RTS. 8.11.2017. Prosélytisme et enfumage.L’invité d’actualité – Montassar BenMrad, président de la Fédération des organisations islamiques de Suisse

Montassar BenMrad Blancho

L’invité d’actualité – Montassar BenMrad, président de la Fédération des organisations islamiques de Suisse.
« Le Grand Conseil neuchâtelois a vécu mardi un débat très émotionnel sur la reconnaissance d’intérêt public des communautés religieuses. Interview de Montassar BenMrad, président de la Fédération des organisations islamiques de Suisse. »
NDLR. Un exemple d’enfumage idéologico-religieux . A écouter pour exercer nos facultés critiques. Avec toujours la même rengaine si l’on n’accepte pas inconditionnellement les revendications musulmanes et les accusations habituelles de discrimination et de stigmatisation. Or, quelle religion discrimine, stigmatise , etc.! les chrétiens? Lire le Coran svp. Et la RTS qui écoute benoîtement cet enfumage modèle.
Toujours dans la même Matinale, la médiatisation de l’affaire Tariq Ramadan est évidemment « une chasse aux sorcières »!

le lien vers l'émission : http://www.rts.ch/play/radio/la-matinale/audio/linvite-dactualite-montassar-benmrad-president-de-la-federation-des-organisations-islamiques-de-suisse?id=9046695&station=a9e7621504c6959e35c3ecbe7f6bed0446cdf8da

3 commentaires

  1. Posté par Olivier le

    De toute façon c’est de l’enfumage: le but ultime est islamiser le monde!

  2. Posté par Hyperboréen le

    @Aude: le problème, c’est qu’un musulman « modéré » n’est pas un vrai musulman. Les « musulmans modérés » sont en réalité des personnes de culture musulmane qui ne connaissent que très peu leur religion, tout comme la majorité des chrétiens ne connaissent pas véritablement le christianisme. Un véritable musulman prend le coran très au sérieux et applique la volonté de son dieu. Il n’y a pas de « problème de radicalisation », il y a simplement l’islam. La seule solution viable consiste à stopper immédiatement l’immigration extra-européenne afin que ces gens demeurent une extrême minorité sur notre sol.

  3. Posté par Aude le

    Il est évident que c’est à la communauté musulmane que revient la tâche de mettre de l’ordre entre des musulmans modérés et civilement laïques soit le respect des institutions de notre pays et celle de groupes radicaux qui prêchent la haine, la division, un islam idéologique politico-religieux.
    Soit de clarifier une situation. Le marquage d’un islam radical est bien précisément des coutumes vestimentaires tels le voile, la burqa et le niqab sur l’espace public. Des revendications comme les piscines, des cantines halals, des lieux sportifs, l’envahissement politique de personnes fondamentalistes ou radicalisées.
    À notre époque , les attentats ne sont pas commis au nom du christianisme, de l’indouisme, du judaisme ou du bouddhisme mais au nom d’Allah.
    C’est à eux de prendre position sur ce problème et non à nous, peuple de Suisse sinon d’entendre des arguments de victimisation envers la population musulmane.
    Tant qu’ils n’auront pas régler ce problème de radicalisation, nous ne sommes pas sensés accepter leurs doléances.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.