Les Slovaques contre l’Europe à plusieurs vitesses

post_thumb_default

 

Slovaquie – Selon un récent sondage de Polis Slovakia, les citoyens slovaques rejettent l’idée d’adhérer à l’Europe-noyau – en d’autres termes, la partie gagnante de l’Union à plusieurs vitesses voulue par Macron et Merkel -, surtout si cela s’accompagne d’une augmentation des impôts, de nouveaux prêts à la Grèce, de garanties problématiques pour les dépôts bancaires d’Europe occidentale et d’acceptation des migrants.

Le sondage a été commandé par le parti d’opposition patriotique SaS et a été mené entre le 8 et le 16 septembre. Chacune des questions demandait à se prononcer sur l’adhésion à l’Europe-noyau malgré une des conséquences annoncées ( augmentation des impôts, nouveaux prêts à la Grèce, garanties problématiques pour les dépôts bancaires d’Europe occidentale, acceptation des migrants); pour chaque question, la réponse des sondés a été très majoritairement non. Cependant, certains membre d’autres partis ont critiqué la façon dont ce sondage a été mené. Lucia Žitňanská, membre du parti de centre droit Most-Hid, qui fait partie de la coalition gouvernementale au pouvoir, a dénoncé les questions comme étant biaisées. Elle a souligné que la Slovaquie doit être à la table des négociations avec l’Europe-noyau.

Différentes forces politiques luttent en Slovaquie. Le pays est souvent présenté comme le potentiel point faible du groupe de Visegrád, le Premier ministre populiste de gauche Robert Fico souhaitant intégrer son pays dans le club sélect de l’Europe-noyau – la Slovaquie est même membre de la zone euro depuis 2009. Cependant, les forces de droite semblent plus intéressées par le renforcement du groupe Visegrád, afin de défendre les intérêts des centre-européens ensemble avec leurs voisins ayant des points de vue similaires sur l’UE, la souveraineté, la migration et la fiscalité.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.