Allemagne: la violence va crescendo dans les centres d’accueil de réfugiés

post_thumb_default

 

Les autorités allemandes ont invoqué le droit des délinquants à la vie privée pour justifier leur refus d'informer le public de l'ampleur du problème. Les experts ont d'emblée mis en garde sur les dangers de la promiscuité. Loger à l'étroit des migrants

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par Krom le

    Des paniers de scorpions qu’il faut amuser, maintenant ! Cramez-moi tout ça !

  2. Posté par Bussy le

    En fait, ce qu’il faut comprendre, c’est que l’industrie de l’asile voudrait se développer dans la construction, et offrir une petite villa à chacun de ses petits protégés….

  3. Posté par Dupond le

    Je déconseille fortement a nos amis allemands de les loger dans des immeubles inflammables leurs coutumes et modes de vie y sont incompatibles …..(mdr) Ecoutez bien l’analyse intelligente de la prefete du pas de calais (lol)
    https://www.youtube.com/watch?v=IqShhxxC398

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.