Michel Leeb, nouvelle proie des racistes anti-blancs, pour son sketch l’Africain !

Festival_automobile_international_2012_-_Photocall_-_Michel_Leeb_-_005

Par Josiane Filio

Qui n’a jamais rigolé un bon coup aux éternelles blagues sur les Belges, les Suisses, les Juifs, les Noirs, les Arabes, les Gays, les Femmes, surtout si elles sont blondes… qui nous mettaient en joie à chaque banquet d’anniversaire, baptême, communion, mariage… sans autre arrière pensée que d’amuser la galerie, grossissant le trait à plaisir puisque chacun sait que c’est précisément l’outrance qui fait rire.

Mais attention ! Si j’emploie volontairement le passé, c’est que de nos jours, où il n’est même pas envisageable une « trêve des confiseurs » pour les racistes anti-blancs, il n’est plus question de faire marrer les copains en imitant tel ou tel accent, surtout s’il est africain, sous peine de se voir immédiatement traîner devant le tribunal le plus proche du siège d’associations ou de « collectifs » dont le fonds de commerce est précisément l’antiracisme, dûment subventionnés (même s’ils prétendent le contraire) par les collabos au pouvoir.

C’est sans doute trop demander à l’esprit étroit de tous ces crétins venus en France pour y mieux vivre que dans leurs pays d’origine, parce que totalement incapables d’y faire régner l’ordre eux-mêmes, de comprendre qu’il  est terriblement énervant de constater que les nouvelles générations n’ont plus que la critique, la hargne et la haine contre ceux qui les ont « colonisés »… alors qu’à l’époque, la plupart d’entre eux n’étaient même pas encore nés !

Parce que pour le coup, c’est nous qui ne comprenons pas pourquoi, malgré tout le mal qu’on leur « aurait » fait, ils persistent à venir encore et encore, et en grand nombre, vivre chez leurs anciens colonisateurs, plutôt que faire profiter leurs pays des bienfaits de leurs sciences, acquises gratuitement, précisément chez ces odieux « Céfrancs faces de craie » !

Rien d’étonnant alors que le célèbre chanteur-comédien-humoriste Michel Leeb, se retrouve dans le viseur de ces auto proclamés antiracistes, pour ses sketchs mettant en scène des Africains ; c’était à prévoir, vu la tournure des événements et la montée au créneau de tous les hystériques racistes anti-blancs, qui voient du mal dans tous les propos sortis des bouches des blancs dès qu’il est question de l’Afrique, même quand il s’agit d’humour, devenu un véritable gros mot pour ces susceptibles incultes.

Aujourd’hui, c’est Eva Doumbia, vigie « afropéenne » (c’est nouveau ça vient de sortir, aurait dit Coluche !) et cofondatrice du collectif « Décoloniser les arts » qui a appelé ses semblables « les racistes anti-blancs », à venir faire un sit-in ce 14 décembre, devant le Casino de Paris, là où l’humoriste donnera son nouveau spectacle… où figurera sans doute l’un de ses sketchs sur l’Afrique qui nous fait tant rire, sans pour autant qu’il soit question de « haine raciale » envers les Africains, de la part des spectateurs.

« A partir de son histoire familiale et de sa position de femme perçue avant tout comme noire dans la société française, Eva Doumbia interroge avec intelligence et perspicacité les rapports raciaux nés de l’histoire française esclavagiste et coloniale… », nous dit Séverine Kodjo-Grandvaux, contributrice Le Monde Afrique, à Douala.

De toute évidence, franco-ivoirienne-malienne c’est bien elle qui a un problème avec sa couleur de peau, qui ne peut être niée, puisque tranchant sur le blanc de la majorité des Français (et même des Européens), tout comme n’importe quel touriste blanc se trouve trancher sur la couleur noire ambiante en Afrique, sans pour autant alerter le ban et l’arrière ban !

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/07/30/eva-doumbia-vigie-afropeenne_ 5166700_3212.html

Sur Boulevard Voltaire, Nicolas Gauthier parle d’un « safari permanent » des antiracistes qui ne se reposent jamais… « en trois huit, vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept » , soulignant le discours de Eva Doumbia :

« Pour moi, c’est un grand retour en arrière, ce retour de Michel Leeb. C’est le retour d’une espèce de France raciste, où on peut se permettre de dire n’importe quoi, où on peut se permettre de ne pas prendre en compte 30 % de la population qui n’est pas blanche en France et qui est complètement niée et moquée. »

Ah ben, tiens, comment a-t-elle fait pour savoir que « les siens » représentent 30% alors que les comptages ethniques sont expressément défendus en France ?

