Exposition sur Che Guevara à Paris : un Cubain scandalisé

Anne Hidalgo et le « romantisme » de Che Guevara

Le 28 décembre 2017, Anne Hidalgo publiait un tweet élogieux sur le tortionnaire communiste Che Guevara. « Avec l’exposition LE CHE à Paris, la capitale rend hommage à une figure de la Révolution devenue une icône militante et romantique… », avait-elle écrit sur son compte Twitter. Quelques heures plus tard, la toile s’enflammait, à juste titre, dénonçant l’hommage que le maire de Paris rendait au communiste, ami de Fidel Castro, le tyran de Cuba. Dans un premier temps, on se demande si cette exposition que Réinformation Tv est allé voir à Paris, ne ressemble pas un canular ou un magistral coup de publicité tant elle est d’une rare pauvreté. Accrochés sur des panneaux en travers de la pièce affectée à l’événement, quelques photos, portraits et légendes à disposition du regard du visiteur.

Une exposition à la gloire de Che Guevara, un tyran communiste

Suite et l'interview: http://reinformation.tv/che-guevara-exposition-paris-cubain-scandalise-joubert-80538-2/

7 commentaires

  1. Posté par leone le

    Le témoignage de ce Cubain scandalisé aurait encore plus de poids s’il n’était pas né après la mort du Che…
    Guevara n’était certes pas un enfant de coeur mais de là à lui mettre sur le dos toutes les incarcérations arbitraires et les tortures commises dans les prisons de Cuba il y a un pas que je me garde de franchir.

  2. Posté par Dominique Schwander le

    Organiser une exposition pour ce psychopathe et assassin de Che, quel mauvais goût et quelle perversion! Pourquoi pas une pour célébrer Hitler, Staline, Sadam Hussein…? Je suis toujours étonné de constater combien de gens sont nostalgiques de leurs dictateurs déchus.

  3. Posté par seb le

    qu ont le prennent positif ou en négatif, le che était un révolutionnaire dans son genre, un révolutionnaire adulé d un peuple a genou, il a été un instrument de la revolucione,
    allons-nous continuer de blamer les mauvais pas de l histoire , positif ou négatif, tous ca juste pour pouvoir remodelé le futur qui n annonce rien de bon, puisqu il faudras refaire le processus inverse, les memes froideurs, les larmes, les guerres , la destruction, l anarchie, la dictature religieuse imposant des regles completements révolu et tellement dépasé, et ce meme si des années sombre ,tres sombre , lier a cette transformation ou plutot cette libération de la religion qui en imposait trop, qui n a pas su suivre l évolution du monde, etre au gout du jour , et maintenant on l instrumentalise pour revenir en a arriere, ironique n est-ce pas, se servir de la religion pour en supplanté une autre, et le tout sous le couvert de la paix et de l amour pour autruis, pfff ,,,,,, l histoire est l histoire, ont peut pas la changer, mais ce n est pas une raison pour la détruire ou la remodelé au gout du jour qui aideras a un monde meilleur demain,,,

  4. Posté par Le Taz le

    Entre militants bolcheviques on s’apprécie! Racaille cosmopolite!

  5. Posté par Vautrin le

    C’est ainsi : la gauche (Guides et Illuminés) déteste l’humanité telle qu’elle est et rêve de fabriquer de toutes pièces un Homme Nouveau. Comme c’est une impossibilité anthropologique, la gauche n’hésite pas à recourir à la violence, quitte à organiser des holocaustes. Aussi est-elle prompte à célébrer les pires tyrans assassins : Robespierre, Lénine, Staline, Mao, Castro et, bien entendu, el carnicerito (le petit boucher) de la Cabans, Guevara. Le seul qui soit encore vomi, c’est Hitler, dont la gauche ne se rend même pas compte qu’il était socialiste ! Rien d’étonnant, par conséquent, que cette imbécile totalitaire d’Hidalgo célèbre un si piteux personnage comme Guevara.
    Remarquez, El Carnicerito fait vendre, ne serait-ce que des t-shirts à son effigie « romantisée », des tas de jeunes (et moins jeunes) c..s achètent. Le criminel est devenu un produit sur le marché. Quel monde pourri !

  6. Posté par conrad.hausmann le

    La gauche a toujours honoré ses assassins : Hier le petit père des peuples Staline. En 68 les petits cons (ceux qui aujourd’hui détruisent les affiches de l’UDC…) disaient qu’on ne peut pas faire une révolution sans casser des oeufs ! Les oeufs sont donc les morts.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.