Affaire Tariq Ramadan: La direction du Collège avait été alertée. Me Bonnant va défendre Tariq Ramadan!

ramadan bonnant

On s'étonnera de voir Me Bonnant prendre la défense d'un tel individu alors qu'il a défendu Monsieur Addor dans une autre affaire portant sur l'islam, soutenant même que «la peur de l’islam est légitime, salutaire. C’est même un devoir sacré»

Quant à Me Hayat, elle n'a jamais caché ses priorités puisqu'elle s'inquiétait déjà des mesures d'expulsion à l'encontre des jihadistes.

Visiblement, Tariq Ramadan possède des ressources financières sans limite. On espère que les victimes auront les mêmes capacités.

**********

Alors qu’il enseignait à Genève, l’attitude de Tariq Ramadan avait été dénoncée. Mes Bonnant et Hayat assurent sa défense.

Les faits sont bel et bien remontés jusqu’au directeur du Collège de Saussure de l’époque. Celui-ci, âgé actuellement de 75 ans, confirme: «J’ai le souvenir que quelqu’un s’était adressé à une doyenne pour lui parler d’une jeune fille majeure, âgée de 18 ans, qui avait eu, selon lui, des relations sexuelles avec ce professeur. Mais elle n’avait pas dénoncé les faits. Nous n’avions donc pas ouvert de procédure.» Pourquoi cette jeune fille n’a-t-elle pas été entendue par la direction, dans la foulée, pour éclaircir les faits? Le retraité ne s’en souvient plus, mais il indique que «lorsqu’une dénonciation était faite par une victime ou ses parents, la direction agissait». Il confie avoir surtout veillé à ce que Tariq Ramadan, nommé doyen (!) par son prédécesseur, ne mélange pas la religion à son enseignement. En tous les cas, cette histoire n’a jamais été portée à la connaissance du Département de l’instruction publique.

(...)

Source et article complet

21 commentaires

  1. Posté par Corto. le

    Et voilà qu’un détraqué sexuel vole au secours d’un violeur !

    Me. Bonnant, racontez-nous vos escapades avec Céclile B. inculpée du meurtre de Stern et qu’en pense votre femme ?

    Concernant tarik, la vérité est qu’il utilisait depuis très longtemps un produit relaxant avant de s’en prendre à ses victimes, cela s’appelait, alors que c’était vendu en pharmacie, « ampoules Gamma OH » plus connues, malheureusement, sous le nom de GHB ou la drogue du violeur !!

  2. Posté par aldo le

    Le barreau a besoin de la basse cour médiatique pour se faire valoir et fréquenter assidument la haute cour de la justice. Si Ramadan n’était pas médiatique et susceptible d’apporter un paquet de fric sans limites, (puisé dans nos poches grâce à la rente pétrolière) pas sûr qu’il puisse franchir le filtre du secrétariat de son étude. L’avocat n’a pas à avoir d’éthique alors qu’il vit pour l’alimentaire. Ce serait dommage qu’il ne tire pas profit de son talent et soustraie la moité des revenus qu’il pourrait engendrer. C’est fâcheux, mais c’est le propre de notre monde inféodé aux puissances de l’argent. Si vous prenez la liste des Panama-Papers, vous seriez effaré d’en voir le nombre près de chez vous qui y picorait des bénéfices.

    Voilà pourquoi les parlements et les exécutifs ne devraient pas être accessibles aux avocats et plus encore aux juges. Ce sont là des furoncles dans une démocratie, surtout que cette activité permet aussi de se soustraire facilement au fisc, la comptabilité n’étant pas nécessairement une science exacte. L’égalité c’est toujours pour les autres ! Remarquez au passage que c’est l’avocat dans les parlements qui s’est tricoté une rente à vie avec l’assistance judiciaire, qui exploitée intensivement ne profite quasi exclusivement qu’au soi-disant désargentés venus d’ailleurs pour commettre des délits. Ceci est propre à faire de l’avocat un participant très intéressé à des filières migratoires dont on se désole des méfaits, tout en ignorant les causes. .

