Troupeau de malchances pour la France

Meres-voilees-Petit-Bard

Carrefour : j’ai vu une horde de bâchées se ruer sur les chocolats vendus à moitié prix

Publié le 6 janvier 2018 - par

Depuis le 2 janvier, Carrefour solde à moitié prix les chocolats de Noël. J’y étais. J’ai vu les torchonnées et les bâchées se ruer sur les bacs débordant de boîtes de chocolats, que le magasin avait disposés à l’entrée. Quatre énormes bacs remplis à ras bord de boîtes de truffes, orangettes, fondants, bonbons pralinés, déclinés dans les trois chocolats et exposés à l’avidité de ces hordes de bonnes femmes, visiblement en pleine crise d’hypoglycémie. Ça sentait l’urgence, le besoin impérieux d’assouvir une fringale insupportable. Je les ai vues piocher, fouiller, remuer les boîtes fébrilement, en faire tomber par terre sans les ramasser. Bien sûr.

Avec ma couleur de peau et mon 1 m 60, je faisais tache mais pas vraiment obstruction. Et je n’ai pas compté les coups de coude pour m’écarter, m’empêcher de profiter moi aussi de ce festin inespéré à bas coût. Tout à 50%. On bradait, on liquidait et il fallait donc stocker. C’est que j’aurais bien fait comme elles, moi, la petite tache claire amateur de chocolat noir de qualité ! Mais, contrairement à ces harpies qui voulaient surtout gaver leurs gosses, je ne voulais que 2 ou 3 boîtes, quelque chose de corsé au palais que je dégusterais délicatement à des moments choisis. J’y parvins finalement, après avoir rendu innocemment les coups de coude à ces prédatrices arrogantes. Car j’ai ma méthode : je rends le coup de coude dans la côte en tournant la tête comme si de rien n’était et, quand ma cible m’a repérée, trop tard, j’ai déjà passé mon chemin. Feindre l’innocence, comme lorsque l’une d’elles un jour et au même endroit, sentant mon regard trop insistant, m’avait demandé si j’avais un problème. Ahlala, Fatima, si j’avais pu te hurler ce que je pense de toi !

Hier soir donc, en observant ce troupeau de malchances pour la France vider les bacs pour remplir leur caddie,  [...]

6 commentaires

  1. Posté par pepiou le

    Ce sont des attitudes normales de la part d’une population féminine arriérée et sans vergogne, assistée à 100% et n’existant que pour être « labourée » par leur maître et ainsi augmenter la population muzz en France jusqu’à la ruine du système social. Tout leur est dû car nous les mécréants devons leur payer le tribu en raison de notre impiété. Pauvre France.

  2. Posté par benz le

    la prochaine fois faut aller avec une armée et les pousser a côté ces harpies

  3. Posté par petitjean le

    à Bussy
    « pourquoi les laisse-t-on nous envahir »
    n’est-ce pas le peuple ignare, paresseux et lâche qui se laisse envahir ? C’est bien le peuple qui laisse faire, c’est bien le peuple qui élit ses bourreaux, c’est bien le peuple qui accepte la trahison de ses élites ! !
    Qu’ont fait nos grand anciens pendant des siècles ? Se battre aux frontières pour repousser les envahisseurs………………………………

  4. Posté par Michel le

    L’an prochain, Il faudra leur vendre des truffes au saindoux, cela revient bien moins cher, ainsi elles n’auront pas besoin d’attendre les soldes, les pôvres !

  5. Posté par Bussy le

    Et oui, on a un problème, un énorme problème, et toute personne saine d’esprit aura tôt ou tard un problème avec ces troupeaux de bâchées mal éduquées, irrespectueuses et arriérées !
    Mais tonnerre de tonnerre, qu’est-ce que ces gens viennent faire chez nous, et pourquoi les laisse-t-on nous envahir, ils ne nous apportent rien, strictement rien de positif !

  6. Posté par G. Guichard le

    sur un autre sujet: « sentant mon regard trop insistant, m’avait demandé si j’avais un problème. »; apparemment, les filles comme les garçons de ces milieux manient toute une série de phrases toutes faites. Et ces phrases toutes faites, je ne serais pas étonné que ça viennent d’officines activistes: le fameux « n… ta mère », par exemple, est la traduction de l’insulte la plus malpolie qu’on utilisait en Russie communiste (en russe phonétique: « yop te vaïomatr »)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.