Italie. Centre pour migrants: Des femmes africaines se battent jusqu’au sang (Vidéo et photos)

Attention âmes sensibles s'abstenir.

Une soeur chrétienne passe, effrayée puis essaye de mettre en sécurité un enfant durant la bagarre.

La victime a été grièvement blessée, en sang après avoir été battue sans pitié par ses colocataires migrantes du centre.

Quand les femmes ont vu qu'elles avaient blessé leur collègue, elles se sont enfuies - abandonnant la victime à terre, avec du sang dégoulinant de son visage.

 

 

 

Analytics-page-1-38

 

Analytics-page-3-8

 

Analytics-page-7

 

Analytics-1

 

alytics-page-1-39

 

Source via Fdesouche

16 commentaires

  1. Posté par Joël le

    @dartagnan les guerres entre tribus sont la seule interaction que connait votre culture, ceux, que vous catalogués de faibles, couards et nigauds sont des blancs qui, de leur continent européen ont conquis le monde et donné aux gens tels que vous et vos compatriotes, la posibilite d’ acceder à la modernité avec tout les outils inventés et produits par les blanc et un peu par les asiatiques faut bien le reconnaître; quelles contributions ont fait les africains au monde ? Rien
    Tous les colonies furent transformées en dépotoir et incapables de se gérer et après quelques décennies sont totalement ruinées. Suffit de regarder de part le monde, où que vous vous installez, c’est la merde .

  2. Posté par Duke le

    @dartagnan
    Rien que le pseudo que vous utilisez est en contradiction avec vos propos. En effet D’Artagnan était un de ces « Français au cerveaux malade », mais à vous lire vous n’avez certainement pas l’esprit chevaleresque de ce noble serviteur.
    Bon ça c’est dit, et pour en revenir à vos propos, c’est à se demander qui à le cerveau malade. Mais il y a deux certitudes : 1) vous devriez consultez un psychiatre car votre cas est pathologique. 2) Prenez un billet d’avion ou de bateau, et retourner là ou les vôtres se font massacrer par d’autres tribus. Et surtout rester-y !

  3. Posté par Krom le

    Pour Dartagnan, le « cerveau malade » c’est le Bidochon français qui ne comprend pas qu’on puisse démembrer à la machette quelqu’un d’une autre ethnie, juste parce qu’il est « différent » (en quoi, bon sang ?). J’y crois pas ! Ce sont ces gens qui s’exprime et qu’on accueille ? Personne pour relever l’énormité ? Ce type devrait lui aussi être renvoyé chez lui de toute urgence, c’est une gangrène !

  4. Posté par Claire le

    Le vivre-ensemble, quoi!

  5. Posté par Socrate@LasVegas le

    Y avait-il un vétérinaire de garde, au moins? LOL

  6. Posté par poulbot le

    @dartagnan : si les Européens n’étaient pas venus en Afrique vous en seriez encore aux guerres tribales . Si vous n’êtes pas content de votre sort en Europe, il y a des bateaux tous les jours vers le sud a Marseille.

  7. Posté par Pépé le Moko le

    a dartagnan: la suisse n’a pas besoin d’africains qui pour une large partie dealent, ou émargent au social !

  8. Posté par G. Vuilliomenet le

    Elles font ici ce qu’elles font là-bas, parole d’un ancien d’Afrique.

  9. Posté par Maximus le

    Franchements les speudo élites qui nous imposent ces sauvages ont ils encore au moins quelques neurones qui fonctionnent dans leur cerveaux
    ont ils des yeux pour voir ce qui se passe
    cette immigration (cette invasion) de sauvages est un échec total
    jamais ces gens […] ne pourront s’intégrer
    il faut renvoyer ces zoulous chez eux , ca suffit , pareil pour les musulmans !

  10. Posté par Bernard le

    Ce sont des bêtes sauvages. A retourner dans la brousse le plus vite possible.

  11. Posté par Aude le

    Quelle sauvagerie.
    Les hurlées, elles se tirent les cheveux, des mèches et du sang partout. Mais elles sont capables de se tuer parmi.
    La pauvre Soeur ne peut rien faire, elle va prendre un enfant pour éviter qu’il soit frappé.

  12. Posté par Datov le

    @dartagnan
    Au pire on vous laisse vous massacrer entre vous chez vous si ça vous fait plaisir mais venez pas dans notre pays de « cerveau malade » dans ce cas, on s’en portera pas si mal

  13. Posté par dartagnan le

    Rien de nouveau !
    Je suis africain et j’ai bien connu ce genre de méfait.
    La violence est une fondamentale de la vie tribale.
    Brusquer ou tuer celui de l’autre ethnie est une routine.
    j’ai vu un pauvre gars qui attendait au stop se faire massacrer à coups de machette par une demi douzaine de meurtriers, comme ça, parce qu’il était d’une autre ethnie…

    mais ça, les bidochons de français au cerveau malade sont bien incapables de l’intégrer.

    Sans les guerres qui visent à détruire les récoltes il n’y aurait pas de famine !
    Cesser de penser que l’Afrique a besoin de la France : c’est exactement le contraire.
    français vous êtes faibles, couards et nigauds.

  14. Posté par poulbot le

    un sauvage reste un sauvage.

  15. Posté par Antoine le

    Des sauvages … encore des sauvages … toujours des sauvages !!
    Il y en a MARRE d’être envahi en Europe par toutes ces  »chances » !
    Merci aux gouvernements de gôche irresponsables !

  16. Posté par SD-Vintage le

    C’est le dialogue façon Bergoglio ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.