Bolzano (Italie): les migrants se révoltent car la date de péremption de leurs yaourts est proche

yaourt

Les migrants et la “révolte du yaourt”. C’est au final les forces de polices qui ont du intervenir. Les migrants, en effet, étaient agités en raison de la date de péremption des yaourts, qui selon eux était déjà dépassée. Les faits se sont déroulés au centre d’accueil “ex Alimarket” de Bolzano, dans la zone sud de la ville. D’après ce que rapporte le Corriere dell’Alto Adige, plusieurs demandeurs d’asile accueillis dans la structure se sont plaints du fait qu’ont été servis à la cantine des pots de yaourts sur lesquels figurait une date de péremption trop proche. Apparemment, plusieurs yaourts auraient été périmés le jour même. […] les migrants en ont fait un problème exagérément grave provoquant une escalade de la situation. L’intervention des forces de l’ordre est devenue nécessaire, appelées par les responsables du centre afin d’éviter que la situation ne puisse dégénèrer.[…] Quelques brigades volantes sont arrivées sur place et les agents, non sans mal, ont réussi à ramener la situation au calme. […]

Secoloditalia via fdesouche

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.