Rennes : un réfugié tunisien frappe sa femme, française convertie à l’islam, qui elle-même lui reproche d’être un « mauvais musulman » ne portant pas la barbe ni le quami

post_thumb_default

 

Jugé pour violences conjugales, un homme a fait le récit de divergences, au sein du couple, sur les pratiques de l’islam. Son épouse lui aurait reproché de ne pas être « assez musulman ».

Il s’était inquiété de ce que sa femme n’était pas rentrée, après une dispute. Elle avait en fait rejoint un hôtel avec ses deux enfants, pour s’éloigner de violences qu’elle aurait subies, à plusieurs reprises. Lundi 18 et vendredi 22 décembre, son mari l’aurait insultée, étranglée et tapée.

« Pas assez musulman »
Selon lui, les motifs de l’altercation tiennent dans les velléités religieuses de sa femme : « Pour elle, je ne suis pas assez musulman. Elle veut que je porte la barbe et l’habit traditionnel », le qamis, affirme-t-il, devant le tribunal correctionnel, qui le juge, en comparution immédiate, pour violences commises au sein du couple.Elle, dans ses déclarations aux policiers, a fait part de son intention de divorcer, se disant délaissée, depuis que son mari a obtenu un titre de séjour.

« Que des vidéos concernant l’islam »
L’homme, 24 ans, s’est marié en Tunisie avec cette femme française de 31 ans, rencontrée sur internet et qui s’était convertie à l’islam en vue de cette union. Venu vivre dans l’Hexagone, dans une commune proche de Rennes, le couple a un enfant, âgé d’un an.Aux juges, le prévenu, un homme mince aux cheveux noirs épais, assure que son épouse aurait rapidement voulu lui imposer « ses règles » strictes : « Elle ne veut voir que des vidéos concernant l’islam. À la maison, elle porte la robe noire avec le voile noir. Elle en sait même plus que mon père sur la religion. » Il relate une dispute autour d’un briquet montrant des jambes nues, qu’elle lui aurait reprochées. Il raconte qu’elle confie son fils aîné, âgé de 10 ans, à un homme qu’il ne connaît pas et qui l’emmène à la mosquée.

(…)

Source

Merci à martin

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

8 commentaires

  1. Posté par Hexgradior le

    @Samira
    Oui de « pet », c’est certain !

  2. Posté par Samira le

    l’islame est une religieux de paix.

  3. Posté par SD-Vintage le

    Le Coran autorise pourtant un homme à battre sa femme. C’est une très mauvaise musulmane.

  4. Posté par Maximus le

    Encore une paumée , mais il existe aussi le paumé son homologue masculin
    qui n’ont plus d’espoirs de trouver l’âme sœurs chez eux et qui rêve d’exotisme et de sable chauds , ces couples ne fonctionnent pas , ils sont mal assortis , et souvent ca dérape
    on ne va pas les plaindre, c’est une leçon de la vie et du vivre ensemble

  5. Posté par Claire le

    Encore une imbécile sans repères qui est tombé dans le piège d’un musulman qui la « néglige » depuis qu’il a obtenu ses papiers. Quelle idiote! C’était justement le but de la manœuvre, obtenir des papiers français!! Elle pourrait peut-être aller vivre sa foi en Afghanistan. Elle verrait ainsi le véritable islam vis-à-vis des femmes et ce ne seraient pas uniquement quelques coups, qu’elle a bien mérités, mais une absence totale de liberté, voire la mort si elle avait l’outrecuidance de protester!

  6. Posté par Alberto Da Giussano le

    Bien fait pour sa g..ule !!!

  7. Posté par Vautrin le

    Les convertis, néophytes d’une religion mortifère, se font volontiers prosélytes fanatiques. J’en ai observé plusieurs exemples. Souvent, ce sont des gamins que l’on a oublié d’éduquer, qui n’ont pas de repères solides dans la société. Ils trouvent dans l’islam l’illusion d’un cadre politico-moral et une doctrine leur permettant d’exercer leur ressentiment. Rien d’étonnant, alors, que les plus fragiles et moins pourvus de raison deviennent djihadistes. Leur zèle est d’autant plus dangereux qu’ils doivent aussi se faire accepter par les musulmans, donc ils en rajoutent et deviennent plus musulmans que Mahomet. Il semblerait -mais c’est à vérifier si possible- que les jeunes femmes soient encore plus fanatisées que les hommes. Du reste, l’islam est transmis par l’éducation maternelle et l’idée que les musulmanes sont opprimées est une imbécillité : dans leur immense majorité, elles adhèrent aux injonctions coraniques et trouvent cela non seulement normal, mais saint.
    Il n’y a donc pas à s’étonner des déclarations de ce Tunisien, même si l’on peut imaginer que c’est un système de défense. S’il s’avère que le fils de ce ménage est « confié » à un autre musulman qui le conduit à la mosquée (quelle est l’idéologie de l’imam de celle-ci ?), il y aura tout lieu de croire que l’accusé dit vrai. Il a donc des circonstances atténuantes.

  8. Posté par fred le

    encore une desespérée qui a besoin de site de rencontre pour trouver la bonne personne (gloups) et qui croit aux paroles de musulmans, souvent plus jeunes…. combien tombent dans le piège de ceux qui veulent uniquement un titre français.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.