«On n’en peut plus» : les habitants de Vintimille poussent un cri de détresse face aux migrants [vidéo]

ventimiglia1

«On ne peut plus vivre librement dans notre ville.» A la frontière avec la France, des habitants de Vintimille ont exprimé leur détresse face à l'afflux de migrants dans leur ville dans un reportage diffusé par l'agence vidéo RUPTLY.


.
Suite de l'article 

13 commentaires

  1. Posté par Robert Gelinas le

    J’ai de la difficulté à comprendre mes cousins français, vous aviez l’opportunité d’établir des frontières, de faire cesser cette immigration incontrôlée mais avez préféré voter pour la continuité au lieu de Marine Le Pen, seule candidate que je trouvais potable ….qu’est-ce qui vous faisait si peur dans son programme électoral?

  2. Posté par lème le

    Donc pour agir , comment fait on Odin et loulou ?

  3. Posté par lème le

    oh tout ce qui est dit , j’approuve ! quand à mettre les technocrates dehors je suis d’accord quand on pense que ces personnes ont été placées là pour s’en débarrasser dans les gouvernements comme celui de SoS racisme Harlem Désir qui piquait dans la caisse et qui avait des contraventions à plusieurs milliers d’E et que Mr Mittérand a absout !!

  4. Posté par RealrecognizeReal le

    Les CONtribuales aboient, la limousine de Juncker passe.

  5. Posté par Jacques S. le

    L’urgence absolue n’est pas les migrants. On verra dans un second temps.
    Pour l’instant c’est tous les technocrates européens qu’il faut mettre hors d’état de nuire; Après les peuples auront les mains libres !

  6. Posté par Astérix chez les islamistes le

    Sans une volonté politique
    la situation sera toujours pareille
    que faire ? Renverser ce système nous n’avons plus le choix
    sinon nous disparaitrons tous
    car les envahisseurs n’ont aucun état d’âme
    ils n’ont qu’un but envahir prendre nos place
    ils sont en plus terriblement violent
    qui les arrêteras sinon des armes ?

  7. Posté par miranda le

    LES MESSIEURS DES HAUTEURS NOUS TESTENT, ils observent nos capacités « d’adaptation , de soumission à cette nouvelle situation ». Ils pensent que nous n’allons réagir que par le verbe.

    DEFEND EUROPE a déjà réagi, mais je crois que DEFEND EUROP doit faire appel à de nouveau dons, pour que puissent naviguer d’autres bateaux anti-migrants Car il n’y a qu’eux qui sont capables d’une telle organisation et gestion de cette crise.

    MAIS A QUAND : DEFEND BORDER (Frontières) ?

    Ainsi que le dit Mr Gourevitch, le solde migratoire pour a France est de 300.000 migrants/AN. (légaux) mais on peut y ajouter peut-être l’équivalent en migrants non invités (illégaux)

    On peut AUSSI multiplier ces chiffres par 3 ou 4 en prenant en compte qu’un migrant ne vivra jamais seul et qu’ il fera venir femme et enfants.

    Ce solde migratoire atteindra DONC le chiffre de 300.000 x 4 = 1.200.000 dans les deux ou trois ans qui suivront l’arrivée du migrant.

    Mais entre temps ou pendant le temps qu’un migrant se préoccupera de faire venir femme et enfant, 300.000 migrants arriveront au fil des ans et auront ce même projet.

    Donc quand un migrant vient, il vaut mieux multiplier immédiatement le chiffre par 4 parce que soit il est déjà marié et a femme et enfants, soit il se mariera et aura des enfants…

    CA PEUT DONNER UNE IDEE DE NOTRE EVOLUTION DEMOGRAPHIQUE, n’est-ce pas?
    Mr Gourevitch, un homme qui vient d’Afrique est un migrant suivi par 4 personnes minimum dans l’immédiat ou à venir.

    Monsieur ORBAN lui a déjà TOUT COMPRIS et n’est pas VENDU à BRUXELLES.

