Le ministre allemand de la désinformation victime de sa propre censure

arroseur-arroséDiplôme

Le ministre allemand de la désinformation victime de sa propre censure.

 

En 2010, le politicien socialiste Heiko Maas, devenu entre-temps ministre de la justice et auteur de la loi de censure sur internet voulue par Madame Merkel, avait écrit sur twitter que Thilo Sarrazin, auteur de " L'Allemagne disparaît", le livre politique le plus vendu de la décennie, était un "idiot". Cet ancien message, écrit à l'occasion d'une visite du politicien pro-islamiste à la communauté musulmane de Saarbrücken, a été effacé samedi par crainte de suites pénales. Le ministre est donc maintenant victime de la loi de censure totalitaire fabriquée par lui-même, que plusieurs partis politiques allemands aimeraient abolir, mais que les socialistes, fidèles à la tradition des partis totalitaires de gauche, défendent âprement.

 

http://m.bild.de/politik/inland/heiko-maas/netzwerkdurchsetzungsgesetz-tweet-justizminister-geloescht-54402846.bildMobile.html

 

Traduction (Claude Haenggli) : Plusieurs utilisateurs de Twitter avaient annoncé qu'ils allaient porter plainte contre le ministre de la justice pour propos insultants et haineux dans le cadre de sa loi sur l'internet, à la suite de quoi Twitter a manifestement effacé son message par prudence, afin d'éviter une amende. Twitter n'a pas voulu répondre à une question de Bild à ce sujet.

Cordialement.

Claude Haenggli, 8.1.2018

 

Un commentaire

  1. Posté par Jean-Francois Morf le

    Les islamo-gauchistes s’estiment très fiers d’être traités comme des idiots…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.