Corée du Nord: une cyber-armée capable de mener des attaques meurtrières

post_thumb_default

 

Les pirates informatiques nord-coréens font couler beaucoup d’encre dans la presse ces derniers mois. Tandis que leurs techniques deviennent de plus en plus sophistiquées, Pyongyang continue d’intensifier les attaques. De nos jours, la société fonctionne quasiment à tous les niveaux avec des systèmes informatiques. En cas de cyberattaque contre des infrastructures critiques, les conséquences seront […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par Vautrin le

    Ce qu’un homme a programmé, un autre peut le pirater. Il n’y a pas de défense que l’on ne puisse contourner. C’est une course sans fin entre le hacker et le gardien, et comme au jeu de morpion, personne ne gagne à la longue. Il y a longtemps que les Yankees n’ont plus le monopole de la programmation, laquelle ne demande que logique et astuce, qualités assez répandues sauf en des coins très attardés du monde (je ne nomme personne). Alors, bon… Il n’y a rien d’étonnant à ce que les communistes de Pion Yang fassent comme tout le monde, c’est simplement une question d’échelle. Remarquez, le hacking a ses avantages, par exemple Wikileaks. Je connais des tas de gens qui seraient contents qu’un certain ministère spoliateur… Oh ! Ce n’est pas beau !

  2. Posté par G. Guichard le

    Surtout, vu les deux dernières failles des processeurs même (Intel et AMD), qui existent depuis 1995, on doit se demander à qui profite l’informatique personnelle et Internet depuis leurs débuts. Et qui, finalement, en a été à l’origine

  3. Posté par Roland Marquis le

    Les concepteurs des hards et softwares sont aux USA. Si donc les Américains n’arrivent pas à parer ces attaques, on peut se poser des question quant à leur competence et leur fiabilité.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.