phrase que vous citez ici est de la plus haute importance et résume très bien ce vers quoi tend l’UE en finalité…….comment dès lors vouloir adhérer ( quoiqu’il soit pour nous suisses déjà probablement trop tard ) à cette mascarade destructrice et avilissante ?

    et quand tous ces gauchistes ( ne dit-on pas que les anitfascistes d’aujourd’hui sont les fascistes de demain (demain qui est déjà là ! ) ) auront la présence d’esprit de se rendre compte qu’ils ne sont nourris, (abreuvés et manipulés et intoxiqués ) du dedans depuis des lustres que par la mamelle malsaine de la pieuvre Soros et sont donc avec ou malgré eux devenus aussi vides et insignifiants que des figurants dans un film porno, ils vendent leurs âmes et leur avenir pour des foutaises et des rêves de milliardaires probablement fort malade et dont le but n’est que contrôle et domination totale. Il est donc honteux que ces agitateurs de néant puissent encore être actifs en politique comme ailleurs, on pourrait parier dès aujourd’hui que même leur descendance les renierait sans concessions et sans pitié au vu de ce qu’ils leur auront légués par inconscience totale.
    De vrais danger pour la race humaine et son avenir. CQFD

  2. Posté par Ralebol le

    Les pauvres, après la débâcle de l’Hebdo et sa propagande pro-EU, les voilà qui perdent un de leur principaux appuis à Berne. Après ces deux excellentes nouvelles, il est permis de rêver: somaruga éjectée du CF, endroit où elle n’est absolument pas à sa place.

  3. Posté par Brélaz François le

    Concernant l’Union européenne, j’aimerais rappeler cette affirmation de Mme Viviane Reding, Vice-présidente de la Commission européenne, devant un parterre de députés français: « Il faut lentement mais sûrement comprendre qu’il n’y a plus de politiques intérieures nationales. Il n’y a que des politiques européennes partagées dans une souveraineté commune. »
    Dans ce contexte, le slogan « rester libre » est plus que jamais d’actualité !

  4. Posté par G. Vuilliomenet le

    @ Myrisa Jones,

    Au vu de la photo, ce n’est pas un illuminé, mais un halluciné complètement allumé.

    Bien sûr que nous devons entretenir de bonnes relations avec nos voisins, mais pas au point de se prosterner jusqu’à rayer le plancher.

    Je souhaite voir le jour où tous ces traîtres devront rendre des comptes aux peuples, que la peine de mort sera remise au goût du jour avec cette particularité romaine où, au hasard, une personne sur dix était mise à mort (la décimation).

    La décimation:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9cimation_(Rome_antique)

  5. Posté par Le Taz le

    Internationalistes et mondialistes s’entendent comme cochons lorsqu’il s’agit de se prosterner devant l’UE et pour accepter l’invasion d’outre méditerranée. Les premiers par idéologie débile, pour faire travailler leurs électeurs du social et pour augmenter artificiellement leur électorat à grands coups de naturalisations. Les deuxièmes pour abaisser les salaires, continuer à bétonner notre pays et accroître le nombre de consommateurs. […]

  6. Posté par Myrisa Jones le

    Ce monsieur me donne de l’urticaire dès que j’entends sa voix.
    Celle-ci dénote un agité du bocal, une sorte « d’illuminé », dans le sens péjoratif du terme, avec tout ce qu’il peut y avoir de maladivement égocentrique.

  7. Posté par Aude le

    C’est le dernier de nos soucis…Mr.Cherix….
    D.Burkalther est assez malin pour se recaser quelque part…et bon vent!!!
    J’attends avec impatience la démission de S.Sommaruga qui n’a jamais servi la Suisse…..
    La preuve : elle n’a jamais juré fidélité à la Constitution Suisse….qu’elle s’en aille aussi!
    L’Europe de Bruxelles n’est pas mon Europe….et ne le sera jamais…
    L’Europe c’est une Europe…berceau des nations et respectueuse de la souveraineté de chaque nation….Elle est immensément riche de ses cultures…et de son passé…
    Aidons les africains chez eux…..ce qui nous coûterait le dixième de ce qu’ils coûtent en Suisse sans être submergés par une culture dominatrice de l’islam….
    Qui plus est…combien de ses clandestins du Maghreb sont des delinquants dans leur pays…
    Expliquez-moi pourquoi leur pays ne veulent pas les reprendre?
    Nous ne sommes pas la poubelle du Monde!
    Combien de gauchos écervelés défendent ces gens-là…mais incapables de défendre leur population pauvre….pauvres idiots!! PROFAS…vous êtes les dhimmis de ces delinquants….

  8. Posté par Yolande C.H. le

    Cherix:«nous avons l’obligation de développer notre relation avec l’UE».
    Comment développer une relation si la Suisse doit se dissoudre dans le diktat de l’UE?

  9. Posté par Christian Hofer le

    On ne doit pas être au courant du 10ème des magouilles qui se trament au sein de notre gouvernement ni de ce qu’ils ont décidé dans notre dos!

  10. Posté par Esterrosa le

    Una notizia meravigliosa, speriamo in notizie simili ogni giorno.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.