L’épouvantail de Schengen

Frank Leutenegger
Journaliste, retraité RTS,  www.swissguns.ch
SwissGunsBelleImgae

L'épouvantail de Schengen

 

"Si vous refusez la loi sur les armes, vous risquez de faire sauter les accords de Schengen... si vous acceptez telle initiative ou telle autre, vous risquez de faire sauter les accords de Schengen".

 

C'est l'argument de base qu'on nous oppose de toutes parts. Et il n'est pas totalement dénué de fondement. Il est vrai que si nous refusons la loi liberticide que Bruxelles et notre propre gouvernement fédéral veulent nous imposer, les accords de Schengen pourraient en souffrir.

 

Ces accords prévoient qu'en cas de refus, il y aurait discussion entre Berne et Bruxelles sur la manière de maintenir Schengen. Si aucune solution n'était trouvée, les accords sauteraient dans les 90 jours (art. 7 al. 4 de l’accord de Schengen).

 

Et alors ?

 

Quand on parle de refuser la loi sur les armes, l'argument numéro 1 du DFJP de Simonetta Sommaruga, est l'échange d'informations de sécurité. Pensez donc... sans Schengen, nous n'aurions plus d'informations en provenance d'Europe sur le terrorisme et sur le banditisme !

 

Problème... ce n'est tout simplement pas vrai.

 

Malgré les affirmations de Simonetta Sommaruga, conseillère fédérale en charge du DFJP, malgré celles de Nicoletta della Valle, directrice de Fedpol, ce n'est pas vrai. Ces deux dames mentent effrontément, pour mieux faire passer leurs projets liberticides.

 

Car il est patent  que la Suisse ne reçoit pas les informations nécessaires pour la lutte contre le crime. Les policiers français ou allemands sont régulièrement informés du fait que tel ou tel citoyen suisse est propriétaires d'armes. Ce n'est jamais le cas en sens inverse.

 

A plusieurs reprises, des terroristes, surveillés par les services français ou allemands, ont séjourné en Suisse pendant la préparation de leurs attentats. Mais, si les polices suisses peuvent alimenter le système d'information Europol, elles n'y ont, curieusement pas accès pour obtenir des renseignements qui pourraient être précieux.

 

Prétendre que nous avons besoins de Schengen pour lutter contre le terrorisme et le banditisme, pourrait être vrai, si l'Europe jouait le jeu. Mais ça ne marche pas et prétendre le contraire est juste un mensonge.

 

Nous avons donc des personnalités politiques qui mentent au peuple pour faire passer leur projet de désarmement. Nous avons des fonctionnaires de premier rang qui mentent au peuple pour faire passer leur projet de désarmement. Politiques et fonctionnaires sont censés être au service du peuple. Ils ne sont pas censés le mener comme on le fait d'un troupeau (même s'ils sont persuadés que c'est dans son bien... ce que croient les moutons, jusqu'à l'entrée de l'abattoir).

 

Politiciens et fonctionnaires qui se comportent de cette manière ne méritent pas la moindre confiance populaire (surtout sur la route de l'abattoir). Madame Sommaruga a tranquillement déclaré, au soir de la votation sur l'initiative anti-armes, que de toutes manières, elle ferait enregistrer les armes des Suisses. Madame Sommaruga ne cache pas son but de restreindre l'accès aux armes en Suisse, Europe ou non. Madame Sommaruga veut d'ailleurs nous faire entrer dans l'UE (elle est membre du nomes, le mouvement qui veut faire adhérer la Suisse à l'UE... comme d'ailleurs l'actuel président de la Confédération, Alain Berset).

 

Si notre démocratie directe était encore un peu plus directe qu'elle ne l'est, nous pourrions demander le départ de cette personne, dont les buts ne sont pas ceux du peuple qu'elle est censée servir. Et sa grande vizir della Valle devrait partir avec elle. Bruxelles pourrait leur donner asile !

