L’évêque italien Luigi Negri : « L’accueil massif de migrants mènerait à l’écrasement et à l’élimination de notre société »

Luigi Negri

« Au cours des dernières années l’Eglise, nonobstant les extraordinaires pontificats de Saint Jean-Paul II et de Benoît XVI, a emprunté une pente qui l’amène à capituler face aux forces rampantes de l’anti-christianisme »

Voici les paroles incendiaires qui sortent de la bouche de l’évêque émérite de Ferrare, Luigi Negri. Le monseigneur n’est à présent plus à la tête d’aucun diocèse, mais il ne renonce pas à faire entendre sa voix.

Sur la foi en Allah, il réaffirme que l’islam a « plus une vocation politique que religieuse ». « L’Islam est plus qu’une foi c’est une loi, une statut, résumé par le terme charia ».

Pour l’évêque émérite « un autre aspect inquiétant est sa tendance à abattre les valeurs de la civilisation occidentale, la première desquelles étant la distinction imperméable entre le politique et le religieux […] ».

« L’intégration doit être raisonnable et on ne peut pas ouvrir les portes -dit Negri- comme si c’était la fête, sans mettre en évidence les coûts économiques, humains et culturels de l’immigration, parce que cela serait faire preuve d’un aveuglement idéologique. Je suis catholique et même si je suis pour l’accueil de réfugiés, cet accueil ne peut se faire sans mesure parce qu’autrement il mènerait à l’écrasement et l’élimination de notre société […] ».

Il Giornale Via fdesouche.com

13 commentaires

  1. Posté par Michel le

    Il a raison cet évêque, il est doué du bon sens qui manque à l’argentin de Rome, lequel semble avoir apostasié -en secret!- le catholicisme, et s’être converti à la secte islamique .
    Arrêtons de nous laisser berner par des dirigeants psychopathes qui nous imposent une « immigration incontrôlée » , sous le prétexte fallacieux d’un manque de main-d’oeuvre, alors que la chômage règne en maître (des millions d’européens sont sans emplois) . En fait il s’agit d’une réelle invasion de l’Europe et ce, sans trop de faits de guerre majeurs (attentats, viols, assassinats- des dommages collatéraux).
    Ce que les conquêtes et guerres islamiques n’avaient pas réussi en 14 siècles, nos leaders-maximo l’ont réalisé en moins de quarante ans !
    Combien de milliard d’euros payons-nous pour notre auto-destruction, combien de morts, directs ou indirects avant que cela cesse ? Assez de cette charge supplémentaire, les européens n’en peuvent plus ! Depuis la colonisation et l’après-colonisation ils n’ont fait qu’en mourir et payer, payer…
    Stop à cette migration-invasion de l’Europe !
    Stoppons cette forfaiture : Non à l’inoculation de l’islam en Europe.

  2. Posté par rikiki le

    De le lire fait du bien. Malheureusement cela risque de ne pas être suffisant.

  3. Posté par aldo le

    Les gardes suisses du Vatican devraient oeuvrer à copier tous les documents et les bibliothèques du Vatican pour les mettre en lieu sûr dans des blockhaus rachetés l’armée, car il s’agit d’une partie de notre civilisation. Dans très peu de temps on peut prévoir que le Vatican va être envahi par des dizaines de milliers de faux-réfugiés envoyés par Erdogan, qui commenceront par détruire toutes les oeuvres d’arts, se déguiseront en pape et en curés, puis finiront par y mettre le feu comme il le font déjà partout, sans que ce soit déclaré attentats islamistes par nos cher médias à la botte. L’Italie n’a aucun moyen réel d’empêcher çà, elle qui participe avec les mafieux à la lucrative et illimitées pêche aux migrants. Une pêche vraisemblablement payées en sous-main par les sbires à la solde l’éthylique du parlement européen, le Juncker avec l’approbation de sa favorite la Sommaruga. Là aussi le milliard de cohésion peut servir pour subventionner ce complot immigrationniste bien engraissé par l’argent qui manque à l’AVS et aux caisses maladie. Le pape a visiblement compris qu’il n’était plus maître de la situation et se fait désormais complice de l’islamisation comme tout faux-cul jésuite qu’il est. Mais ce ne sera visiblement pas suffisant pour apitoyer Erdogan et freiner ses ambitions islamistes. Il est comme le coréen du Nord: prêt à tout même à un conflit généralisé.

  4. Posté par Claire le

    Un évêque anti-immigration africaine forcenée qui s’appelle Negri, la chose est plaisante! Cela dit comme il est émérite (c’est-à-dire à la retraite), il ne risque rien. Toutefois, ne boudons pas notre petit plaisir de lire parfois des paroles en dissonance avec celles de l’infâme islamo-collabo Bergoglio.

  5. Posté par Sitting bull le

    En voila un qui voit clair , cependant il avoue être pour l accueil des «réfugiés» quand a notre société …elle est déjà écrasée depuis des années

  6. Posté par Damien Francois le

    Quelle ironie, « NEGRI »… Qu’il prenne la place de ce fdp de Bergo… Déjà le TRÈS sage Benedetto a été écarté (il n’était pas plus sénile que Bergo… – pensons à JP2!) parce qu’il s’opposait à Eurabia. Un livre en néerlandais explique la chose: LEMM: DE PAUS EN EURABIA

  7. Posté par Maximus le

    Ouf il existe encore des évêques qui ose dire la vérité même envers et contre le l’iman bergoglio

  8. Posté par Antoine le

    L’église catholique (ou ce qu’il en reste de religieux) est écartelé, jusqu’à la rupture ?

  9. Posté par Léo C le

    Merci Votre Eminence. Vos propos peuvent vous valoir l’excommunication par les temps qui courent.

  10. Posté par Vautrin le

    Houlà ! Cet évêque disant la vérité va subir les foudres de Bergoglio. Et au Vatican, on ne plaisante pas avec l’opposition…

  11. Posté par Marcassin le

    Enfin un qui a lu le coran.

  12. Posté par Bussy le

    Ah tiens, il y en a quand même un qui ne fricote pas avec Satan, bonne nouvelle !

  13. Posté par Marie le

    Comme si le catholicisme n’était pas lui aussi politique … n’est-ce pas avec le Vatican étant un état IMMENSEMENT riche! Alors peut-on changer quelque chose là aussi ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.