« Autoriser des perquisitions chez ceux qui hébergent des migrants, c’est de l’intimidation »

migrants-selfie

"Quand ils sont venus chercher Abou, je n'ai rien dit, je n'étais pas réfugié. Quand ils sont venus chercher Hervé et Catherine, je n'ai rien dit, je n’étais pas un hébergeur de migrants. Quand ils sont venus chercher Nathalie, je n'ai rien dit. Je n'étais pas syndicaliste. Et quand ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour protester." ➡ Le 1er février 2018, Raoul Hedebouw (PTB) a dénoncé la loi sur les visites domiciliaires qui criminalise les migrants et ceux qui leur viennent en aide en les hébergeant."

5 commentaires

  1. Posté par Antoine le

    Il faudrait arrêter de tout mélanger :
    – Réfugié : Il se réfugie temporairement dans un lieux sûr (lui et sa famille); il retourne dans son pays lorsque les conditions le permettent.
    – Migrants/immigrés : En général ce sont des migrants/immigrés économiques. Soit ils viennent d’eux-mêmes soit les industries européennes vont les chercher. Depuis 2015 c’est des migrants/immigrés en grande majorité des illégaux.
    – Itinérants : nom donné pour les migrants/immigrés par les bobos-islamo-gôcho-mondialistes …

  2. Posté par Varven Fel le

    Réfugiés , mais réfugiés de quoi ? Il faut arrêter avec ce mensonge.. la majorité des migrants ne sont pas des réfugiés, et les valeurs dont ils se réclament ne sont pas compatibles avec les nôtres…

  3. Posté par aldo le

    Vous connaissez les principes adoptés avec VIA SICURA et singés en copiant d’autres niaiseries franco-françaises, comme d’habitude avec tous ces bis-nationaux aux commandes. Vous pêchez par excès de vitesse, on vous saisi le véhicule pour le céder à la gendarmerie ou le vendre aux enchères.

    Adoptons ces principes aux vertus tant vantées aussi pour ceux qui pratiquent la désobéissance civile aux contraintes légales. ILS ONT DES BIENS IMMOBILIERS QUI SERVENT A L’INDUSTRIE DU FAUX-RÉFUGIÉ, ALORS QU’ILS SOIENT SAISIS POUR REMBOURSER LES FRAIS D’IMMOBILISATION ET DE RETOURS DE LEURS CLIENTS PRÉFÉRÉS. Les tartuffes de la vallée de la Roya et leur kapo finiront bien par se rendre comptes que c’est moins cher de descendre à Nice pour se payer un prostitué ou une prostituée.

  4. Posté par Yolande.C.H. le

    Chaque citoyen doit avertir le contrôle des habitants s’il change de domicile (commune, canton, pays). Idem dans les autres pays occidentaux. Et même les vacanciers doivent donner leur passeport dans l’hôtel où ils séjournent.
    Il n’y a aucune raison que les migrants ne soient pas soumis au même contrôle. Rien à voir avec une quelconque criminalisation. Le droit, dans un état de droit, s’applique à tout le monde, sans exception.

  5. Posté par Michel Vasionchi le

    Et quand Abou , Hervé , Catherine et Nathalie et leurs copains/copines … squatteront votre maison …est-ce que vous demanderez à la police de faire une perquisition ou une expulsion ..?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.