Etude: Près de 70% des journalistes de la SSR sont à gauche

SSR

Pour la première fois, il existe des chiffres détaillés sur l'attitude politique des professionnels des médias.

Pour la première fois, on a pu évaluer à quel point les journalistes de la SSR sont à gauche sur la base des chiffres détaillés de la ZHAW (Université des sciences appliquées de Zurich). Les chercheurs en journalisme Vinzenz Wyss et Filip Dingerkus ont réalisé une évaluation des données pour la SonntagsZeitung, données qui ont été recueillies dans le cadre d'une étude de journalisme international entre les années 2014 à 2016, mais qui n'ont jamais encore été publiées.

La conclusion concernant les chiffres est claire: près de 70% de tous les journalistes de la SSR se déclarent comme étant de gauche. 16% se situent au centre. Et 16% se considèrent comme étant de droite.

On a déterminé la classification politique sur une échelle de 0 à 10. 0 étant à gauche, 5 pour le centre et 10 pour la droite.

Aucun journaliste de la SSR ne s'est positionné à droite (à l'extrémité) aux valeurs 9 et 10; 7.4% se trouvent à l'extrémité gauche sur les valeurs 0 et 1.

(...)

Source Traduction libre Les Observateurs.ch

Nos remerciements à Christophe Darven

22 commentaires

  1. Posté par hmj le

    En FRANCE c’est 80 % , même dans les journaux dits de  » droite « .

  2. Posté par Dede le

    70% de gauche? Mais pourquoi si peu?
    En France idem.

  3. Posté par Anne Lauwaert le

    Ah mais le pompon c’est pour la télé tessinoise! Pour boucher le trou entre la météo et le jt ils passent une suite débile de visages qui disent tic, tac, tic, tac… ET NOUS PAYONS POUR çA ! quant à la couleur politique des présentateurs, il suffit de voir la moue qu’ils font selon les sujets qu’ils annoncent… ET NOUS PAYONS ! sans parler des programmes : suite ininterrompue de séries américaines… NO NO NO BILLAG !

  4. Posté par aldo le

    70 % Comme dans tous les sondages, ceux qui ont peur sont sous-représentés. Donc les traîtres d^habitude doivent bien avoisiner les 20 %. Demandez à Décaillet, il doit être au courant vu ses zigzag en matière d’opinion et Mettan serait aussi un connaisseur de premier choix.

    DONC C’EST RELLEMENT 90% avec 10% d’égarés, style idiot utiles, le compte y est !

  5. Posté par barakat le

    Je ne sais pas qui sont les journalistes de droite ? J’aimerais bien les connaître ou les découvrir !
    En tous cas pas Jean Leclerc qui depuis dix ans donne pour la Suisse (eh oui, la radio public, c’est en principe la Suisse) une relecture de gauche de l’Histoire ! Sans que jamais une opinion de droite ne trouve la moindre place !
    Ainsi encore dans un passé récent, Il n’y a pas quinze jours, je l’ai entendu expliquer doctement que la révolution russe, la révolution marxiste, ou communistes, avait échoué économiquement à cause du retard accumulé par les Tsars de Russie ! L’handicap était rédhibitoire à cause de l’ancien régime. Il est clair que les régimes communistes – comme d’ailleurs les recettes économiques de gauches – ont partout échoués à cause de l’héritage de ceux qui les avaient précédés !
    J’en suis resté sur le cul les fesses

  6. Posté par parcrom le

    La gauche ce haut parleur des patrons du cac40 – ces société de com « toujours de gauche » qui vivent aussi dans des locaux de 500m2 dans le 7eme travaillent sur macbook pro machin chouette, telephone apple a 1000€, qui enjambent les matins les clodos en bas de chez eux facon gymnastique du matin hop hop hop puis qui finissent leur soirée dans un bar des champs a discuter du chien de macron qu’a pissé sur la moquette pour mettre en une de demain

  7. Posté par poitre le

    Ils sont pas exactement a gauche au sens de la vraie gauche historique, il faudrait changer de nom, car ils travaillent surtout au service des riches, pour améliorer leur confort personnel et leurs privileges. Cette « gauche » est bien trop éloignée des idéaux historiques pour porter encore le nom de gauche. Etre le bras gauche du capitalisme par exemple, est ce que c’est encore être a gauche? Je suis d’accord que tout est relatif, mais la quand même..

