Allemagne. Le ministre de la culture de la Sarre veut introduire l’enseignement de l’arabe à l’école

post_thumb_default
Le ministre de la culture de la Sarre veut introduire l'enseignement de l'arabe à l'école
Le tout petit Etat de Sarre (moins d'un million d'habitants) compte déjà 7500 écoliers issus de l'immigration, dont la majorité est bien sûr musulmane. C'est pourquoi le ministre de l'éducation (socialiste), Ulrich Commerçon, veut introduire l'arabe, le turc et le russe à l'école. Ces enfants pourront ainsi continuer à cultiver la langue de leur pays d'origine. Un plan semblable existe déjà en Basse-Saxe, mais il a été rendu aléatoire par le changement de gouvernment dans cet autre Etat allemand, la gauche y ayant perdu la majorité au parlement régional.
http://www.huffingtonpost.de/2017/08/10/arabisch-schulfach-saarland-_n_17715218.html
Traduction (Claude Haenggli) : Commerçon a dit selon le journal Bild : " Les enfants de réfugiés (il aurait dû dire d'immigrants, NdT) nous apportent les connaissances des langues de leurs pays d'origine. Il faut donc leur accorder plus de place comme disciplines d'enseignement. L'arabe a de bonnes chances de devenir une langue universelle."
Claude Haenggli, 11.8.2017

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.