Pédophilie : les limites du « vivre-ensemble »

post_thumb_default

 

Le verdict a scandalisé la France. Poursuivi pour le viol d’une enfant congolaise de 11 ans, un Cap-Verdien aujourd’hui âgé de 30 ans, a été acquitté par les jurés de la cour d’assises de Seine-et-Marne. Pour eux, aucun des éléments constitutifs du viol n’a été établi.

Marlène Schiappa, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, a aussitôt réagi en proposant de fixer dans la loi française un âge minimum pour le consentement sexuel. Il s’agit de déterminer un âge en dessous duquel un jeune adolescent sera d’office considéré comme violé ou agressé sexuellement. Pourquoi ? Tout simplement parce que le problème se pose et va se poser de plus en plus dans notre société du vivre et du coucher-ensemble.

Notre pays doit s’adapter cette fois encore et dans ce cas particulièrement sordide, à des mœurs d’importation. Mais où mettre le curseur et en se réglant sur qui ? Sur les derniers arrivés, les migrants ? Et les migrants d’où ? Avant de faire une proposition précise, le gouvernement s’est intéressé à l’âge médian européen de la « maturité affective ». Europe 1 rappelle avec beaucoup d’hypocrisie que « selon les pays, la majorité sexuelle fluctue entre 14 ans (Autriche, Allemagne, Italie, Portugal…) et 18 ans (Malte, Vatican…). Et au Cap-Vert ?

« La chaleur africaine »

Et dans de nombreux pays d’Afrique dont les « réfugiés » sont arrivés chez nous par dizaines de milliers et dont les filles sont considérées comme des objets ou du bétail ? Et dans ces pays musulmans où des petites filles de 10 ans sont mariées de force ? L’âge de la majorité sexuelle en Angola est de 12 ans et de 13 ans au Burkina Faso. La loi pénale camerounaise encourage celui qui a abusé d’une mineure à l’épouser pour échapper à des poursuites pénales. La nubilité au regard des textes est de 15 ans mais dans certaines régions, dès neuf ans, dès l’apparition de certains caractères sexuels, les jeunes filles sont taillables et exploitables à merci. Le mariage est permis dès l’âge de neuf ans, au moins coutumièrement.

Marlène Schiappa, avec ses manuels féministes sous le bras, débarque comme Bécassine aux pays des violeurs d’enfants. Dans l’état actuel du droit français, la majorité sexuelle est définie à 15 ans, mais l’âge ne rentre pas en compte dans la caractérisation d’un viol. Dans l’affaire du viol de la petite Congolaise de 11 ans qui est tombée enceinte après un rapport sexuel avec ce Cap-verdien de 22 ans qu’elle ne connaissait pas, l’âge n’est pas entré en ligne de compte. Le procureur de Meaux, Dominique Laurens, a eu beau plaider que « jusqu’à 15 ans, un enfant doit être préservé, qu’on ne peut pas obtenir de lui des relations sexuelles et que son consentement n’est pas éclairé », le violeur a été acquitté.

Dans les motivations du jugement, la cour explique qu’aucun des éléments constitutifs du viol, à savoir la menace, la violence, la contrainte ou la surprise, n’est établi et qu’un doute existe quant à savoir si l’accusé avait conscience de contraindre celle avec qui il a eu une relation sexuelle. L’avocat de la victime, Me Laure Habeneck, raconte que l’accusé a notamment évoqué au tribunal « la chaleur africaine » et dit espérer que « cette justification ne soit pas à l’origine de l’intime conviction des jurés ». Elle nous donne envie de connaître la composition du jury.

Cet article Pédophilie : les limites du « vivre-ensemble » est apparu en premier sur Présent.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par Max le

    Tiens, comme c’est bizarre, en lisant votre article , je viens d’apprendre que l’auteur des faits est un cap-verdien. Aucune officine officielle (média télé/journaux/radio) n’en parle.
    Pas plus que la jeune fille de 17 ans, enlevée devant son lycée à Nimes, sequestrée et tabassée par son père et ses deux frères. Silence assourdissant dans certain cas. Merci le vivre ensemble

  2. Posté par Socrate@LasVegas le

    Juste SORDIDE!!
    A l’image de leur chef suprême sexuellement dévié…

    Ces français ne font que descendre dans mon estime depuis qu’ils ont rejoint l’ue malgré leur refus de 2005…
    …Et ils n’ont pas fini de « descendre »

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.