Le Churchill « patriotique » que Le Monde et Télérama n’ont pas aimé

Nos contributeurs nous signalent. Merci à eux.

Dans « Les Heures sombres », Gary Oldman interprète un Winston Churchill trop « patriotique » au goût du Monde et de Télérama.

Un film que n’aiment ni le Monde ni Télérama a toutes les chances d’être bon », me suis-je dit en entrant au cinéma pour voir le biopic, comme on dit in french in the text, que Joe Wright vient de consacrer au Winston Churchill de mai 1940. Oh comme j’avais raison !

Je ne vais pas vous le résumer : c’est comme les tragédies classiques, on connaît la fin en entrant dans la salle, Churchill ralliera l’Angleterre à sa vision et sauvera les 350 000 soldats britanniques coincés à Dunkerque — et in fine gagnera la guerre contre le « peintre en bâtiments ». Non, tout ce qui compte, c’est le traitement.  [...]

[...] « Vision bêtement patriotique et hagiographique de Churchill en sauveur de l’Empire britannique face au péril nazi », dit l’hebdo télé. Comme malgré tout on ne peut suspecter Télérama de sympathies hitlériennes, c’est que « patriotique » est une injure suprême, au tribunal du bon goût des bobos mondialisés. [...]

source: https://www.causeur.fr/les-heures-sombres-churchill-critique-149043?utm_source=interne&utm_medium=sidebarshare

6 commentaires

  1. Posté par SD-Vintage le

    @ OldTimer le 22 janvier 2018 à 08h55
    – Guernica, 26 avril 1937, rasée par 44 avions de la Légion Condor allemande nazie et 13 avions de l’Aviation Légionnaire italienne fasciste, premier tapis de bombes explosives / incendiaires de l’histoire, sur la ville basque espagnole de Guernica (détruite à 70%).
    – Wieluń, première ville polonaise rasée par la Luftwaffe : 1 September 1939. 75% de tous les bâtiments détruits dont un hôpital clairement identifiable
    – bombardement de Rotterdam par la Luftwaffe : 14 mai 1940. Le lendemain Churchill autorisa les bombardements sur l’Allemagne à l’est du Rhin
    Révisionnisme quand tu nous tient….
    Je me demande de quel coté Le Monde et Télérama auraient été durant la WW 2. Pas du coté des patriotes, maintenant on en est sûr.

  2. Posté par miranda le

    Pour les  » Europhiles obsessionnels  » le patriotisme n’est plus au goût du jour. Je pense qu’ils renieraient même De Gaulle.
    Pourtant, ils n’auraient pas aimés être en Germanie et privés de la langue et de la culture Française. Mais quand on est c…. disait Brassens.. on est c….
    Tant qu’ils ne vivront pas l’expérience de la perte de la patrie, de la culture, de l’identité, ils ne comprendront pas. C’est hors de leur portée.

  3. Posté par Vautrin le

    Nous ne saurons jamais exprimer assez tout ce que nous devons à Sir Winston. Au moment où la « république » Française qui avait tergiversé, refusé l’armement, et donc connu la débâcle infamante, un homme s’est levé pour dire NON à Hitler. Certes, il a fait bombarder nos villes -mais il avait prévenu avant l’armistice, certes il a coulé des bateaux Français à Mers-el Kébir, certes il a essayé de mettre la main sur le Levant, mais enfin, il a résisté victorieusement aux nazis, et c’est tout ce qui compte. Que cela ne plaise pas aux tafioles abruties de la grande presse propagandiste du mondialisme et de l’europe des monopoles, c’est normal. Mais l’exemple de Sir Winston restera dans la mémoire des peuples européens, et ils s’en souviendront lorsque la tragédie arrivera et qu’il faudra alors régler les comptes avec les castes corrompues et traîtresses.

  4. Posté par Antoine le

    @OldImer je vous cite :  »Il est le premier qui a fait bombarder les populations CIVILES »
    Et NON il n’est pas le  »premier » voir les points suivants :
    Référence :
     »Au soir du 24 août, l’Angleterre frôle la tragédie quand un « miracle » survient : un aviateur allemand largue par erreur ses bombes sur la banlieue de Londres. Une erreur de navigation beaucoup moins anodine qu’il n’y paraît… En vérité, ce pilote a malgré lui changé le cours de la guerre. »
    Référence :
    http://www.atlantico.fr/decryptage/bataille-angleterre-plus-grosse-erreur-strategique-hitler-churchill-seconde-guerre-mondiale-luc-mary-444531.html
    Référence :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardement_de_Berlin_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale
     »La Royal Air Force britannique mène son premier raid contre Berlin dans la nuit du 25 août 1940, lorsque 95 avions du Bomber Command sont envoyés bombarder l’aéroport de Tempelhof »

  5. Posté par OldTimer le

    Quelques considérations sur Churchill, l’icône intouchable. Il est le premier qui a fait bombarder les populations CIVILES (cela s’appelle un crime de guerre selon les conventions de Genève) après avoir commis bien d’autres massacres dans les colonies britanniques :
    http://www.quebecoislibre.org/16/160415-4.html

  6. Posté par Bussy le

    En fait, le film montre que Churchill a dû lutter contre un autre député, Halifax, qui voulait négocier avec Hitler, donc qui voulait s’écraser devant Hitler…. comme c’est le cas actuellement des bobos qui s’écrasent devant les musulmans… donc forcément, le film les gêne profondément !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.