Les trois aveuglements

Jean Romain
Ecrivain, philosophe, député PLR GC Genève
Aveuglement_ideologique_de_gauche-228d6

 

Les trois aveuglements

Depuis la fin de la dernière guerre, l’Europe intellectuelle a connu trois phases massives d’aveuglement, comme si les intellectuels « engagés » avaient à toutes les époques besoin d’une cause faisandée pour les stimuler. C’est tellement énorme qu’on peine à le croire, et quelques années après, on se demande encore comment on a pu se montrer si aveugle.

La première fut celle du stalinisme soviétique : chacun pouvait voir clairement l’horreur de cette dictature rouge, et sa manière de broyer l’humain, et pourtant les intellectuels ont développé à l’époque une rhétorique d’intimidation : quiconque critiquait le petit Père des peuples était un agent de l’impérialisme américain. Donc un salaud ! On n’osa plus parler sans passer pour un réac ou un suppôt de la CIA. Les Russes ont fini par apporter la vérité.

Le deuxième aveuglement a surgi à propos du maoïsme : cette nouvelle doctrine dictatoriale focalisait sur elle l’avenir de l’humanité. Elle était différente du stalinisme, bien sûr, parce que culturelle ! Lavée du soupçon de crime par le savon de la culture, elle fut un enfer. Cependant, ses détracteurs furent accusés de faire le jeu de l’impérialisme. On se tu. On trembla. On se gonfla de culpabilité. Les Chinois ont fini par apporter la vérité.

La troisième cécité est celle qu’on connaît aujourd’hui avec l’islam. Les intellectuels ont érigé l’islam en religion des pauvres et des exploités. Il s’agit de faire place aux pauvres, pense-t-on. Cela n’a rien à voir avec le maoïsme, disent-ils, ni avec le stalinisme. Critiquer cette religion revient à défendre les exploiteurs, les salauds et l’impérialisme. On invente même le terme d’islamophobe pour bien ancrer l’opprobre. Ainsi, on dodeline d’approbation et on nie l’évidence. J’espère que les musulmans vont leur ouvrir les yeux.

Mais le ver est dans les esprits, et ce qui est commun aux trois aveuglements c’est que les citoyens normaux furent terrorisés s’ils n’épousaient pas les thèses prétendument progressistes : les millions de morts, la servitude, l’obscurantisme, la soumission sont le tribut à payer à la marche de l’humanité vers la justice et l’égalité ! On a donc lynché sur la place publique, c’est à dire dans les médias ou devant les tribunaux (Bensoussan ou Bruckner), tous ceux qui ne le comprenaient pas et le disaient tout haut. Staline, Mao et l’islamisme ont ceci de particulier qu’un culte religieux, une dévotion même, tient à distance prophylactique toute critique, alors même que le rôle de l’intellectuel devrait être critique.

Jean Romain, philosophe, 1.10.2017

 

10 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    « Non. Il n’y a pas eu d’engouement des intellectuels pour le nazisme.  »

    Cette affirmation pourrait bien être fausse. Que peut-on lire dans l’essai de Benoît Malbranque?

    « En plus de Joseph Goebbels, de nombreux intellectuels appuyèrent leur combat pour davantage de socialisme. Ce fut le cas du comte Ernst zu Reventlow. Fils d’un riche noble du nord de l’Allemagne, il commença sa carrière dans la marine impériale allemande, avant de se lancer dans la politique. »

     » Nous avons sans doute plus de mal à nous imaginer les raisons pour lesquelles le fascisme fut soutenu par des intellectuels de premier ordre, et pas seulement en Allemagne, plutôt que celles qui poussèrent des petits commerçants ou des ouvriers à le soutenir et à réclamer son
    arrivée. »

    http://ben.lp.free.fr/lesocialismeenchemisebrune/Benoit%20Malbranque%20-%20Le%20Socialisme%20en%20Chemise%20Brune.pdf

    Si les nazis n’avaient pas agressé militairement leurs voisins, peut-être que le nazisme aurait survécu et aurait eu ses zélateurs un peu partout dans le monde. Le nazisme renaît au travers des mouvements d’extrême-gauche qui ont les tares de cette idéologie: agression de ceux qui ne partagent pas leur opinion. L’UDC en a déjà fait les frais et comme par hasard, jamais la fausse droite PLR n’e émis la moindre critique. Qui ne dit mot consent. Oui, on est lâche au PLR, le Parti des Lavettes Radicales.

  2. Posté par G. Vuilliomenet le

    @ Dominique Schwander

    J’écoutais la présentation du dernier essai d’Odon Lafontaine plus connus sous le pseudo Olaf, il voit plutôt l’islam comme un communisme affublé des oripeaux de la religion.

    https://www.youtube.com/watch?v=KHx-e9Y44c4

    Par contre, il semble optimiste quant au destin de l’islam. Il se remettra en question ou il disparaîtra.

