9 commentaires

  1. Posté par Tony le

    De point de vue légal, rien à redire. Une municipalité a tout à fait le droit de s’adresser à ses concitoyens de cette manière à condition de laisser la possibilité aux opposants d’y répondre.
    Quand le Conseil Fédéral publie les brochures de votations avec les deniers publics et en y donnant ses consignes de vote, est-ce légal?

  2. Posté par pierre frankenhauser le

    Mais de quoi je me mêle ? Pour qui se prennent-ils ? Une municipalité n’a pas à influencer un vote fédéral en disant carrément aux citoyens ce qu’il faut voter. C’est anti-démocratique. Ces Cassandre (4 élus PLR sur 5 municipaux) sont clairement des menteurs, puisqu’ils savent pertinemment qu’en cas d’acceptation de cette initiative, la plupart des 60 chaînes privées ne disparaîtraient pas. De plus, ils insultent les Montains en les prenant pour des débiles profonds incapables de discernement et de s’informer correctement. La RTS devrait quant à elle juste réduire la voilure. Le ministère de la propagande serait enfin affaibli.

  3. Posté par Fanfouet le

    Tiens… Je lis dans la liste des Municipaux signataires un certain Jacques Marchand ! Serait-il de parenté avec le directeur de la SSR Gilles Marchand ?

  4. Posté par Hervé le

    Ah, ces élus… on adore votre intelligence.
    Protéger ses redevables amis de la concurrence, financés par la taxation obligatoire de la population: OUI!
    Protéger sa population contre la concurrence étrangère, évidemment moins chère: NON!

    Plus les sujets épineux font surface, plus il devient apparent que ces individus ne sont pas la pour représenter leur communauté mais pour les extorquer un maximum.

  5. Posté par SM le

    Est-ce une nouvelle façon de mise à mort de la démocratie directe ?
    Enough is enough !!

  6. Posté par JeanDa le

    Lamentable.

  7. Posté par Jean le

    A la fin du sport en libre accès ?
    Mais bon sang, on paie ce sport via la redevance et extrêmement cher. Pas vraiment des lumières ces élus pour arriver à marquer un auto-goal.

  8. Posté par Antoine le

    Y a-t-il un juriste pour se prononcer sur ce tout-ménage publié par la commune du Mont-sur-Lausanne ?
    Est-ce légal de faire de la publicité pour un enjeu fédéral ceci avec l’argent des contribuables ?
    Je cite :
     »
    – la disparition d’une soixante radios et télévisions en Suisse, dont la TSR
    – à la mort de la production audio-visuel suisse
    – à la disparition d’une information indépendante et de qualité
    – à la fin du sport en libre accès
    – au dépérissement de la culture, de la musique, du cinéma et du sport suisse. »
    Tout ceci SANS AUCUN argument (on ne lit que les possibles conséquences du OUI à no billag), provenant du conseil municipal suivant (2016-2021 :
    http://www.lemontsurlausanne.ch/le-mont-officiel/conseil-communal/

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.