4 commentaires

  1. Posté par Aude le

    Encore, encore, on en redemande.
    S’il pouvait ouvrir des ateliers du rire, il y aurait moins de dépressions ou de Burn Out chez les Helvetes. Zut, mon clavier s’obstine à ne pas mettre un chapeau sur le eeeee.

  2. Posté par JeanDa le

    J’adore ce genre d’humour plein de bon sens et de sens interdits. Ça soulage. :)

  3. Posté par Sergio le

    Merci Nat Rochat. Vous nous faites sourire, même rire. Et faire rire, ce n’est pas à la portée de tout le monde, c’est très rare.

  4. Posté par pierre frankenhauser le

    Lombardini cherche surtout à protéger ses petits copains combinards de la haute finance. Merci à Nat Rochat. Il parle juste tout en étant vachement marrant. Autant je ne peux pas piffrer Thomas Wiesel, autant j’adore ce que fait Rochat. Après feu le grand chef cuisinier, il a su se faire un prénom.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.