Le nombre de musulmans devrait plus que doubler en Europe et atteindre 18% en France d’ici 2050

post_thumb_default

 

La population musulmane va fortement augmenter en Europe, selon les chiffres du Pew Research Center, un institut américain reconnu pour ses recherches en matière de démographie religieuse. Il a publié le 30 novembre une étude se fondant sur trois scénarios, avec une immigration zéro, moyenne ou forte. Cette croissance s'annoncerait particulièrement forte en France.

Le Pew Research Center a réalisé son étude dans le contexte de l’afflux record de migrants en Europe ces dernières années, évaluant le pourcentage de musulmans parmi les migrants arrivés en Europe entre 2010 et 2016 à 53%. Mais l'immigration n'est pas le seul élément sur lequel s'appuie son estimation : la natalité est également prise en compte.

En Europe, la population musulmane pourrait atteindre 7,4% en 2050

Sur le périmètre d’étude, même en cas d’arrêt total de l’immigration, la population musulmane en Europe passerait de 4,9% mi-2016 à 7,4% d'ici 2050. Pour produire son calcul, le Pew Research Center évoque la jeunesse et la fécondité plus élevée que la moyenne au sein de cette population. L’institut évalue à 3,7 millions le nombre de musulmans (réfugiés inclus) ayant émigré en Europe entre 2010 et 2016.

Le second scénario s’appuie sur des prévisions moyennes, prenant en compte une poursuite stable de l'immigration légale, en excluant le flux de migrants liés aux guerres en Afrique subsaharienne et aux conflits liés au Moyen-Orient. Dans ce cas, la population musulmane en Europe atteindrait 11,2%.

Si l’on y ajoute l’arrivée des migrants demandeurs d’asile, dans des flux similaires à ceux que l’on observe depuis quelques années, la population musulmane pourrait s'élever à 14%, soit des chiffres trois fois plus importants qu’aujourd’hui. Dans ce scénario de forte immigration, la proportion de musulmans pourrait atteindre 31% pour la Suède et 19,7% pour l’Allemagne. 

Concernant la France, qui compte environ 5,7 millions de musulmans en 2016 (8,8% de la population), en fonction de l’importance de l’immigration dans les années qui viennent, l’étude prévoit un chiffre compris entre 12,7 et 18% en 2050, soit un nombre total de musulmans allant de 8,6 à 13,2 millions dans  le pays. 

Lire aussi : Manifestation pacifique de musulmans à Clichy contre l’interdiction des prières de rue

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

9 commentaires

  1. Posté par Simond le

    Une religion progresse plus vite au cours des mariages mixtes que par les guerres. Il n’y a que les divorces qui stoppent cette progression. Encore une histoire de gros sous.

  2. Posté par Jacques le

    Ainsi que prédisait de Gaulle, Colombey-les-deux-églises deviendra Colombey-les-deux-mosquées.

  3. Posté par Poulbot le

    Stérilisation après le premier, de la mère et du père ; Allocs minimum , interdiction d’envoi d’argent au pays , plus de rapprochement familiale .

  4. Posté par Sitting bull le

    ces chiffres sont incorrects car il y a bien plus de musulmans qu on le dit , les sans papiers noirs et arabes sont des millions dans tout les pays , en France sur 65millions , la moitié est composé d étrangers non blancs , dans chaque pays les musulmans sont des millions , ces chiffres avancés ne sont pas bons, les musulmans sont bien plus nombreux et seront doublés en 2050 plus le métissage

  5. Posté par Vautrin le

    Dans le respect de lois, diminuer le nombre de musulmans ? Eh bien il suffit de faire une loi de bannissement comme les Rois d’Espagne l’ont fait. Ce n’est pas gagné, avec la collection de collabos qui sévit partout.

  6. Posté par Bussy le

    Réduire drastiquement les allocs aux étrangers, supprimer toute aide familiale au delà du deuxième enfant, et la décrue va s’amorcer !
    Pour des questions budgétaires, on y arrivera d’ailleurs plus vite qu’on ne le pense….

  7. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Ca fait longtemps que nous avons dépassé les 18% en France – Azuz Begag et Dalil Boubaker l’ont déjà confirmé il y a bien des années en estimant (à l’époque) le nombre de musulmans en France entre 15 et 20 millions… on sait que rien que pour les algériens il y en a 7 millions et ceci sans compter les illégaux… ceci constitue déjà 12% de la population en France. Si on y rajoute encore les millions d’autres maghrébins, et les millions de subsahariens, plus les illégaux, on arrive facilement aux chiffres avancés par Begag et al…
    Donc le nombre des musulmans en France représentent aujourd’hui quelque chose comme 30% de la population, un chiffre qui correspond aussi à ce qu’on voit dans les rues des villes et maintenant aussi dans les villages en fin fond de la campagne… On est envahi et le nombre d’envahisseurs et d’étrangers qui arrivent et qui naissent ici tous les jour croit exponentiellement.

  8. Posté par Barbara le

    Voyons…. quelles mesures prendre pour faire diminuer le nombre de musulmans? Que chacun y aille en appliquant sa recette! Dans le respect des lois bien entendu.

  9. Posté par François Brélaz le

    Voici 2 ans, en été, j’ai fait Sète – Tanger en ferry. Il était bondé de marocains se rendant au pays d’ origine pour les vacances et chaque famille avait au moins 3 ou 4 enfants.
    Normal que leur population augmente si rapidement.
    Et il y a aussi la problématique du maghrébin établi en France et qui va chercher un conjoint au pays.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.