« Il n’y aura pas de mosquées en Hongrie » a déclaré un député du Fidesz

post_thumb_default

 

Hongrie – Le député hongrois du Fidesz, Gergely Gulyás, a déclaré « qu’il n’y aura pas de mosquées en Hongrie » et a fait valoir que « du point de vue de notre propre sécurité, les mosquées auraient un impact négatif. »

Bayer Zsolt, l’animateur sulfureux d’émissions politique et éditorialiste pro-Orbán bien connu, a reçu à la télévision pro-gouvernementale Echo TV le chef de la délégation parlementaire du Fidesz – parti de Viktor Orbán -, Gergely Gulyás.

Tout en commentant la récente attaque survenue à New York, Zsolt Bayer a félicité le président américain Donald Trump pour avoir appelé publiquement à la peine de mort pour l’attaquant présumé.

Gergely Gulyás a approuvé Zsolt Bayer, déclarant que « l’Europe occidentale n’a rien fait contre ce danger … Partout où l’islam radical lève la tête et est autorisé à prendre racine, ce genre d’actes peut se produire à tout moment. »

M. Bayer a conclu en ce qui concerne le terrorisme islamique que « partout où il y a une mosquée, il y a un problème. »

« C’est vrai, » a acquiescé M. Gulyás. « Il n’y aura pas de mosquées en Hongrie … Nous avons entrepris une initiative en ce sens, […] nous ne pouvons pas changer notre position là-dessus car il ne s’agit pas simplement de liberté de culte mais bien de sécurité nationale. »

L’État hongrois reconnaît 13 Églises, dont deux sont islamiques. Il y a actuellement 22 « mosquées » en Hongrie, mais la plupart d’entre elles ne sont que des salles de prière. Selon le journal en ligne hongrois Index.hu, environ 40.000 musulmans vivent en Hongrie, dont 5 à 10.000 pratiquent leur foi.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

6 commentaires

  1. Posté par mc le

    Un homme qui n’a pas perdu la tête et son âme et bien vivant dans sa peau.

  2. Posté par Claire le

    Puissent les Hongrois, les Polonais, et plus généralement le V4, tenir bon sur cette question fondamentale du refus de l’invasion islamique qui est en train de détruire l’Europe occidentale et le Canada, grâce à Merkel, Macron, Trudeau et consorts. Ils sont notre dernier rempart contre cette invasion, comme ils l’ont été lors du second siège de Vienne en 1683, où le roi de Pologne, Jean Sobieski, est intervenu de façon décisive pour battre définitivement les Turcs.

  3. Posté par miranda le

    ILS ONT SAUVEGARDE LEUR LIBERTE.

    Ils n’ont pas chez eux « des forces » susceptibles de leur imposer « l’islamisation » parce qu’ils n’ont pas la dette phénoménale qu’ont contractée les autres democraties.

    Donc chez eux pas d’islam et d’immigration-invasion instrumentalisés pour nuire et detruire l’âme d’une nation.

    Mais si les democraties endettées savaient se défendre et s’unir comme le groupe VISEGRAD, nous ne serions pas inféodées à « ces forces ».

    D’autre part, ils ont connu les manigances des « totalitarismes » et peuvent comprendre que pour arriver à ses fins l’adversaire a besoin de semer un chaos, petit, moyen ou grand. C’est ce qui se profile avec l’Islam et l’immigration invasion.

    LES NAIFS DE L’OUEST sous le poids du bourrage de crâne orchestré par les « forces en présence et les médias vendus », n’ont toujours pas compris.

  4. Posté par Léo C le

    Comme les Tchèques, plutôt chatouilleux sur la question. C’est très bien ainsi et c’est la seule solution.
    Je l’avais remarqué à Prague.

    Retournez cela dans tous les sens, c’est eux qui ont raison.

  5. Posté par Antoine le

    Mais voilà une SAGE décision, bravo la Hongrie de lutter contre cette secte mortifère !

  6. Posté par Mélanie le

    D’où l’intérêt de s’installer en Hongrie pour vivre en sécurité !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.