Les conducteurs du métro parisien refusent de s’arrêter à certaines stations pour des raisons de sécurité des passagers

post_thumb_default

 

Les conducteurs du métro parisien refusent de s’arrêter dans certaines gares en raison du niveau élevé de criminalité et de consommation de drogues, affirmant que les lieux ne sont pas sûrs pour leurs passagers.

Les conducteurs de la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP), société publique de transport parisienne, affirment que plusieurs gares du nord de Paris sont en proie à la consommation de drogues et à la criminalité et présentent un danger pour les passagers, rapporte le radiodiffuseur français BFMTV.

Selon le syndicat de la RATP UNSA, il y a des drogués et des trafiquants vus quotidiennement sur les lignes 4 et 12 des gares comme Marcadet Poissonnier et Porte de la Chapelle, cette dernière étant également un lieu de campement bien connu des migrants.

Le syndicat indique également que la sécurité des salariés de la RATP est affectée dans les zones sensibles, le nombre d’incidents violents envers les salariés ayant fortement augmenté ces derniers mois.

La RATP a également commenté les conditions de collaboration avec la police locale pour tenter d’assainir certaines des gares les plus en difficulté, mais l’UNSA et la Fédération des usagers des transports et des services publics, un groupe de défense des usagers du transport en commun, estiment que ces mesures ne suffisent pas.

La semaine dernière, les deux organisations ont adressé des lettres au ministre de l’Intérieur Gerald Collomb, à la mairesse de Paris Anne Hidalgo et à la présidente du conseil régional d’Ile-de-France Valérie Pécresse, demandant que « des mesures urgentes et sérieuses soient rapidement mises en œuvre ».

Cette situation intervient quelques mois seulement après que Chronopost ait annoncé qu’elle ne livrerait pas de colis dans certains quartiers parisiens en raison des risques encourus par son personnel.

Alors que les banlieues du nord de Paris, à forte proportion immigrée, ont longtemps été considérées comme des zones d’exclusion, la violence et le crime des banlieues ont commencé à s’étendre dans la partie nord du centre de Paris ces dernières années.

Les femmes du nord de la ville ont décrit être constamment harcelées par des hommes qui refusent souvent de les laisser entrer dans certains cafés.

L’an dernier, une application « No-Go Zone » (zone interdite) a été lancée pour les téléphones mobiles, qui permettait aux utilisateurs d’examiner des sections de Paris et de signaler des crimes afin que d’autres utilisateurs puissent éviter les zones avec un nombre élevé de signalements.

Source : Breitbart / Chris Tomlinson

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

L’article Les conducteurs du métro parisien refusent de s’arrêter à certaines stations pour des raisons de sécurité des passagers est apparu en premier sur GrandFacho.com.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par poulbot le

    @Claire : habitant ce quartier je peux dire que certains jours ce n’est pas terrible coté sécurité , quant à la station ce sont des racoleurs pour les salons de coiffures africains qui pullulent dans le quartier. La station chateau-d’eau a longtemps été impossible a utiliser, les racoleurs s’agglutinaient juste devant les portes des rames de métro pour essayer de vendre les salons pour lesquels ils travaillaient. Il a fallu que la RATP utilise sont service de sécurité ainsi que la police y fassent des descentes pour les chasser , après cela été le haut des escaliers , maintenant ils ont théoriquement une limite à ne pas dépasser sinon la police rapplique .Certains jours tout ce qui a des cheveux longs est racolé, j’en ai fait l’expérience.Je ne parle pas des mamas qui viennent vendre des repas à la sauvette avec leur caddies . C’est facile dés que vous franchissez le carrefour Strasbourg st Denis vous pouvez vous dire que vous êtes en Afrique que vous quittez arrivé au carrefour avec le Bd Magenta. Ce quartier qui était avant Turquo-Kurde est en train de disparaitre au profit des Africains et des bobos, il y a une prolifération de restaurants et de bar impossible , dés qu’un commerce ferme il est aussitôt remplacé par un débit de boisson.

  2. Posté par Peter K le

    40 ans que l’etat francais demissionne et laisse immigration/invasion porte ouverte avec tout ce qui va avec. Faudra pas s’etonner quand la guerre civile eclatera. Amis francais, armez-vous et faites des stock de munitions, nous autres suisses et européens vous soutiennent!

  3. Posté par Claire le

    Pour prendre régulièrement le métro parisien, je sais que certaines stations sont des repaires de dealers africains de tous ordres. Le changement entre la 4 et la 8 à Strasbourg Saint Denis est particulièrement pittoresque: il y a des guetteurs africains dans tous les couloirs au cas où la police viendrait. On se demande pourquoi puisque je n’y ai jamais vu un seul policier, ni agent de sécurité de la RATP. Sur les quais, on a les migrants qui y dorment, y urinent et y défèquent…. Tout le monde le sait et les autorités ne font rien. Laxisme, peur de la bavure, etc.
    La semaine dernière, la rame où j’étais est restée bloquée en station au moins 5 mn, motif invoqué par le conducteur: « des personnes circulant sur les voies dans le tunnel ». Donc électricité coupée pour ne pas les électrocuter et arrêt de tout le trafic. Ces « personnes » sont bien sûr les dealers ou migrants , qui passent d’une station à l’autre par le tunnel ce qui évite d’avoir à ressortir du métro et à y rentrer plus loin!
    Donc dans certaines stations, les métros ne s’arrêtent pas, jusqu’au jour où un métro ne marquera pas l’arrêt, mais où un dealer ou un client tombera sur les voies et se fera écraser. Et bien sûr, ce sera la faute du conducteur, surtout s’il fait partie des rares Européens qui subsistent à la RATP.

  4. Posté par Antoine le

    Je cite :  »Les conducteurs de la Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP), société publique de transport parisienne, affirment que plusieurs gares du nord de Paris sont en proie à la consommation de drogues et à la criminalité et présentent un danger pour les passagers, rapporte le radiodiffuseur français BFMTV »
    Il est étonnant que cette état de fait soit dénoncé par la RATP.
    Cette information concernant l’état d’insécurité dans les stations Marcadet Poissonnier et Porte de la Chapelle aurait du parvenir à M. Collomb et Mme Hidalgo pour qu’ils réagissent …
    Je rêve … ils sont informés depuis très longtemps et ils laissent la situation pourrir, jusqu’à ce que cela explose, début de la guerre civile … (Lire : Guerilla – Le jour où tout s’embrasa de L. Obertone).

  5. Posté par dartagnan le

    C’était déjà le cas il y a bien longtemps vers le milieu des années 70, le soir…
    Les choses s’agravent mais personne ne fait rien.
    les moutons rentrent et sortent de la bergerie…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.