  8. Posté par Valerie Montel le

    Tout est dans cette question : « Quel sera le sort qui sera réservé aux autochtones de souche chrétienne quand ils deviendront minoritaires sur la terre de leurs ancêtres ?  » (suivant récit love story « les corps indécents) Il y a gros à parier que nous sommes à la veille de grands changements.

  9. Posté par Dragonnès le

    Comme en « FRANCE » , ceux qui ne sont pas touchés s’en foutent , et pour les plus cons d’entre eux , vous font les gros yeux et la morale ; comme cet âne de maire qui avait écrit à ses administrés votant F.N. une lettre de remontrances , pauvre idiot borné aux limites de son canton ; ne pouvant envisager que ses voisins pensent encore FRANCE . L’algèbre fait que les victimes des envahisseurs vont être de plus en plus nombreux , jusqu’à être la majorité ; l’Economie se cassant la gueule , ça va très mal finir : POUR TOUS !

  10. Posté par odin29 le

    Comme dis Loulou, plus haut, sans violence nous n’en sortirons jamais.
    Ces  » réfugiés  » se comportent en conquérants agressifs et ne respectent rien.
    Si nous laissons pourrir la situation, sans réagir, dans quelques années nous serons foutus et nos enfants nous maudirons plus tard…s’ils survivent.

  11. Posté par Gabrielle le

    @Loulou, une Europe africanisée… et musulmane ! Avec tout ce que cela comporte ! Mais allez faire comprendre cela aux bobos débiles, naïfs et irrespectueux de leur propre culture… Quant aux politiques, ils n’auront jamais les couilles pour prendre les décisions courageuses et impératives qui s’imposent pour faire cesser l’invasion, puisqu’ils ont certainement des intérêts financiers et clientélistes pour trahir ainsi la population européenne. Aucun espoir de voir le péril être stoppé de manière intelligente, ne restera donc hélas que les solutions violentes, engendrées par la peur l’exaspération et l’instinct de survie de gens sommairement catalogués d’extrêmistes de droite, puisque refusant de se prosterner cul en l’air. Hélas… l’avenir est sombre, entaché par la malhonnêteté et la cupidité des lâches.

  12. Posté par Loulou le

    Ce que ces gens ne comprennent pas c’est qu’il n’y a rien à attendre des autorités. Il fut un temps où toute la ville, tout le village se mettait ensemble, saisissait les fourches, les outils et allait fracasser la tronche de l’envahisseur. Ils n’avaient pas le choix. La seule réponse à donner, la seule solution pour faire bouger les choses c’est la violence. Sans violence l’état estime, à juste titre, que la situation est supportable. Ce sont des clandos, des illégaux, des envahisseurs. Un envahisseur cela se combat, avec les couilles. Un état qui ne fait plus respecter l’ordre et le droit n’a plus de légitimité. Un état qui va chercher des centaines de milliers d’envahisseurs belliqueux à 20 km de leurs côtes pour ensuite faire des centaines de km et les débarquer en les lâchant dans la mère patrie est un état félon, des traîtres qui doivent être renversés, jugés et exécutés. Commencez par vous en prendre à ceux qui les aident, à ceux qui les nourrissent, à ces gauchos. Ensuite ne votez plus que pour ce qu’il y a de plus dur. Je préfère dix ans de fascisme plutôt que de subir ce qui se prépare: une Europe africanisée, détruite, dans laquelle nous serons des étrangers chez nous. Dans laquelle nos enfants ne seront plus que de la chair à consommer et à tuer.

  13. Posté par S. Dumont le

    En quelques mots, tout est dit!!
    On ne peut plus vivre librement dans notre ville. Ce n’est d’ailleurs plus notre ville, ce n’est plus une ville du tout. C’est juste un énorme camp de réfugiés.
    Le gouvernement nous les impose et c’est le contribuable qui paye.
    Les femmes ne peuvent plus se promener la nuit seules dans les rues.
    Le propriétaire d’une boutique déplore une baisse de l’afflux de touristes et on a de moins en moins de travail.
    L’État doit nous écouter, et le maire en premier, mais personne ne le fait.
    A cela, j’ajoute à ces témoignages de détresse que les illégaux comme les légaux ne repartiront jamais!!!
    Une Europe qui part en vrille!!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.