Les dangers de l’Islam dans le canton de Neuchâtel

Château_de_Neuchâtel

hainard-pierre

 

 

 

Par Pierre Hainard  (texte de sa conférence à Malvilliers le 30 janvier 2018)

 

Les dangers de l’Islam en Suisse sont les mêmes dans tout le pays, mais certains cantons, dont Neuchâtel, sont plus exposés que d’autres, les raisons sont certainement multiples. Au niveau fédéral, le gouvernement et les Chambres sont totalement inconscients de ces dangers, soit par déni, dû à leur incompétence, leur naïveté coupable et leur méconnaissance crasse de l’histoire, soit par collusion avec l’Islamisme au nom d’une vision complètement surréaliste des « droits de l’homme », ou vraisemblablement tout cela à la fois.

.
Le Conseil d’Etat du canton de Neuchâtel est dans la ligne du Conseil fédéral : pas de bruit, pas d’esclandre, la poussière sous le tapis et occupons-nous de nos finances, là nous maitrisons, pense-t-il.
La stratégie des islamistes : d’une part revendiquer, encore revendiquer, revendiquer toujours, de toute façon les Autorités et une partie de la population céderont : voile des collégiennes dans les écoles, carré musulman contraire à la loi cantonale, horaires de piscine réservés aux femmes, polygamie plus ou moins admise, viande halal, mise en place de muzbnb, plateforme bnb pour musulmans à Verbier,….d’autre part, une propagande islamiste tout azimut et en particulier chez les enfants dans les écoles coraniques. Il est à remarquer que l’égalité femme-homme n’est pas mentionnée dans le projet de loi cantonale sur la reconnaissance des religions. On n’a pas entendu les femmes socialistes à ce sujet, elles qui acceptent la burka, bien qu’inacceptable.
Mme Sommaruga, dans une brève révélation d’une infinie sagesse, vient de nous annoncer que la Suisse devrait prendre quelques mesurettes vu une éventuelle menace terroriste (et pourquoi pas contre une menace islamique. A-t-elle peur de ce mot ou veut-elle encore une fois noyer le poisson ?)
Le canton de Neuchâtel n’a pas encore eu cette révélation !
Pire encore, pour tenter de couler l’initiative pour l’interdiction de la burqa, Mme Sommaruga nous a concocté un contre-projet qui punirait pénalement la contrainte faite à une femme de porter la burqa : à la naïveté qui frise la lâcheté, elle ajoute l’incompétence puisque la contrainte est déjà incluse dans le code pénal à son article 181.
Quant à la presse, elle nous apprend, entre autres, que malgré sa débâcle, l’Etat islamique a les moyens d’agir en Europe et que la menace terroriste subsiste. De nouveau, pourquoi ne pas parler de la menace islamique, menace terroriste certes, mais islamique. Il faudrait avoir la déontologie (ou le courage) de bien définir les menaces par leur nom.
Quant à la justice, un seul exemple : une zurichoise de 31 ans, convertie à l’Islam et radicalisée par le biais de vidéos (sic) a voulu se rendre, avec son fils de 4 ans, à Raqqa, elle a été interceptée à la frontière avec la Syrie et rapatriée en Suisse. Elle représente, selon la procureure du Ministère public, un risque pour la sécurité intérieure. Cette radicalisée est d’avis que faire exploser une bombe sur des civils est un moyen d’atteindre le plus haut niveau du paradis, elle soutient l’EI sans aucune réserve, refuse toute déradicalisation (est-ce possible de déradicaliser ces fous), ne veut aucun contact avec son assistante sociale et ne rêve que d’une chose, c’est de récupérer son passeport et de repartir. Résultat : 18 mois de prison dont 6 fermes et suivre une thérapie durant 12 mois, thérapie sans espoir car elle n’a montré aucune volonté de se déradicaliser.
Voir l’exemple du terroriste Barnouin !

.
Nous avons besoin d’une loi anti-terroriste adaptée à la menace mortelle.
Selon un sondage, en France, mais cela doit être la même chose en Suisse, 75% des musulmans se sentent victimes de discriminations, mais seuls 20% peuvent donner un exemple précis de discrimination, et encore, il faudrait connaître le type de discrimination (obligation pour les collégiennes de faire de la gymnastique ?, présence de viande de porc dans les repas ? , la meilleure discrimination est celle de Mme Karmous, dont je reparlerai plus tard, qui affirme « si Tarik Ramadan n’avait pas été musulman, je suis sure qu’il aurait déjà obtenu le prix Nobel de la paix «, suite aux turpitudes réelles ou imaginaires de ce Nobel de l’Islamisme.

