MàJ: Une Française violée par le chanteur marocain Saad Lamjarred témoigne. Le Marocain n’en est pas à sa première agression sexuelle.

n-SAAD-LAMJARRED-large570

Christian Hofer: Ce Marocain a déjà été accusé de viol avec violence.

Le même homme avait déjà été accusé de viol, en 2010, au cours d'un séjour à New York. Il avait été relâché après le paiement d'une caution, puis avait prestement quitté les Etats-Unis.

**********

TÉMOIGNAGE - À aucun moment elle ne cite le nom de son agresseur, mais l'affaire fait tant de bruit depuis un an, qu'il est impossible de ne pas y associer le nom de Saad Lamjarred. Dans une vidéo postée ce dimanche 12 novembre et intitulée "La vérité", Laura Prioul donne sa version des faits un peu plus d'un an après l'agression présumée du chanteur en 2016. Elle n'avait jusqu'alors jamais accepté de parler à visage découvert, ni de se confier aux médias.

Dans cette vidéo de 15 minutes, Laura Prioul revient sur cette soirée d'octobre ayant conduit le 26 à l'arrestation du chanteur pour "agression sexuelle avec violence".

Laura admet tout d'abord qu'elle avait peur et ne voulait pas faire le buzz pour expliquer son silence d'un an, puis enchaîne directement sur cette fameuse nuit qui a commencé par une rencontre dans une boîte de nuit. "On a passé une super soirée. [Il était] vraiment très gentil à m'inviter à sa table, à boire un verre. Je ne buvais que de l'eau, lui il buvait de l'alcool, beaucoup d'alcool" raconte-t-elle.

La soirée continue à l'hôtel où Laura s'est retrouvée seule avec "son agresseur". "À un moment, on s'est tous les deux embrassés. Il a voulu me réembrasser et j'ai tourné la tête, et ça lui a pas plu. Je me suis fait frapper d'un coup", dit-elle en montrant des photos et vidéos des traces laissées de coups sur son corps et son visage. "Cette personne a fini par me violer", déclare-t-elle.

Mais ce n'était pas encore fini pour la jeune femme qui décrit comment son agresseur a tenté de la violer une seconde fois après l'avoir traité de "monstre".

Ne pouvant retenir ses larmes, Laura raconte ensuite comment sa vie a basculé après que son nom a été révélé par les médias. Des insultes aux menaces de mort, Laura dit s'être coupée du monde et des réseaux sociaux.

(...)

Source

Voici les impressions d'écran de ceux qui l'insultent et la menacent (cliquez sur les photos pour agrandir): Notez bien leurs pseudos très majoritairement à consonance arabe, ce qui prouve que même si les leurs sont accusés de viol, ils feront tout pour se protéger entre eux, nos filles n'étant que des 'putes' à leurs yeux.

On ne touche pas à leurs "gentils garçons".

commentaire4

commentaire3

commentaire2

commentaire

12 commentaires

  1. Posté par Lucide le

    Comment une fille européenne, jolie, normalement constituée, peut elle avoir envie de sortir avec des « gens » tels que ceux là? Il faut les éviter absolument, ils sont malfaisants, menteurs, voleurs, violeurs et n’ont rien à faire chez nous.

  2. Posté par rikiki le

    On est tout de même en face de petites imbéciles qui ne comprennent jamais rien … Mise à part cette considération, le joyeux chanteur n’est certainement pas en tôle !

  3. Posté par Charles Alexis le

    Certains adeptes de La Secte sont de gros déviants sexuels tellement ils se sont privés, des années durant, de tout rapports sexuels dits « normaux » afin que leur abstinence plaise à leur gros taré de gourou connu pour ses performances de partouzeur.
    Ensuite, la plupart des victimes, des membres de La Secte (mais aussi des babtoues en quête d’un grand frisson à consonance zoophile), n’osent pas avouer qu’elles étaient déjà au courant des pratiques tordues de ces gros pervers.
    Et cette justice, magnanime avec les salauds, qui ne répond pas aux attentes des victimes.
    Dans une mansuétude rare, un jour de bise sadique, je propose une réponse en phase avec la gravité des actes commis :
    La castration !
    Physique, bien entendu.

