Suède: Un site publie les crimes des migrants: 82% des violeurs en groupes sont des migrants. Le site est dénoncé à la police.

suède

Base de données géante sur les crimes des migrants - Le site est signalé à la police

Le site gangrapesweden.com a été signalé à la police pour violation de la loi sur les données personnelles (PUL) car il a publié les détails des infractions de 83'000 de personnes, tels que les jugements à l'encontre des violeurs selon la radio publique Ekot.

Le site est censé être un registre des crimes des migrants.

C'est vendredi que Nordfront et le site Gangrape Sweden ont lancé "la plus grande base de données sur les crimes des migrants".

Au total, les fiches de 83.656 individus ayant violé la loi entre 2014-2015 ont été publiées sur le site. Des informations sur les Suédois et les migrants sont incluses sur le site. Par exemple, si vous cliquez sur «Viols en groupe», tous les délinquants condamnés seront listés avec leur nom complet, les sanctions, les décisions d'expulsion, etc.

On peut également rechercher tous les prisonniers d'après leur anniversaire.

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Le terme "Icke-svensk" signifie "non Suédois")

site suédois

Les informations publiées montrent que parmi toutes les personnes condamnées à une peine d'emprisonnement entre 2004 et 2014, 45,1% étaient des non-Suédois. Dans la catégorie des condamnations pour une durée de 9 et 10 ans de prison, ce sont respectivement 70,0 et 68,8% de «non-Suédois».

Parmi les cas de viols en groupe, 118 des auteurs, soit 82%, sont des migrants, tandis que 26 sont suédois.

L'enquête affirme également que le coût direct des crimes des immigrés dépasse largement les 20 milliards de couronnes suédoises par an.

Source Traduction libre Les Observateurs.ch

6 commentaires

  1. Posté par Le Taz le

    C’est l’UERSS, les bolcheviques censurent les vérités qui les dérangent! Un classique, les masses belantes en mettent du temps pour comprendre qu’elles se font rouler dans la farine par des escrocs soit disant biens-pensants mais qui en réalité ne pensent qu’à asseoir leur domination! On se réveille les crétins incultes, la boîte à images vous à ramolli le cerveau…

  2. Posté par Célestine le

    A Aude: il faut cliquer sur « Malnummer », la colonne en bleu …

  3. Posté par Sitting bull le

    ces pareils dans tous les pays ou ils y a des musulmans , la criminalité explose

  4. Posté par Dupond le

    Pour la France celui ci est pas mal non plus . On comprend pourquoi les juges islamos collabos mettent les FDS en taule a la moindre incatarde( pour faire éclaicir les statistiques des clients incarcérés)
    https://faitdiversfrance.wordpress.com/

  5. Posté par Le Chapon cha pond pas le

    Si l’on établissait le même genre de liste en Suisse, qu’en serait-il ? Quel est le pourcentage de musulmans dans nos prisons ? Combien en sortent radicalisés ?

  6. Posté par Aude le

    Eh ben, il y a quoi de personnel dans ces données, je vous le demande? Pas de nom cité.
    Juste la provenance des criminels.
    Et qui paie l’entretien de ces criminels étrangers, une personne privée ou tous les contribuables suédois?
    C’est l’Afganistan qui tient le haut du pavé avec 6%
    Puis la Somalie 3% .
    La logique exigerait de tarir l’immigration en provenance de ces pays qui sont encore à des époques préhistoriques.
    De toute manière suspendre l’immigration musulmane. Le modèle social suédois prend l’eau de toute part. Ceux qui paient au prix fort celui-ci sont ceux qui en jouissent le moins, soit les suédois eux-mêmes.
    Il faut être fous à lier pour supporter ce choix ou maso dans l’âme.
    La reconquête de cette terre se fera dans le sang et les larmes.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.