    Dès que vous avez un coussin de sécurité sur un compte bancaire, vous ne pouvez plus être défendu sans subir une spoliation intensive de vos avoir et une fois fauché, difficile trouver une étude intéressée puisque vous ne pouvez pas engendrer par le bouche à oreille la même clientèle industrielle issue des mafias migratoires. Mais pour payer les coûts de cette infamie inégalitaire, vous êtes au premier rang des cochons de payant à travers l’impôt. Il n’en faut pas plus pour affirmer que l’avocat est un grand catalyseur de l’expansion migratoire dans notre pays . Comme pour les médias, tout ce qui engendre le désordre et l’anarchie profite à ces activités.

  3. Posté par Tommy le

    Ce n’est plus BONNET BLANC, mais
    BONNANT BLET!
    Est-ce la sénéscence qui le pousse à ces ignominies?
    Lui qui affirmait il y a peu  » Je crains que bientôt nos petits-enfants ne soient obligés de prier tournés vers la Mecque « !
    Quelle faconde, quelle maîtrise de l’art oratoire, pourtant, chez cet escrimeur de la Justice!

  4. Posté par Dominique le

    Bonnant, lui aussi vieillit, il n’a probablement pas vraiment mesure l’enjeu.
    Lors de sa dernière apparition sur la tsr, il n avait déjà pas été particulièrement brillant.
    Ce n est pas une excuse, mais peut-être une explication à sa posture.
    Quoi qu’il en soit, il a déjà perdu.

  5. Posté par UnOurs le

    Un paramètre à ne pas négliger.
    Les relations des Frères musulmans avec d’autres « frères » ;-)

  6. Posté par Palador le

    De toute façon on connaît déjà la fin de cette histoire : non lieu, aucune enquête, car aucune preuve « tangible » Cet homme a beaucoup d’influence sur le plan religieux et politique, aucun juge n’osera bouger, sauf si il s’en balance d’avoir une fatva sur la tête et des milliers d’intégristes sur le dos..:)

  7. Posté par Charles Alexis le

    Bonnant mal an, le fric est toujours bon à prendre !
    Mais à force de défendre le diable en acceptant son or, vous pourriez bien finir par faire serment d’allégeance au grand horloger de La Secte !
    Si ce n’est déjà fait.

  8. Posté par G. Vuilliomenet le

    Bah! Si Bonnant défend aussi bien frère Tariq qu’il a défendu Jean-Luc Addor, on ne pourra que se réjouir du résultat.
    Cependant, je pense que les Ramadan ont eu des protections de la part des politiciens suisses, pas seulement Genevois. Mais voilà est-ce que cela peut être prouvé?

  9. Posté par hausmann. conrad le

    Qui ose s’étonner ? Les avocats s’intéressent TOUS à une seule chose: Le fric ! Quand vous allez une fois dans une étude, mème si c’est un ami, la première question sera: « Combien tu peux m’avancer? »

  10. Posté par Cécile le

    A vomir ce Monsieur Bonnant, comment on peut accepter un tel mandat ? Il,devrait avoir honte.
    Les islamistes se réjouissent déjà d’avoir comme complice ce M.Bonnant. A méditer :
    Il fait partie de nos traitres qu‘ils nous livrent a la charia?

  11. Posté par leone le

    @Christian Hofer
    Je vous cite: Un avocat se régale lorsqu’il peut bénéficier d’un procès avec une telle visibilité.
    et:
    Or Bonnant n’en avait guère besoin, ni de l’argent, ni de la reconnaissance.
    Il s’agit précisément de ça: le visibilité, l’argent et la reconnaissance. Pourquoi des milliardaires et/ou des stars continuent leur activité? Parce qu’ils sont devenus boulimiques de $ et de visibilité dans les magazines à la mode. Regardez certains sportifs, au hasard Nadal et Federer. Les deux tapent dans leur capital santé et pourtant. Federer a l’excuse de prendre du plaisir à jouer mais il ne crache par sur ses dizaines de millions/an de gains en tournoi et de sponsoring.
    Pour en revenir à Bonnant je le trouve vieillissant, il n’a plus la superbe d’il y a quelques années. Peut-être s’en rend-il compte et cherche-t-il à compenser?

  12. Posté par Le Taz le

    Pendant que l’on parle de Ramadan on ne parle plus de Weinstein, Polanski, Spacey et les autres… Serait-ce pour cela que les merdias du système s’acharnent sur l’infâme prédicateur islamiste???