  8. Posté par coocool le

    La gauche détient déjà la majorité du corps enseignant qui endoctrine nos enfants et notre jeunesse… Aucune raison de lui laisser encore la main mise sur les médias du service public, votez no goullag !

  9. Posté par Corto. le

    Disons que plus ils sont médiocres pour ne pas dire obscènes à défaut d’être instruis, l’addition est plutôt salée, c’est là que l’on voit que la gourmandise socialiste à 70% est dispendieuse et rien n’est assez cher pour ces mensonges systématiques.

    Au niveau de l’info, c’est affligeant, des « journalistes » ne savant même pas parler, des visages proches des films d’horreur, autant de millions rien que pour une propagande islamo-fasciste, non, ça ne va pas être possible plus longtemps !

    Mais qui sait, maintenant que des tours plus imposantes que celle du joujou préférer des ploutocrates suisses vont s’imposer non-loin de l’abcès de la tour de la RTS vont peut être remettre cette honte nationale à un niveau moins arrogant ?

  10. Posté par leone le

    70% à gauche, 29% à l’extrême gauche et 1% sans confession

  11. Posté par Julie Rochat le

    C’est tout ? J’aurais dit 99% minimum ! RTS = Radio Totalitaire Socialiste !! Insupportable avec sa propagande pro-migrants et ses émissions (toujours les mêmes) sur les transgenres, végan et autres sujets à la mode en ce moment. Quant à la « musique » c’est même pas la peine d’être en parler, que de la m…. mais finalement très bien assortie au reste ! Donc pour moi ça sera NO BILLAG !!!

  12. Posté par Panthère vagabonde le

    Journalistes socialistes féministes…! Vos idées ne sont pas les nôtres voilà pourquoi j’ai renoncé à l’hebdo, le temps , ne regarde où n’écoute plus vos émissions ..!

  13. Posté par Gaston Siebesiech le

    @Vuillioment & Hofer, mais le centre (PDC & PLR) est à gauche! Le centre sont les « partis sans laissé » d’adresses. En écoutant certains des ténors de ces deux partis, il ne peut avoir de doutes! En Suisse Romande, il n’y a aucun doutes, un exemple parmi d’autres « No Billag »!

  14. Posté par Corto. le

    Et les 30% restant sont « nazionalist-sozialist » !!

  15. Posté par Matelot le

    Tiens, « que » 70%, j’aurais plutôt pensé 95%. Oui à No-Billag évidemment.

  16. Posté par Vuagniaux Gabrielle le

    Il reste encore des journalistes sensés et solides. Je ne les qualifierais pas « de droite », ils ont juste gardé le bon sens, qui est le socle de la collectivité et de l’individu.
    Très franchement: les Evangiles, p.ex., sont entièrement bâtis sur le bon sens et l’amour du prochain. Complètement cool et sincère. Evidemment, ils prônent le partage, c’est pour cela que la gauche ne veut pas entrer en matière avec les Evangiles: car selon le NT c’est le partage sans arrière-pensée, sans velléités de pouvoir ou de carrière socialo.
    La doctrine de gauche une théorie louable, son application par les humains est un désastre d’hypocrisie et de déviance. A pleurer, réellement, à pleurer!

  17. Posté par My Suisse le

    La solution est………oui à no Billag!

  18. Posté par G. Vuilliomenet le

    « 16% se prétendent au « centre » mais on sait bien ce que cela veut dire dans la bouche d’un journaliste. »

    Au centre entre la gauche et l’extrême-gauche.

  19. Posté par Christian Hofer le

    16% se prétendent au « centre » mais on sait bien ce que cela veut dire dans la bouche d’un journaliste.

  20. Posté par Yolande C.H. le

    La gauche aime bien s’implanter dans les structures étatiques car ils profitent en premier de la « redistribution » , ce qui est une position plus confortable que celle d’un patron ou d’un indépendant.
    Et puis, par les postes dans l’éducation ou les médias, ils peuvent à loisir « éduquer » les masses…à non pas réfléchir mais assimiler leur enseignement!

  21. Posté par Gaston Siebesiech le

    En voilà une nouvelle! Je n’avais pas remarqué. La solution est…!?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.