.
La très grande majorité, cela reste à prouver d’ailleurs, mais admettons-le, des musulmans sont pacifiques, reconnaissent l’Etat de droit et veulent s’intégrer. Dans les années 30, la très grande majorité des Allemands étaient pacifiques, pourtant les nazis, très minoritaires après la première guerre mondiale, et en surfant sur un sentiment de discrimination de leur pays très répandu dans l’Allemagne vaincue tracèrent la route avec un résultat que l’on connait. Ils imposèrent petit à petit, des comportements, comme le boycott des juifs, une tenue vestimentaire, l’endoctrinement des jeunes, le choix des lectures. La République de Weimar, l’Etat allemand n’a peu ou pas réagi, ou en tout cas trop peu et trop tard. Le résultat fut à la hauteur de la lâcheté des uns et de la collusion des autres.
Nos autorités et une partie du peuple suisse ne connait pas ou ne veut pas connaître les leçons de l’histoire. Le cas du Liban est aussi une leçon de l’histoire que beaucoup de monde veut oublier !

.
Henri Adrien Calloc'h de Kerillis, député français en 1939, a dit, suite aux lâchetés des démocraties à la conférence de Munich, et en adaptant quelque peu le texte à la situation actuelle en Suisse, j’ai remplacé France par Suisse et Allemagne par Islamisme :
« Je sais bien qu'il y a parmi nous des hommes pénétrés de patriotisme qui espèrent que la Suisse pourra vivre en paix, fière, libre, à côté de cette nouvelle et gigantesque pieuvre qu’est l’Islamisme. [...] Non ! N'espérez pas ! L’Islamisme est insatiable devant les faibles ; l'Islamisme est impitoyable pour les faibles. L’Islamisme ne respecte que les forts et nous venons de lui montrer que nous ne l'étions pas ».
Je vous lis la réponse d’une femme à un imam qui lui reprochait d’avoir quitté la religion musulmane, je cite :

«Après mon retour de la omra (une forme de pèlerinage à la ville sainte de la Mecque) je pensais réfléchir à porter le voile mais j’ai préféré lire le coran en totalité (je suis arabophone heureusement sinon je lirais le coran en phonétique, puisque plus de 85% de la ouma (communauté) est non-arabophone.
J’ai découvert ceci à partir du coran et des hadiths (conversations) :
– qu’avant chaque prosternation et en récitant la sourate 1 et la sourate 112, tout musulman profère des insultes antisémites et christianophobes.
– les non-musulmans sont des bêtes parlantes.
– le racisme
– les ancêtres des juifs sont des singes et des porcs.
– le viol des captives de guerre
– le mensonge= la tekkiya, la mystification
– la pédophilie
– l’inceste
– le vol ou razzia
- la copulation momentanée
– la nécrophilie
– la terreur
– 171 fois le verbe tuer dans le coran …..
– le pacte d’Omar, l’essence même du racisme.
L’islamophobie n’est qu’un masque pour imposer l’islam.
L’éducation que j’ai reçue, ne me permet d’appliquer le coran et d’avoir un proche de mon entourage imitant la conduite du prophète de l’islam. Sa copie conforme est Baghdadi de l’état islamique et c’est pour cette raison que les instances religieuses islamiques refusent de le condamner car il demeure pour l’ouma islamiya, le bon exemple. » fin de citation.

Venons-en au canton de Neuchâtel, bien loti en lieux de culte musulman et de mosquées :

Centre Culturel Islamique de La Chaux-de-Fonds
Association Culturelle des Femmes Musulmanes de Suisse et l’Institut Culturel Musulman de Suisse de La Chaux-de-Fonds
Association Centre Islamique Le Locle
Centre Culturel Bosniaque du Canton de Neuchâtel
Centre Imam-E-Zamana
Fondation Culturelle Anatolia de Neuchâtel
Association Culturelle des Musulmans de Neuchâtel
Centre islamique de Neuchâtel, rue Guillaue Farel 24
Centre islamique de Serrières Neuchâtel (CISN)
Association islamique Cernier
Association centre islamique du Locle

