Natalité : à quand la fin des mensonges ? JT TVL 17 janvier 2018

post_thumb_default

 

Encore une exception qui échappe à la France. Alors que notre pays maintenait son taux de fécondité au plus haut de l’Union européenne, il s’éloigne peu à peu du renouvellement des générations. Une situation sans doute plus alarmante que ce que l’on veut bien nous dire.

1) Société/Natalité : à quand la fin des mensonges ?

La natalité française ne fait plus exception en Europe. Avec un taux de fécondité à 1,88 enfant par femme, le seuil de renouvellement des générations s’éloigne petit à petit… Un chiffre et des causes à nuancer…

2) Politique/Notre-Dame-des-Landes : décollage imminent des zadistes

Alors que le gouvernement se dirige vers l’abandon du projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes, le ministre de l’Intérieur a annoncé l’évacuation imminente des zadistes. Les critiques pleuvent pourtant aucune décision n’avait été prise avant celle de ce mardi.

3) Économie/SFR : naufrage en vue

Ça ne va pas fort pour SFR. Après avoir montré les muscles en raflant les droits télés du championnat anglais de football et de la ligue des champions, l’opérateur va devoir revoir sa stratégie si elle ne veut pas afficher une perte économique très élevée.

4) Union européenne/Vlaams Belang : l’indépendantisme flamand intact

En dépit de son déclin électoral, les nationalistes du Vlaams Belang n’en démordent, pas ils veulent l’indépendance. Rencontre avec l’ancien président du parti.

5) L’actualité en bref

Cet article Natalité : à quand la fin des mensonges ? JT TVL 17 janvier 2018 est apparu en premier sur TVLibertés - 1er media de Réinformation de France.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par Sitting bull le

    ce sont les musulmanes qui pondent , pas les vrais françaises …elles ne veulent pas voir leur bébés grandir aux milieux des arabes , voila pourquoi les françaises ne pondent pas , puis les moyens contraceptifs aussi ..que les arabes n utilisent pas

  2. Posté par Michel le

    Avec plus de 67 millions d’habitants au 1er janvier 2018 population continuerait de progresser en France (2016 = 66 953 638) . Le patronat est content, les industriels, les financiers, les politicards sont contents, ils ont leurs consommateurs-électeurs . Chic alors !
    Pourtant , l’INSEE constate une nouvelle baisse de la fécondité . En 2017, 767.000 bébés sont nés en France (-17 000, soit -2,1%), en baisse pour la troisième année de suite (-15 000 en 2016 et -20 000 en 2015). Les françaises ne « font » plus que 1,88 enfant par femme au lieu de (1,92 en 2016, 1,95 en 2015) et le seuil de renouvellement de la population diminue, diminue…
    Mais comment en est on arrivé là ? Peut-être grace à la politique « familiale » de notre pays : Baisse des aides aux familles, diminution du nombre de femmes en âge de procréer, report du premier bébé et avortements.
    Alors, où sont nos bébés manquants ? A la poubelle ! 220.000 avortements sont pratiqués chaque année , une grossesse sur cinq…!
    Comment compense-t-on alors ? Par l’immigration bien sûr ! : « Ouvrez, ouvrez la porte aux migrants , vous les verrez accourir c’est beau , les enfants si vous voyez des ptits migrants refoulés, ouvrez leur la porte vers les allocs…
    Plus besoin de procréer, les nouveaux arrivés vont s’en charger ! Et pourtant, le gouvernement s’échine à nous faire croire que « le solde migratoire » est stable avec seulement 83.674 naturalisation en 2017. ..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.