 

Frank A.Leutenegger, 10 janvier 2018

 

Liens en rapport:

- 20 Minutes, 16.06.2015

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:dwzgeEUE5W4J:www.20min.ch/ro/news/insolite/story/10576215+&cd=4&hl=fr&ct=clnk&gl=ch

 

- Die Welt, 21.04.2016

https://www.welt.de/politik/ausland/article154626844/Bei-Europol-fehlen-2000-Islamisten-in-der-Datenbank.html

 

- Tribune de Genève, 18.09.2017

https://www.tdg.ch/suisse/La-Suisse-victime-de-son-statut-d-etat-tiers/story/12482385

 

- 20 Minuten, 18.09.2017

http://m.20min.ch/schweiz/news/story/14172883

11 commentaires

  1. Posté par lafronde le

    Il est certain que la majorité des politiciens suisses veulent désarmer leur concitoyens ! Ainsi ils pourront les taxer davantage. Tout citoyen suisse devrait observer quel est le niveau de taxation dans les pays voisins, notamment en France, où les citoyens sont désarmés, et où leurs polices locales ne peuvent être que municipales, et sans pouvoir dissuasif.
    Voir le 2e Amendement de la Constitution des Etats-Unis pour argumenter le statu quo.

  2. Posté par Antoine le

    Je cite :  »Si vous refusez la loi sur les armes, vous risquez de faire sauter les accords de Schengen »
    Des menaces, encore et toujours des menaces …
    On constate que Schengen est MORT ! L’invasion de l’Europe et la non fermetures des frontières de l’UE le prouve !
    Il vaut mieux dénoncer de suite ce mauvais accord (moribond) que de le trainer encore pendant des année comme un boulet …

  3. Posté par Hexgradior le

    « Il est vrai que si nous refusons la loi liberticide que Bruxelles et notre propre gouvernement fédéral veulent nous imposer, les accords de Schengen pourraient en souffrir. »
    Qu’est-ce qu’on attend ?

  4. Posté par JC le

    Des armes sans papiers…commes les migrants.
    Excellente comparaison de Pierre.

  5. Posté par pierre le

    Oui Christian , on peut meme dire que la liberte de detenir des armes est indispensable a notre bien-etre economique . L’esclave n’etant jamais plus riche que son maitre.
    Croire qu’on peut monnayer sa liberte est une absurdite que sont incapables de comprendre les 5 ectoplames et les 2 menopausees qui pretendent nous diriger .

  6. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Si on arrête la folie Schengen et les frontières de la suisse cessent d’être ouvertes à tout va, la Suisse pourra enfin faire en sorte que les terroristes et autres brigands ne puissent plus pénétrer sur son territoire! donc, une situation gagnant- gagnant.
    C’est assez vite vu, mais probablement pas par la brillante dame pipi qui ne comprend rien de ce qui se passe autour d’elle, et ne « pense » que ce que lui font croire ses « amis » (achetés à coup de milliards) de l’UE…
    On est vraiment tombé très très bas…

  7. Posté par Christian le

    La liberté de détenir des armes passe avant notre bien-être économique ! Alors sortons de Schengen et et dénonçons les bilatérales ! On peut très bien vivre comme l’ont fait nos aieux avant nous !

  8. Posté par pierre le

    Que c’est-il passer en moins de 25 ans? : La supression de nos frontieres , la liquidation au rabais des 3/4 de nos reserves d »or (pres de 2000 tonnes) , le deferlement sur notre sol de centaines de milliers de musulmans ( avec sans doute la presence parmis eux de nombreux terroristes bien aguerris et fuyant la syrie) , ne parlons pas du complot ( mot interdit par la kommandantur) de 2007 contre le conseiller Blocher , pour mettre a sa place, Schtroupfette la marionnette ; tout ca bien sur avec la complicite de la quasi totalite des medias charges de faire passer un veritable coup d’etat pour une mauvaise blague entre amis ,ce qui a eu comme avantage de fermer definitivement la porte du Conseil Federal a toute personne qui ne fait pas partie du club des ripoux .
    La liste n’est pas exhaustive ,mais il faut reconnaitre que l’efficacite de ces traitres force le respect . Quand a la naivete du peuple , elle doit nous faire reflechir.
    Avec ou sans initiative , il faut garder vos armes ou vous en procurer par tous les moyens ,et pourquoi pas , comme beaucoup de nos chers migrants … sans papier.

  9. Posté par pepiou le

    Je suis convaincu que nous avons rien à perdre à chercher le coup de force avec l’UE et Schengen. Déjà nous serions d’avantage respectés car on ne respecte que ceux dont on craint les réactions, de plus même si l’UE est psychorigide, elle n’est pas tarée au point de se passer d’un important partenariat commercial avec nous. Money make the world go round ; comme ils disent à l’OMC.

  10. Posté par JeanDa le

    S’il suffit de refuser la loi sur les armes pour faire tomber ce bazar, alors REFUSONS LA LOI SUR LES ARMES !!!

  11. Posté par SM le

    Eh alors – laissons sauter les accords de Schengen et occupons nous de nos propres intérêts !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.