Ce qui caractérise la Suisse en général et le canton de Neuchâtel en particulier, c’est certainement l’influence dévastatrice des frères musulmans.
La Société des Frères musulmans , raccourcie en Frères musulmans (al-Ikhwān al-Muslimūn), est une organisation transnationale islamique sunnite fondée en 1928 par Hassan el-Banna, à Ismaïlia, dont l'objectif officiel est la renaissance islamique et la lutte non-violente contre « l'emprise laïque occidentale » et « l'imitation aveugle du modèle européen » en terre d'Islam. Cette organisation panislamiste est officiellement considérée comme organisation terroriste par un certain nombre d’Etats, dont des états sunnites. Son objectif officiel est d’imposer un Islam rigoureux et la sharia, donc la prédominance du droit musulman sur le droit de l’Etat, selon le principe que « là ou vivent des musulmans, là est la terre d’Islam ». L’utilisation systématique de la mystification, la tekkiya, qui est, entre autres, le droit d’un musulman de mentir pour faire avancer l’Islam, est leur méthode pour progresser vers leurs objectifs.

.

Parlons de la Chaux de Fonds, ou sévissent les époux Karmous.
L’époux, Mohamed, fondateur d’au moins dix organisations islamiques, se refusant d’être Frères musulmans, mais la ligue des musulmans de Suisse (LMS) dont il fut Président, se dit membre de l’union des organisations islamistes en Europe (UIOE) qui coiffe la mouvance des frères musulmans (toujours la tekkiya) dont la référence est le recueil des fatwas, présidé par Al-Qaradawi.
L’épouse, Nadia, considérée comme intégrée par le CE de Neuchâtel (déni de la réalité, collusion, incompétence,), défend une pratique rigoureuse de l’Islam, a touché 3 millions de francs pour le musée des civilisations de l’Islam de la part de l’Islamic Charitable society du Koweit, mise sur la liste rouge d’organisations terroristes, ainsi que d’autres donateurs du même acabit. Dans ce musée existe des cours pré et para scolaires où l’on trouve des fillettes voilées séparées des garçons, les filles et les garçons ont chacun leur habillement et où on leur enseigne, à marches forcées, l’arabe, même à des jeunes du Soudan ou des Balkans, qui n’ont rien à voir avec l’arabe.  Alors question : pourquoi cette rage de l’arabe ? Pour construire dans leur tête et ensuite dans les faits, un communautarisme musulman, les empêcher de s’intégrer, puis créer un petit califat géré par la sharia dans la cité. Ne souriez pas, on le voit en Angleterre avec des tribunaux islamiques et en Belgique et en France dans certaines banlieues, puis dans notre Etat cantonal, puis la suite. Ces jeunes de l’immigration, désorientés, mal conseillés par les fonctionnaires chargés d’eux, sont une proie facile pour cette hydre islamique.

.
Rappelez-vous : habillement, chants, langue. L’Etat a été averti (interpellation 16.183) mais n’a pas daigné réagir.

Que leur enseigne-t-on dans cet Islam rigoureux ? Tout simplement ce que j’ai indiqué dans la lettre de la jeune femme, et, en particulier que l’islam prescrit le meurtre des apostats (Coran 4.89 ; 8.7-11), affirme qu’entre nous (les musulmans) et vous (les Chrétiens), c’est l’inimitié et la haine à jamais jusqu’à ce que vous croyiez en Allah, seul ! (Coran 60.4) et que pour le Coran, les chrétiens « ne sont qu’impureté (Coran 9.28) », « les pires de la Création (Coran 98.6) », tous condamnés à l’Enfer (Coran 4.48), aussi Allah doit-il les exterminer (Coran 9.30). Il ne faut pas se laisser abuser par certains versets coraniques réputés tolérants, car ils ont tous été abrogés par le verset du Sabre (Coran 9.5). Je rappelle que Mme Karmous est pour un "Islam rigoureux" et donc applique rigoureusement le Coran.
Il y a aussi la pression psychologique pour forcer les adolescentes à porter le voile, signe de communautarisme, de volonté affirmée d’exclusion volontaire de notre société laïque. « Enlever ton voile ne fera qu’une chose, baisser ta foi et t’attirer la colère de ton Seigneur  "et autres fadaises concernant la pudeur de la femme et sa soumission à son mari" , alors que le port du voile n'a jamais été une obligation canonique selon le Coran, contrairement par exemple au jeûne du ramadan ou aux cinq prières quotidiennes Le mot « hijab » voile est utilisé sept fois dans le Coran. Dans aucun cas il ne fait référence au vêtement féminin, pour lequel deux formules sont utilisées (khoumour et jalâbîb).
Hijab veut dire « rideau », et lorsque le Coran évoque un comportement pudique, il s’adresse aussi bien aux femmes qu’aux hommes ! L’obligation du voile est portée par le prosélytisme wahhabite et salafiste et leurs dérives, et est devenu un symbole politique et communautariste, une soumission de la femme à l’homme et donc un refus de l’égalité femme-homme, comme si le salut dépendait d’un morceau de toile !
Ne parlons pas de la polygamie et du mariage forcé de jeunes enfants.