  4. Posté par Anne le

    Bon courage à cette jeune femme! J’espère que tous ceux qui la menacent seront aussi punis…
    Je constate avec effarement qu’encore aujourd’hui on trouve des circonstances atténuantes aux violeurs et des circonstances aggravantes aux victimes. Il n’y a qu’à lire les commentaires odieux même dans ce blog (on la traite de tête de linotte, on lui reproche ses vêtements, on lui reproche d’avoir fait confiance à celui qui deviendra son agresseur… )
    Les femmes victimes d’agressions sexuelles sont systématiquement méprisées et discréditées, c’est un fardeau abominablement pesant, qu’elles doivent supporter toute leur vie. Honte à ceux et celles qui ajoutent au drame le poids de leur mépris.
    Je prie Notre-Dame pour cette jeune femme, afin qu’elle trouve en Dieu et dans le coeur de Marie la consolation et la force. Seul Dieu ne déçoit pas.

  5. Posté par Dupond le

    Comme dirait Raimu dans la trilogie de Pagnol ….. » violé violé !!! elle n’a pas du crier bien fort  »
    (mdr)

  6. Posté par Sitting bull le

    Mais que faisait elle a l hôtel avec cet « ange» ….

  7. Posté par poulbot le

    Comment une jeune femme, une femme de type Européenne peux avoir envie de sortir avec ces « gens » ? on sait très bien qu’ils ne rêvent que d’humilier les Européennes, ils les considèrent comme des moins que rien, des trainées ; c’est la même chose quand c’est une femme de ce même milieu qui tel une mante religieuse met la main sur un Européen. Non seulement elle va le considérer comme un objet sexuel mais en plus elle va le plumer totalement . Qu’ils retournent tous avec leur Dromadaire et leur chèvre.

  8. Posté par Atérix contre les islamiste le

    Oui il faut continuer l’opération  » balance ton porc  » !beau coup de filet après le ramadan pris au piège ; il faut continuer l’opération
    balance lui du lisier dans la tronche !

  9. Posté par Mdr le

    « La soirée continue à l’hôtel où Laura s’est retrouvée seule avec son agresseur ».
    Dans le hall de l’hôtel ?

  10. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Bon il faut dire qu’il faut déjà avoir (ou plutôt ne pas avoir) un certain niveau culturel pour considérer ce type comme « chanteur », et/ou un sérieux manque de discrimination pour sortir avec ce genre de « mecs » dans une boite de nuit… et il faut surtout avoir (ou plutôt ne pas avoir) un minimum de compréhension de ce qui se passe autour de soi pour après s’étonner ou être surpris par les conséquences…
    Mais bon, c’est vrai que ce genre de vermines avec tous ses frères et autres cousins, ne devraient dès le départ absolument pas se trouver ici chez nous, il n’y a absolument aucune raison qu’on soit emmené à croiser ces hordes dans nos rues, dans nos villes, et dans notre espace. Ils n’ont, et n’ont jamais eu, RIEN à faire ici.

  11. Posté par Le Taz le

    @Claire
    J’allais écrire la même chose ;-) Ces idiotes sont toutes flattées de plaire, elles dandinent du postérieur dans les discothèques en robe courte et en talons aiguilles, elles s’imaginent quoi???

    Il n’en demeure pas moins que les femmes victimes d’agression doivent déposer plainte et que les agresseurs doivent être lourdement condamnés. S’il s’agit d’étrangers, expulsion et interdiction de territoire à vie, après avoir purgé leur peine!!!

  12. Posté par Claire le

    Le jour où ces têtes de linotte comprendront que les gentils Marocains pratiquant la taqqiya ne veulent en fait que les baiser (désolée pour le mot vulgaire mais c’est très exactement cela), il y aura un gros progrès effectué dans notre monde de bisounours.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.