Démagogie du Matin Dimanche à l’égard de l’UDC / lettre ouverte

lettre

Par François Brélaz

Le 26 novembre 2016 le Matin Dimanche publiait l’article « Un flyer au contenu raciste met l’UDC dans l’embarras. » J’ai réagi avec une lettre de lecteur suite à cet article malhonnête dont le seul but est de dénigrer ce parti. Comme je le supposais, ma lettre n’a pas été publiée le dimanche 3 décembre. Alors, voici mon texte… 

Pas de quoi fouetter un chat… 

Par François Brélaz, ancien député UDC 

Faire du journalisme, c’est en certaines occasions, choisir un sujet mineur, le monter en épingle, le gonfler pour tenter d’en faire un évènement d’importance planétaire.

C’est ce qu’a fait votre collaborateur Lucien Christen dans Le Matin Dimanche du 26 novembre avec son article « Un flyer au contenu raciste met l’UDC dans l’embarras. »

Tout d’abord, il serait intéressant de savoir combien de flyers ont été distribués, dix ou deux mille, voire plus ?

La rédaction du Matin dimanche a avisé Mme Brunschwig-Graf, présidente de la Commission fédérale contre le racisme de ce flyer. Je considère cela comme la délation, dans la mesure où votre collaborateur savait par avance quelle serait sa réaction, l’indignation !

Le milieu des journalistes est un milieu de gauche et il est de bon ton de dénigrer l’UDC. N’empêche que c’est le seul parti avec la volonté de freiner une arrivée excessive de migrants dont beaucoup ne travailleront jamais…

 

6 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    Brunschwig Graf! Vous parlez bien de celle qui fait partie de l’islamo-collabosphère pour ne pas dire nazislamo-collabosphère? C’est bien d’elle qu’il cause ce petit commissaire politique de la bienpensance?
    Je ne parle même plus d’elle comme d’une idiote utile de l’islam ou d’une imbécile heureuse, c’est une collaborationniste comme les ont aimés les nazis à leur époque, et comme les aiment les nazislamistes aujourd’hui.

    Un jour viendra où toute cette vérole aura des comptes à rendre. Mon souhait le plus cher est de pouvoir assister à leur déchéance politique et surtout morale.

  2. Posté par rikiki le

    24 h n’est pas crédible et la miss Brunschwig graf encore moins. Elle a été d’une franchise exemplaire avec le Ramadan. Une fois oui, une fois non et peut-être, enfin elle s’est bien abstenue de bouger le petit doigt pour protéger des jeunes filles alors qu’elle était au gouvernement genevois et au courant des faits…

  3. Posté par Wild le

    Contre le lavage du cerveau par ces journalistes de gauche
    Votez OUI à No Billag
    (Touché en plein tête
    Panic à bord le bateau est en train de chavirer et couler)
    Pourquoi nous devons payer de notre poche 400frs pour qu’ils nous disent La Suisse n’existe pas et déverser des tonnes de djihadistes…

  4. Posté par Antoine le

    Les journaleux du Matin Dimanche, que je ne lis pas, doivent être mis en  »quarantaine ».
    C’est une épidémie d’un genre nouveau mais dont le plan est connu de longue date.
    C’est du mauvais papier ‘Q’ !

  5. Posté par Christian Hofer le

    « La rédaction du Matin dimanche a avisé Mme Brunschwig-Graf »

    Inutile d’aller plus loin: ce torchon a démontré à maintes occasions sa véritable nature et les Observateurs.ch l’ont dénoncé. Ici la délation est la preuve ultime. Croire que ce papier diffuse encore des informations pertinentes tient du pur délire.

    http://lesobservateurs.ch/tag/le-matin

    Merci Monsieur Brélaz

  6. Posté par Le Taz le

    Où est ce flyer de l’UDC que nous puissions nous forger notre opinion sur son caractère raciste? Et combien de ces flyers ont-ils été distribués? Peu de gens le savent mais au sein de l’UDC il y a des noirs, des gens d’origine arabe, des asiatiques, des gays, traiter ce parti de raciste ou d’homophobe n’a donc aucun sens!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.