Mme Karmous, suite aux turpitudes, réelles ou imaginaires de Tarik Ramadan, a traité les plaignantes de « frustrées », ce qui dénote un sens élevé du respect de la personne humaine.
L’un des plus radicaux de nos propagandistes, Hani Ramadan, le frère de Tarik, petit-fils du fondateur des Frères musulmans, profitant de ce terreau fertile de musulmans sans culture théologique (parole d’imam !), forme des jeunes de l’Association culturelle des musulmans de Neuchâtel et fait, lui ou son frère, profiter de son pseudo-savoir d’intellectuel les enfants musulmans de La Chaux de Fonds.
Le frère Tarik Ramadan, qui a affirmé que "Nous ne pouvons pas nier le fait que l'excision fait partie de nos traditions", ce qui est totalement faux ! a osé, suite à la plainte de Henda Ayari concernant des violences physiques et psychiques et un viol, la traiter de "pute sioniste", ce qui montre son niveau moral et son respect du droit et des personnes et ce qui aurait tendance à prouver sa culpabilité (chassez le naturel, il revient au galop !) culpabilité refusé par son frère Hani, parce que d’après la sharia, il faut 4 témoins pour confirmer un viol, comme si la sharia représentait le droit en Europe !, ce qui aurait tendance, encore une fois, à prouver la culpabilité du violeur.
Tarik Ramadan a préfacé un Recueil de fatwas dont le niveau est à la hauteur de son intellect : vu que la pratique de la bicyclette risque de déflorer les filles, ce sport est-il autorisé ? Réponse : ça n’est pas prouvé, mais si on a les preuves, alors il faudra interdire la bicyclette aux jeunes filles. Autre perle : les musulmans ont-ils le droit de souhaiter bonnes fêtes aux Chrétiens à Noël ? Le problème n’est pas la réponse, mais le simple fait de poser la question ! Et vive l’intégration et le respect !
Dans la mouvance Ramadan, il se peut qu’il y ait parfois un mélange entre les frères, d’autant plus qu’ils semblent être une fratrie de 5 !

Voilà la fine fleur islamique qui enseigne l’Etat de droit, le besoin d’intégration, le respect des autres et le bien vivre ensemble aux enfants musulmans de ma ville !

.

Parlons de Neuchâtel
L’association culturelle des musulmans de Neuchâtel invite régulièrement Hani Ramadan pour des ateliers de formation religieuse destinée aux jeunes.
En 2002, Hani Ramadan, alors enseignant de français au cycle d’orientation de la Golette, à Meyrin, signe dans Le Monde une tribune libre dans laquelle il défend la lapidation pour les femmes et les hommes adultères. Tollé ! Au début de 2003, le Conseil d’Etat décide de le licencier, notamment parce que ses propos sont jugés incompatibles avec sa fonction. Mais en 2004, la Commission de recours du personnel enseignant ordonne sa réintégration. Le Conseil d’Etat refuse. En 2008, un accord est conclu. L’Etat lui verse l’équivalent de 24 mois de salaire et 90 000 Fr. de frais d’avocat. Auxquels s’ajoutent les 700 000 Fr. de salaire qu’il a continué de toucher pendant les années de procédure. Soit, au total, une facture de plus d’un million de francs.
Soit dit en passant, on peut se poser des questions sur un Etat qui doit débourser une telle somme pour licencier un enseignant qui refuse ses lois et dont l’objectif est la sharia, la négation même de cet Etat.

Le directeur du Centre islamique de Genève, donc Hani Ramadan, cet intellectuel controversé avait dû renoncer à tenir une conférence prévue à Roubaix en France. De fortes pressions politiques ont poussé la mosquée à l'origine de l'événement à annuler sa venue, sous prétexte qu'Hani Ramadan prône la haine et la division de la nation. Hani Ramadan avait déjà été interdit de conférence à Nîmes. Et il enseigne aux adolescents neuchâtelois ! et fait donc de la propagande aux adolescents neuchâtelois !

