Davos : l’hystérie anti-Trump fédère la gauche

ChurchillLesAntiFaNouveauxFa

Dans notre pays, il n’y a pas (encore) de zones de « non droit » mais la partition de la société est bien réelle. D’un côté, le camp du politiquement correct, réunissant tout l’establishment et la racaille de gauche, qui travaillent main dans la main, à la destruction de notre pays, de notre futur. De l’autre côté, la droite bafouée, diabolisée avec le petit peuple qui assiste impuissant à l’invasion et à la destruction de la Suisse, cela sans pouvoir réagir.

La venue du Président Trump au WEF devrait, normalement, être considérée comme une aubaine et un sujet de réjouissance par chaque personne responsable se préoccupant, non pas d’idéologie, mais de la bonne « marche du monde ». Mais voilà, pour la pauvre Suisse en général, et les Grisons en particulier, cet évènement signifie des manifestations violentes, de nombreuses casses (pauvres commerçants déjà pas gâtés actuellement), des forces de l’ordre innombrables, des services sanitaires sur les dents (comme s’ils n’avaient que cela à faire), idem pour les pompiers, la voirie, etc. Les contribuables seront heureux de passer à la caisse.

Les seules personnes pouvant légitimement, et le cœur en paix, se réjouir de ce nouveau « Davos », ce sont les casseurs. Ils s’y préparent méticuleusement, tant au niveau matériel que tactique. Une seule chose est sûre pour tous ces salopards, ils ne risquent pas grand-chose… jamais les forces de l’ordre ne vont tirer,  obligées de se laisser tuer, à la limite, même en situation de légitime défense ; impossible, les journalistes veillent, prêts à dénoncer des « violences policières », un « usage disproportionné de la force », etc.

Est-ce vraiment une bonne pub pour Davos et la région ?

En fait, la seule inconnue, le Président Trump va-t-il tenir un discours de fond aussi extraordinaire et percutant que celui tenu, par exemple, à Varsovie ?

Si oui, les gauchistes vont s'étouffer de rage.

***

LeMatin.ch: "Forum économique mondial Trump à Davos: grosses manifestations en vue"

De nombreuses manifestations sont en train de se mettre sur pied en prévision de l'arrivée du président américain en Suisse à Kloten.

L'annonce mardi de la venue de Donald Trump au Forum économique mondial (WEF) de Davos a sonné comme une bombe dans les milieux de gauche. Et ce mercredi, des mouvements ont commencé de s'organiser contre cette visite. Ainsi la Jeunesse socialiste, les Verts et une partie de socialistes sont dans les starting-blocks ainsi que d'autres groupuscules de gauche.

«Nous ne garderons pas le silence. C'est un défi. Ce n'est pas possible que ce fou vienne en Suisse», explique Tamara Funiciello, la présidente de la Jeunesse socialiste dans le Tages-Anzeiger. «Les détails des plans ne sont pas encore clairs mais les pourparlers sont en cours.»

Une récolte de signatures anti-Trump de l'organisation indépendante Campax a également démarré sur internet. «Beaucoup de citoyens se sentent personnellement touchés par les déclarations et les actions de Trump. Nous leur donnons l'opportunité de canaliser leur mécontentement avec notre pétition», explique au Tagi le président de cette campagne Andreas Freimüller. Il s'attend à récolter quelques 30'000 paraphes. Tout en espérant reproduire l'exemple anglais: «en Grande-Bretagne, cette forte pression a empêché jusqu'ici une visite d'Etat du président américain».

Des manifs à Berne et Zurich, sans oublier Davos

[...] Une conférence de deux jours aura également lieu juste avant le WEF à Zurich sur le thème du droit des femmes. [...] Jusqu'ici, les manifestations étaient menées par les Verts. Mais cette fois, le parti socialiste grison va se montrer très actif, prévient-il.

«Le WEF s'était un peu endormi ces dernières années. Mais avec la venue de Trump, il y a urgence. [...]

(nxp)

Créé: 10.01.2018

https://www.lematin.ch/suisse/trump-davos-grosses-manifestations/story/16438520

***

Aussi: Forum, 10.01.2018, "La venue de Donald Trump en Suisse crée la polémique, les jeunes socialistes demandent au Conseil fédéral de lui refuser l’entrée. Débat entre Bertil Munk, secrétaire international de la jeunesse socialiste suisse, et Filippo Lombardi, sénateur PDC tessinois."

http://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/la-venue-de-donald-trump-en-suisse-debat-entre-filippo-lombardi-et-bertil-munk?id=9216840

cenator, 11.1.2018

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.