Par ailleurs, je la renvoie au rejet par l’ensemble de la bien-pensance dont elle fait manifestement partie, du tiers de la population française, parmi lesquels des citoyens noirs et arabes,  sous prétexte qu’ils votent mal puisque désignant des représentant F.N., et là nous avons de vrais chiffres !

http://www.bvoltaire.fr/antiracisme-chasse-michel-leeb-ouverte/

L’objet du délit, pour ces esprits étriqués :

ou encore :

Le racisme hélas a toujours existé et existera malheureusement toujours chez certains êtres « bas de plafond », mais il est à déplorer que de nos jours ce sont justement ceux qui glapissent « au racisme » à tous propos, qui sont les vrais racistes anti-blancs, donc qui haïssent ouvertement ceux qui leur apportent assistance… prenant plaisir à se vautrer dans un supposé racisme qui ne serait qu’anti noir ou arabe ; en cela ils ne font que suivre les préceptes de leur grande prêtresse, la venimeuse Christiane Taubira.

Mais dussé-je froisser tous ces esprits irascibles, je continuerai à me délecter des productions humoristiques de Michel Leeb et ses compères.

Et je laisse donc le soin à l’artiste, qui déplore que le politiquement correct est partout, de conclure par une phrase que je ne peux qu’approuver : «Ceux qui vous taxent de racisme ont eux-mêmes un vrai problème à régler»

à partir de 4’50

Bravo l’artiste, continue, ton public sait bien que la haine de l’autre n’est pas chez toi, mais bien plutôt chez ces virulents vrais racistes !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Article paru en premier sur RL

8 commentaires

  1. Posté par Charles Alexis le

    @Josiane Filio
    Quel plaisir de vous lire … un bol d’oxygène bienvenu dans cette pluie acide de bien-pensance … Merci Madame !
    « Eva Doumbia, vigie « afropéenne » (c’est nouveau ça vient de sortir, aurait dit Coluche !) »
    À propos de Coluche, il disait que « Dieu en a donné une plus grosse aux noirs pour se faire pardonner de leur avoir fait les cheveux crépus ».
    Aujourd’hui, un humoriste repentant dirait que « Dieu en a donné une toute petite aux blancs pour les punir de ne pas avoir voulu des cheveux crépus ».

  2. Posté par Schwander Dominique le

    Ecoutons tous Michel Leeb, ayons du plaisir à l’écouter et rappelons nous: Michel Colucci, dit Coluche lui a dit: « Si je dis: l’Algérie aux Algériens, tout le monde dit bravo! La Tunisie aux Tunisiens, tout le monde dit bravo! La Turquie aux Turcs, tout le monde dit bravo! L’Afrique aux Africains tout le monde dit bravo! La  Palestine aux Palestiniens, tout le monde dit bravo! Mais, quand je dis la France aux Français, on me traite de raciste.» Cette idéologie du « big other », soit les autres avant les nôtres, cette survalorisation des autres, cette plus-value musulmane qu’on donne aux autres, la culpabilisation de soi puis la sous-estimation et la flagellation de soi et des siens, ne sont-elles pas une inversion des valeurs à la mode et une escroquerie au chantage? Pas de génuflexion devant cette escroquerie au chantage!

  3. Posté par Aude le

    Comme on peut mesurer l’empreinte d’une certaine société française devenue complètement et idiotement rongée par le maniaco-antiracisme ambiant.
    Michel continue à nous faire rire et ris de ces imbéciles.

  4. Posté par Bernard le

    Il faut absolument lire : Allah n’est pas obligé. L’Auteur est africain du nom de Ahmadou Kourouma. Ce roman a obtenu le prix Remaudot 2000.
    Un bouquin super mais si cela avait été un blanc qui l’avait écrit ce bouquin serait interdit.
    Vous aurez après la lecture une meilleure connaissance de la mentalité des africains que l’auteur ne se gène pas de nommer nègres.

  5. Posté par Grégoire le

    Un des gros problèmes de nombreux Noirs, qu’ils ne reconnaîtront JAMAIS, c’est qu’au fond ils auraient voulu naître Blancs

  6. Posté par Carole le

    Wouahh, que ça fait du bien de lire ça… Pour avoir vécu longtemps en Afrique pour le travail, je me souviens encore les entendre dire: « ce soir, on va casser du blanc ». Tous ces collectifs qui vivent sur le dos de notre société doivent être jugés pour incitation à la haine et qu’ils aillent vivre en Afrique s’ils ne sont pas contents… Et que dire des droits de l’homme… C’est juste l’envers de la justice

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.