En terre neuchâteloise, pas d'interdiction à l'ordre du jour. Hani Ramadan est régulièrement invité par l’Association culturelle des musulmans de Neuchâtel, son responsable des relations extérieures auprès des autorités, Jamel Cherif, précise qu'il s'agit d'ateliers de formation religieuse destinés aux jeunes tous les deux ou trois mois. Les propos doivent se limiter à l'aspect théologique et l'association dit veiller à ce que les opinions du prédicateur n'aient pas leur place à cette occasion. La mystification fonctionne bien et l’Etat laisse faire.
Des livres de Al Qaradawi, dont l’ouvrage "Le licite et l’illicite en islam", est hallucinant d’intolérance religieuse, de misogynie et d’injonctions séparatistes sont vendus dans les manifestations islamiques, comme le sont ceux de Hani et Tariq Ramadan (Fête de Neuchâtel où une dizaine d’associations se présentent).
Toutes les mosquées romandes plus ou moins liées aux Frères Musulmans adulent Tariq amadan. Il en faisait régulièrement la tournée (surtout quand il avait un nouveau livre à vendre).
Dans les mosquées, malgré toutes les affirmations de modération, les liens avec l’extrémisme sont nombreux.

.

EN CONCLUSION

Ce qui est inquiétant dans l’évolution de l’Islam, c’est qu’en moins de cinquante ans, on est passé d’une religion progressiste, où le président Nasser, pratiquant, se moquait, en 1953, du foulard islamique ( http://blowup979.blogspot.be ) et qui avait, en 1956, donné le droit de vote aux femmes, et où l’on pouvait voir, en 1972, des jeunes femmes en jupe à Kaboul, à un Islam rétrograde, qui a oublié que le Coran parlait aux Arabes du 7ième siècle et pas aux Européens du 21ième.

Il faut savoir choisir, […], entre la révélation passée et la liberté future.
• Mustapha Kémal ou la mort d’un empire, Jacques Benoist-Méchin, éd. Albin Michel, 1954, p. 326

Tarik Ramadan a été le gourou de la Conseillère fédérale Calmy-Rey, la responsable des affaires étrangères qui s’était rendue voilée à Téhéran…. Et Nadia Karmous est réputée parfaitement intégrée par le Conseil d’Etat neuchâtelois ! Restons courtois : plus candide, tu meurs ! la mystification : cela fonctionne.

.

"Dans les pays où ils sont minoritaires, les musulmans sont obsédés par les droits des minorités. Dans les pays où ils sont majoritaires, les minorités n’ont plus aucun droit."
Il n’y a pas de différence entre Islam et islamisme, contrairement à ce que veut véhiculer la gauche, de même qu’il n’y avait pas de différence entre catholicisme et inquisition. Les massacres des djiadistes ne sont-ils pas perpétrés au nom du Coran ?

.
Il faut savoir aussi qu’il y a des musulman-e-s qui ont adapté leur croyance au 21ième siècle et qui s’affirment citoyen-ne-s suisses, de confession musulmane, et qui sont parfaitement démocrates : le problème est que l’on ne les entend pas.

.
Le danger pour nos cités, notre canton, notre pays : La suisse deviendra-t-elle le Liban de l’Occident comme le Liban fut la Suisse de l’Orient ?

Pierre Hainard

10 commentaires

  1. Posté par wend le

    Excellente analyse particulièrement avec l’exemple du Liban, pays où régnais en harmonieuses ententes les diverses communautés, s’enrichissant, s’organisants et prospérant….
    Puis la lutte pour le pouvoir fit se déchirer dans le sang et la mort ce magnifique et prospère pays, ne le nommions-nous pas si justement la « Suisse Orientale » la guerre s’installas, et détruit tout.
    Aujourd’hui dans notre pays malgré une certaine vigilance, afin que le communautarisme ne s’installe pas, nous sommes malheureusement obligé de constater que de manière sournoise .il s’est imposé.Pour les personnes qui appartiennent à ces communautés, c’est rassurant de se retrouver et de s’entraider, pour une bonne intégration, dans le tissus économique et social du pays. Mais ils ne doivent pas pour autant s’isoler et refuser de s’intégrer, cela aboutiras avec certitudes aux querelles pour le pouvoir. Chaque communauté voudras défendrent ses acquis et ses privilèges, et c’est malheureusement ce qui se passeras.
    Nous devons être plus exigeant et cessez cet angélisme suisse, qui fait que notre tolérance et devenus notre déchéance et bientôt notre perte.

