Autriche : 3.000 migrants repoussés en 20 jours.

post_thumb_default

 

FPO.jpg

Autriche. La police a repoussé 3.000 migrants au cours des 20 derniers jours parce que ceux-ci avaient fourni de fausses informations à propos de leur nationalité. 3.000 migrants franchissent quotidiennement les frontières du pays. Les migrants sont questionnés à propos de leur pays d’origine et leur accent est analysé par des traducteurs.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

9 commentaires

  1. Posté par Dominique Schwander le

    Pourquoi en Europe tant d’entrepreneurs, de chefs d’entreprise, d’hommes d’église, d’ingénieurs, d’experts, de chercheurs, d’avocats, d’élus politiques sont-ils appelés à rejoindre l’UE impériale? Pourquoi tant choisissent l’UE supra-nationaliste et pas la loyauté envers leur État-nation et leur peuple souverain, comme le font les gouvernants autrichiens?

  2. Posté par Dupond le

    Peut mieux faire !!! (lol)

  3. Posté par leone le

    En Autriche on les repousse, en Suisse on leur donne un avocat. Les deux pays ne sont comparables que par la taille et la situation géographique…

  4. Posté par conrad.hausmann le

    Donc s’il y a une volonté politique c’est possible. Repousser les envahisseurs! Accepter les vrais réfugiés car ils sont moins de 10% des arrivants…

  5. Posté par Sitting bull le

    Excellent faut arrêter l invasion …ou les blancs vont disparaître

  6. Posté par Antoine le

    Mais il faut d’URGENCE que Mme S. Sommaruga les fasse venir en Suisse !! Il manque encore des migrants pour remplir les centres d’accueil, elle dirait !!
    Il faut d’URGENCE rétablir un contrôle aux frontières !
    Tous les migrants /immigrés illégaux refoulés. On en a marre de récolter toute cette racaille !

  7. Posté par bdr le

    Claire, heureusement nous ne sommes pas tout à fait comme les Incas face aux microbes des conquistadors.

  8. Posté par elsaesser le

    Pour stopper l’invasion mahométane il faut d’abord en finir avec Sau merdkel, Double Gin juncker, micron et tous les pourris aux ordres de l’arabie séoudite et du qatar, sinon rien n’est possible.
    Mais qui pour renverser ces traitres ? puisque toutes les peuplades eunuquées ouest-européennes sont désormais semblables aux Eloïs décrits par Wells dans  » The time machine  » .
    A part une intervention musclée américano-russe, peut-être avec les Chinois en guest stars, je ne vois pas…

  9. Posté par Claire le

    Ces pauvres gens vont venir en France, où l’on saura les accueillir, les loger, les nourrir et les soigner (enfin, sauf s’ils sont porteurs de la nouvelle forme de tuberculose qu’on ne sait pas soigner…)!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.