    L’islam n’en reste pas moins un fascisme, fascisme qui semble ne pas avoir trop dérangé le PLR jusqu’à ce jour. Je mentionne le PLR en particulier car c’est théoriquement un parti de droite, malheureusement, il s’est souvent compromis avec la gauche pour essayer de briser un autre parti de droite, l’UDC, jusqu’à lui jouer des tours pendables dans de fausses alliances.

  3. Posté par Dominique Schwander le

    Malgré ce qui transpire dans les médias, nombre de citoyens restent aveugles. Pourtant nazisme et islam c’est du pareil au même. Le tsunami migratoire envahisseur qui déferle sur l’Occident a été prévu, organisé, financé par les élus européens islamo-collabos pro Eurabia, cela dès après la deuxième guerre mondiale. Il a même été décrit dans plusieurs romans prophétiques, en particulier dans d’admirables romans d’anticipation. Notre langue française compte une excellente suite de ces romans-prophéties ayant trait à l’islam et aux immigrants militants qui auraient du nous rendre tous, élus et citoyens, beaucoup plus clairvoyants. Cette suite est pourtant exemplaire:

    Driant Emile-Cyprien: « La guerre au XX ème siècle. L’invasion noire. »1895 

    Raspail Jean: « Le camp des sains. » 1973

    Tchoudinova Elena: « La Mosquée Notre-Dame de Paris : année 2048. » 2008.

    Houellebecq Michel: « Soumission. » 2015

    A cela s’ajoute des publications telles que le livre de Alfred Sauvy: « L’Europe submergée. Sud-nord dans 30 ans », publié chez Junod en 1987 déjà.

  4. Posté par oxygène le

    L’aveuglement qui résume les autres, pourrait être d’assimiler le gauchisme maçonnique au progrès. Et ça dure depuis la funeste époque de la si fameuse Révolution Française dont nous devons être si fiers. Aujourd’hui encore, pendant qu’on égorge à Marseille, on fait des expos à Paris-Bastille sur les crimes en Iran. On appelle ça culture et engagement politique. L’occident n’est pas encore en position latérale de sécurité…

  5. Posté par Prof. Prout le

    Il a oublié un 4ème aveuglement : la franc-maçonnerie.

  6. Posté par Jean Romain le

    Non. Il n’y a pas eu d’engouement des intellectuels pour le nazisme. On peut effectivement mentionner Heidegger, qui s’y s’est frotté, mais je ne sache pas qu’il y ait eu en Occident un aveuglement qui l’a protégé.

  7. Posté par colt seavers le

    il a oublié un 4 eme aveuglement le « nazisme »

  8. Posté par pierre frankenhauser le

    Concernant le stalinisme, ces aveugles de communistes français de l’après-guerre avaient notamment nié l’existence des goulags en Sibérie, prétextant que cela ne pouvait pas être possible venant de la part d’un pays qui avait grandement contribué à écrabouiller les Nazis. Je crois qu’il a fallu attendre 1973 et la parution de « L’Archipel du Goulag » d’Alexandre Soljenitsyne pour que ces blaireaux ouvrent enfin les yeux.

    Sinon, fruit du hasard, voici un excellent livre sur l’aveuglement, que je viens tout juste de commencer à lire:

    « L’aveuglement, une autre histoire de notre monde », 2015, de Marc Ferro
    ISBN: 979-10-210-0540-2

    La Grande Guerre (14-18), la montée du nazisme, la terreur stalinienne, l’extermination des juifs, Mai 68, la chute du communisme, le 11 septembre 2001, les crises économiques ou financières, l’éveil chinois, la montée de l’islamisme radical, tout des événements parfois prévus par certains clairvoyants mais que les décideurs n’ont bien souvent pas pu ou voulu voir venir.

  9. Posté par G. Vuilliomenet le

    Combien de PLR pour dénoncer les tartuferies de leur pion placé à la Commission fédérale contre le racisme (tata martine brunschwig-graf) qui a lancé avec l’université de Lucerne et le CSIS et la complicité de l’Uni Fribourg un « colloque sur l’hostilité envers les musulmans ». Ce dernier exhalait les odeurs nauséabondes d’une propagande pro-islam pour ne pas dire en faveur de l’islamisme. A aucun moment il n’a vraiment été question des textes sacrés de l’islam qui appellent aux meurtres et à la discrimination des non-musulmans et des femmes, ce qui aurait pu être un début de réponse, non pas à l’hostilité envers les musulmans, ce qui est une pure foutaise de la tata Martine (brunschwig-graf) et de son officine vérolée par des islamistes, mais plutôt une certaine méfiance envers les musulmans. Oui, combien de ces musulmans qui ont commis des attentats ont été présenté comme étant de gentilles personnes?

    Au PLR, on ferait mieux de lire un des derniers textes de Mathieu Bock-Côté paru sur le Figaro:

    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2017/09/11/31001-20170911ARTFIG00256-mathieu-bock-cote-comment-etre-de-droite-dans-un-systeme-mediatique-de-gauche.php

  10. Posté par Derek Doppler le

    La Nature n’aimant pas le vide et le spirituel étant l’opposé du néant, les paumés ramassent ce qui traîne.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.