  2. Posté par Jacques le

    Excellente analyse, dont je vous félicite vivement. En tant que Britchon, je suis réconforté de constater qu’il y a encore quelques têtes bien faites dans notre canton. Le clip de Nasser est une perle et je l’ai reblogué dans mon site YouTube sous le titre de « Nasser et le voile ». Il mérite une ample diffusion.

  3. Posté par jack Palance le

    Qu’attendre d’autre de ce canton de gauchistes qui prône « l’ouverture au monde et à la richesse culturelle » y compris à la religion de …pets….et d’amour !?…ou les villes sont devenue des zoos en stabulation libre (La Chaux-de-Fonds comme capitale) et le canton lui même un asile psychiatrique à ciel ouvert !…trempez la tronche d’un gauchiste dans un bidon plein de merde et il vous dira que ça sent la rose !…il n’y a absolument plus rien à attendre ni espérer de ce canton complètement gangréné par la gauche !

  4. Posté par Amarillys Taylor le

    La gauche dont le canton de Neuchâtel est un des bastions en Suisse poursuit son travail mortifère de destruction de tout ce qui fait l’orgueil de la Suisse et surtout avec un aveuglement incroyable l’islamisation que le peuple suisse NE VEUT PAS! Que faut il faire pour réveiller ces gouvernants pro islamistes qui ne veulent pas voir la véritable invasion que nous subissons de la part de gens porteurs de croyances du 7ème siècle qu’ils veulent nous imposer ? Il suffit de regarder ce qui se passe en France où les terroristes islamiques commettent en toute impunité les crimes que leur prescrit le coran. Aucun des autres réfugiés que la Suisse a accueilli pendant des siècles n’a causé les problèmes que les musulmans provoquent avec leurs exigences répétées et une arrogance sans pareil chez un peuple ignorant qui croit encore que la terre est plate, que le soleil tourne autour de la terre et que la pisse de chameau guérit tous les maux comme le dit, encore une fois leur coran.

  5. Posté par Dominique Schwander le

    Et n’oublions pas que Vincent Peillon ex-ministre socialiste de l’éducation nationale française (2012-2014) a été nommé en novembre 2014 professeur associé à l’Université gauchiste de Neuchâtel en Suisse. C’est lui qui a affirmé: « On ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique. »
    Neuchâtel sera-t-il une théocratie musulmane sans aucune liberté avant Roubaix?

  6. Posté par leone le

    Excellente conférence de Monsieur Hainard qui appelle chat un chat…
    Un peu de bon sens et d’ouverture d’esprit permettent de réaliser que son discours décrit la réalité.

  7. Posté par jack Palance le

    La différence entre un musulman « modéré » et un musulman « radical » ? : le radical vous tranche la gorge pendant que le modéré….vous tient les pieds !….

  8. Posté par Bussy le

    Ces musulmans qui auraient adapté leur croyance au 21ième siècle, qui s’affirment citoyen-ne-s suisses, de confession musulmane, et qui sont parfaitement démocrates. On ne les entend pas mais la question est : pourquoi ne les entend-on pas ?
    Ne serait-ce parce qu’ils savent qu’ils ne sont pas fidèles au coran, qu’ils ne sont pas loyaux et respectueux du coran ? Pour le moment….
    Et quand les pratiquants rigoureux auront déblayé le terrain et que les musulmans seront plus nombreux, qu’est-ce que ces « modérés » feront ?
    Et au chapitre des « traditions » musulmanes, il faudrait aussi parler de la Djizìa, cet impôt payé par les non musulmans en terre musulmane afin de rester en vie…. beaucoup de musulmans ne travaillent pas, dans le canton de Neuchâtel (d’où certainement en partie des finances qui plongent…) ou ailleurs, n’est-ce pas pour eux une manière de faire payer cette Djizîa aux kouffars ?

  9. Posté par Antoine le

    La taquiya ( ou tekkiya) est pratiquée depuis longtemps et à grande échelle !
    Je cite :  »Tarik Ramadan a été le gourou de la Conseillère fédérale Calmy-Rey »; cela ne m’étonne pas, Calamity-Rey est la la solde de Soros (Open Societa – Geneva).
    Ils sont tous unis les islamo-socialo …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.