La droite de Berlusconi et de Salvini remporte la Sicile

DN23Yj1WkAELCsb

La coalition de droite emmenée par Silvio Berlusconi a revendiqué lundi la victoire aux élections régionales de dimanche en Sicile, avec un net avantage sur les populistes du Mouvement 5 Etoiles (M5S).

"La Sicile a choisi le chemin du changement véritable, sérieux et constructif, basé sur l'honnêteté, la compétence et l'expérience", a affirmé Silvio Berlusconi sur son compte Twitter.

Après dépouillement des bulletins de vote de près de 90% des bureaux (4466 sur 5300), Nello Musumeci, soutenu par Silvio Berlusconi (Forza Italia, centre droit) et Matteo Salvini (Ligue du Nord, extrême droite), obtenaient 39,77% des votes contre 34,76% au candidat du M5S Giancarlo Cancelleri.

(...)

Source

5 commentaires

  1. Posté par Myrisa Jones le

    Et encore un baffe pour l’UERSS: en Autriche Norbert Hofer désigné ministre des affaires étrangères!

    MARÉE DE MARÉE? Slogan pour Juncker alors que l’Autriche nomme un ministre des Affaires étrangères anti-UE

    L’AUTRICHE a envoyé un puissant message politique à l’UE en nommant un candidat anti-européen en tant que ministre des Affaires étrangères.
    Norbert Hofer, qui a attaqué à plusieurs reprises l’UE en matière d’immigration, de politique économique et de sécurité, deviendra le représentant le plus important du FPÖ (Parti de la Liberté) et reprendra l’agenda de l’UE et des affaires mondiales pour l’Autriche.

    Sebastian Kurz, leader du Parti populaire autrichien (ÖVP), organise des négociations de coalition avec le FPÖ pour former un nouveau gouvernement d’ici Noël.

    M. Hofer est considéré comme un critique véhément de la notion de super-État et se montre prudent à l’égard des eurocrates.

    La nomination de Hofer est une claque pour le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, qui a exprimé son souhait d’isoler et d’utiliser des sanctions contre tout gouvernement d’extrême droite ou populiste porté au pouvoir ou à la présidence par la colère populaire contre la migration.

    Il a précisé que M. Hofer aurait été exclu du processus décisionnel de l’UE lorsqu’il serait président de l’Autriche en 2016.

    M. Juncker a déclaré à l’époque: « Il n’y a pas de débat ou de dialogue avec l’extrême droite ».
    M. Hofer pourrait utiliser sa position de ministre des affaires étrangères pour influencer d’autres Etats de l’UE à s’opposer aux projets de M. Juncker d’imposer un système fiscal unique, un président des finances et une armée de l’UE.

    http://www.express.co.uk/news/world/876490/european-union-austria-sebastian-kurz-coalition-government-norbert-hofer-foreign-minister

  2. Posté par SERTORIUS le

    « La Sicile a choisi le chemin du changement véritable, sérieux et constructif, basé sur l’honnêteté, la compétence et l’expérience », a affirmé Silvio Berlusconi…

    Elle est bonne celle la. La droite de Berlusconi est encore plus mole que celle de Sarkozy.

  3. Posté par Dupond le

    Le vent tourne !!!…………..Les collabos vont bientot pointer a Pole emplois

  4. Posté par Myrisa Jones le

    L’UE peut continuer à s’inquiéter! C’est une lame de fond des partis anti-eu et anti immigration qui est en train de se dérouler.

  5. Posté par Gabrielle le

    C’est la raison pour laquelle cette votation est pour ainsi dire passée inaperçue dans les médias. Le ton se durcit dans l’UE. Une partie des gens émergent de leur coma, conscients que les dirigeants n’ont que faire de la bonne santé et de la survie de notre civilisation. A Bruxelles, on doit commencer à faire des bouffées de chaleur…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.