Toronto. Un pompier meurt : un musulman voulait le décapiter

post_thumb_default
Dominic ParkerDominic Parker

Coran 8:12 : Je vais jeter l’effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous (décapitez-les).
Coran 47:4 : Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru, frappez-en les cous (décapitatez-les).

Un pompier de Toronto agé de 45 ans est mort samedi matin 14 septembre (heure de Toronto), après avoir été poignardé au cou à plusieurs reprises afin de le décapiter.

La victime a été identifiée par sa famille, il s’agit de Dominic Parker, un père d’une famille heureuse, marié depuis 23 ans, avec deux filles de 18 et 19 ans.

Selon la police, Parker était assis dans un café au moment où un homme a tenté de le décapiter, et il a reçu de nombreux coups de couteau à la tête et au cou. Il fut emmené à l’hôpital St. Michael dans une condition critique et il est décédé peu après 2 heures du matin.

image

Le patron du Rotana Café, in the Danforth and Coxwell Avenues area, Hussein Souddo, a déclaré à la police avoir vu le jihadiste parler brièvement avec Parker avant qu’il tente de le décapiter, et a ajouté qu’il ne semblait pas qu’il y ait eu d’altercation entre les deux hommes avant cela. « Il n’y avait aucun conflit. Dominic était normal », a expliqué le patron du café dont Dominic était un client régulier, ajoutant « qui sait ce qui s’est produit ensuite, il n’y a pas eu de signe précurseur. Il a été choisi au hasard »

« J’ai essayé d’intervenir, j’ai essayé de le sauver, mais je suppose que c’était trop tard », a ajouté Souddo.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Nabil Hurhuy, 23 ans, a été arrêté tout près de la scène de la décapitation peu de temps après les faits, samedi après midi, et accusé de tentative de meurtre, et de port d’arme interdite. L’accusation a été transformée depuis en meurtre au premier degré.

Page Facebook de NabilPage Facebook de Nabil

La police, qui pour respecter le politiquement correct refuse d’envisager comme premier motif le fait que Nabil a tenté de décapiter sa victime conformément au coran, cherche maintenant un motif à l’attaque.

Nabil au tribunal, vendrediNabil au tribunal, vendredi

En plus d’être pompier de Markham, Dominic Parker travaillait également en free lance comme décorateur de décors de scènes, et il venait de terminer le tournage d’une publicité de Noël, vendredi soir autour de 20 heures. Lui et des amis de la productions décidèrent de s’arrêter dans un bar du coin et se quittèrent au bout de quelques temps, selon Michaels, un des amis présent. Puis il prit son vélo qui était attaché dans Danforth Avenue.

C’est ensuite qu’il s’est arrêté au Rotana Café pour boire un thé. Il était assis dans un canapé en train de boire du thé au moment où Nabil a tenté de le décapiter.

Dominic Parker était un homme gentil et doux, toujours prêt à rendre service autour de lui, déclare un de ses amis. Il vivait pour sa femme et ses filles. Parmi les pompiers, il était par ailleurs considéré comme un vrai héros.

Au moment du drame, sa femme et ses filles étaient à Montreal, explique Jay Michaels, afin d’installer les deux filles qui commençaient leur première année universitaire à Concordia.

La famille tente maintenant d’affronter la réalité de cette tentative de décapitation totalement gratuite, et a déclaré, au travers de Michaels, qu’elle est trop choquée pour parler aux médias.

“Sa phrase favorite était « je vis mes rêves » explique Michaels en parlant de lui. Il était probablement la personne la plus remplie de joie de vivre que je connaissais. »

Parker était devenu pompier quatre ans plus tôt, après avoir travaillé comme livreur à vélo, et avoir servi dans la 48e Highlanders, une unité de réserve de l’armée Canadienne à Toronto.

Walter Brinston, président de l’association des pompiers professionnels de Markham, a déclaré que Dominic, qui avait un « sourire viral », était considéré comme un héros.

RIP Dominic Parker. Nous présentons toutes nos condoléances à sa femme Zilla, ses filles Ryla et Brenna, et ses proches.

(Merci à Céline pour avoir communiqué cette information). Les médias canadiens font une large place à la victime, sa famille, sa carrière et sa vie, et rien encore sur le djihadiste.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Lire la suite

6 commentaires

  1. Posté par J Provencher le

    Si tu ne veux pas le feu chez toi n invite pas la flamme…

  2. Posté par alain le

    quand est-ce qu,on va faire des lois plus sévere et sutout les appliqués pour ses astis la qui sont des fanatiques débils a etres exterminés sur le champs ,sans conditions voila tout.

  3. Posté par I.Servant le

    J’en reviens pas que la nouvelle n’ai pas fait toute les unes… C’est la première fois que j’en entend parlé et je suis outrée ! J’espère qu’il sera puni comme il se doit !

  4. Posté par Duron , Alain le

    Je ne peux vous dire combien de fois j’ai posté un article expliquant ce meurtre, un autre paru brièvement sur le Huffignton post du Québec (francophone) et que le silence des lecteurs m’a choquée. Est-ce que seulement 5% des Canadiens sont au courant de ce meurtre odieux et directement relié aux enseignements coraniques car en effet, il s’agit bien du verset 12 de la sourate 8 du coran.Le Canada est sur le point , tacitement, de vivre sous la loi du blasphême en quelque sorte.Quelle sera la prochaine étape, le refus d’identifier la  »religion’, des criminels? On nous dit : »pas d’amalgames  » mais force est de constater que l’endoctrinement islamique sème de nombreuses morts , viols de  »mécréantes  », crimes de tout acabit car cette culture est violente intrinsèquement.Souhaitons que nos dirigeants seront jugés et pendus un jour pour avoir accepté ce type d’immigration qui sème désolations, horreurs, violence, qui hausse la peur chez les non musulmans , chez les apostats de l’islam qui souvent, ont fui leur pays pour fuir en même temsp la dictature théocratique qu’est entre autre l’islam. Et non, les nazis modérés n’existaient pas non plus!!

  5. Posté par François Maillet le

    Pas de problèmes, la grande fédération canadienne lui garanti ses us et coutumes, a lui et ses descendants. Crachez sur la charte Messieurs Harper-Trudeau, nos valeurs ne valent pas un clou a coté de vos visions a vous et a vos prédécesseurs régnants sur un amalgame votant de ghettos, multiculturels?
    C’est vraiment aux musulmans eux-même de régler cette anomalie, car les bons sont plus nombreux et veulent vivre en paix.

  6. Posté par G. Vuilliomenet le

    C’est quand même idiot de voir qu’une fois encore, l’égorgeur s’avère être un adepte de la religion d’Amour, de Tolérance et de Paix.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.