  13. Posté par Christian Hofer le

    Ce n’est pas que l’aspect pécuniaire, c’est aussi le fait d’être encore et toujours sur le devant de la scène. Un avocat se régale lorsqu’il peut bénéficier d’un procès avec une telle visibilité.

    Or Bonnant n’en avait guère besoin, ni de l’argent, ni de la reconnaissance. C’est exactement la faute de parcours qu’il ne fallait pas commettre.

    Il n’est pas aussi intelligent qu’il le prétend.

  14. Posté par Philippe le

    Pour Me Bonnant, Tout ce qui rentre fait ventre.

  15. Posté par Palador le

    J’imagine déjà les honoraires…Les autres avocats vont être jaloux…:)

  16. Posté par rikiki le

    Très déçu par M. Bonnant car je ne voyais pas dans un bourbier de cette sorte. Oû est la présomption d’innocence lorsque même l’ancien directeur du collège genevois était au courant.
    Il y a longtemps que je ne comprends plus ces « Chers Maîtres » qui se mettent aux premières loges pour défendre de grandes crapules souvent récidivistes et biens connues des services de police. Est-ce l’appât du gain, car là, ça va tomber…ou le côté humain qui est recherché ?

  17. Posté par Bussy le

    Si les dés ne sont pas pipés, et pour défendre l’impartialité de la justice, d’autres ténors du barreau devraient se proposer pour défendre les quatre accusatrices, non ?
    On a beaucoup parlé de présomption d’innocence…. de parler dans la procédure de propos calomnieux et diffamatoires, n’est-ce pas enfreindre cette présomption d’innocence…. ?

  18. Posté par Hotch le

    Dommage pour M. Bonnant, il était plutôt bien jusqu’ici.
    Enfin…il a maintenant un point commun avec les clochards qui trouvent de quoi se nourrir dans les ordures.

  19. Posté par Aude le

    Perso, je ne comprend plus Me Bonnant.
    A mes yeux, T. Et H.Ramadan ont toujours défendu un islam fondamentaliste sinon radical camouflé, ils sont de l’ecole Des Freres Musulmans sans jamais l’avouer.
    Ils sont en relation particulière avec les wahhabistes, les salafistes et font partie de l’OIF.
    H.Ramadan s’est bien présenté en compagnie de Nicolas Blanchot lors d’une conférence sur l’islam en Suisse avec P.Cassen où une quantité de femmes en burqa sinon voilées étaient présentes.
    En ce qui concerne les accusations dont fait l’objet T.Ramadan, certes, la cause est différente et tout accusé à droit à sa défense.
    Neanmoins, Me Bonnant ne peut oublier ces antécédents douteux à moins qu’il considère, au final, que T.Ramadan est un islamologue modéré ce qui resterait à prouver.
    Ce qui est intéressant à constater sont les différentes plaintes provenant également de France, de Belgique et de Suisse.
    Peut-on croire que toutes ces femmes de différentes nationalités se sont rencontrées et ont fomenté un complot, terme utilisé par T.Ramadan?
    Vraiment difficile à croire.
    En tous les cas, trois sinon deux procès auront lieu, à Paris, à Genève et évent. En Belgique?
    T.Ramdan est sous tous les feux.
    Restons prudents, car il faut avant tout, et on nous le ressasse à longueur de temps, appliquer la présomption d’innocence.

  20. Posté par Vautrin le

    Mais bien sûr, voyons ! Les plaignantes sont bien évidemment des agents du Mossad ! Un monsieur si distingué et si pieux comme es sayyed Ramadan ne peut évidemment pas être un infâme violeur ! Tous n’est que mensonge et fourberie islamophobe !
    Incroyable comme ces ordures islamistes bénéficient d’une aura de sainteté dans les pays occidentaux. Mais à bien écouter le cauteleux Tarik raconter ses salades (et salates), l’air bénin et faux-cul comme pas possible, on a bien de la peine à admettre l’apôtre : au travers de son masque, on voit à plein le Tartufe, le fourbe, le manipulateur. C’est à des gens comme cet hypocrite que sont destinées les paroles de Saint Jean : « Vos ex patre Diabolo estis « .

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.