Une victime d’un gang de violeurs pakistanais à Rotherham (G-B) témoigne : « Ils me traitaient de pute blanche et me punissaient car je n’étais pas musulmane. C’était du terrorisme, pas de la pédophilie »

_100400494_march13telfordsexabusepicmontage

« En tant que survivante d’un gang de violeurs pakistanais à Rotherham, je veux que les gens connaissent l’extrémisme religieux qui a inspiré mes agresseurs. »

Tribune de Ella Hill (un pseudonyme).

Ces gangs de violeurs ne sont pas comme des réseaux pédophiles; à la place, ils fonctionnent presque exactement comme des réseaux terroristes, avec à peu près les mêmes stratégies.

Je me considère comme une survivante parce que je suis toujours en vie. Je fais partie de la plus grande enquête d’abus sexuels commis sur des enfants au Royaume-Uni.

Adolescente, j’ai été emmenée dans plusieurs maisons ou appartements au-dessus d’établissements de fast-foods dans le nord de l’Angleterre, pour être battue, torturée et violée plus de 100 fois. Ils me qualifiaient de « pute blanche » lorsqu’ils me battaient.

Ils ont précisé que parce que j’étais une non-musulmane, que je n’étais pas vierge, et parce que je ne m’habillais pas «modestement», ils estimaient que je méritais d’être «punie». Ils m’ont dit que je devais « obéir » ou être battue.

La peur d’être tuée et les menaces qui pèsent sur la vie de mes parents m’ont empêchés de m’échapper pendant environ un an. La police ne m’a pas aidé.

Comme les terroristes, ils croient fermement que les crimes qu’ils commettent sont justifiés par leurs croyances religieuses.

Les experts expliquent que ces gangs de grooming (viols collectifs) ne sont pas comparables avec des réseaux pédophiles ordinaires. C’est quelque chose que le gouvernement a vraiment besoin de comprendre afin de prévenir plus de crimes de ce type dans le futur.

L’endoctrinement religieux est une partie importante du processus de recrutement de jeunes hommes voulant intégrer ces gangs de violeurs. Les idées religieuses sur la pureté, la virginité, la modestie vestimentaire et l’obéissance sont poussées à l’extrême jusqu’à ce que les abus horribles deviennent la norme.

Mon principal agresseur me citait des versets du Coran quand il me tabassait.

(…)

Independent via Fdesouche.com

Rappel:

Grande-Bretagne. Filles blanches violées par des gangs ethniques: Le 20 Minutes refuse de mentionner l’origine des coupables!

Grande-Bretagne. Affaire des violeurs pakistanais: La journaliste anglo-pakistanaise Saira Khan accuse la société anglaise de ne pas avoir fait assez d’efforts d’intégration.

5 commentaires

  1. Posté par Nicolas le

    Alerte sanitaire. Padamalgam et Cepassalislam en rupture de stock.

  2. Posté par Socrate@LasVegas le

    Lorsqu’on n’a pas eu le temps de se renseigner: TOUJOURS voter l’opposé de l’avis du c.f. !!
    J’ose croire encore que mes compatriotes ne se laisseront pas piéger et voteront CONTRE tout accord cadre ce qui donnera un signal fort et du répit…

    NO schengen
    NO CEDH
    JAMAIS d’accord cadre

  3. Posté par Lucide le

    Je ne suis allé à Londres qu’une fois, c’était en 1991. Alors qu’en Suisse, nous avions affaire (gentiment soit dit en passant) à des espagnols, portugais, italiens, tous travailleurs et ici pour aider leurs familles restées pour la plupart au pays, je fus étonné, sidéré et plus encore, de voir cette ville vraiment envahie par tous ces gens à l’allure indo pakistanaise, franchement ça faisait peur, il n’y avait que ça et partout, ça pullulait et jacassait de toute part. Je n’ose pas imaginer comment c’est maintenant. En revenant à Genève, on se disait : mais comme on est bien ici.

  4. Posté par Etienne le

    L’Islam est une nébuleuse sectaire, hostile à tout qui lui est étranger.
    Et le musulman qui, par ignorance ou par humanité naturelle, ou pour toute autre raison, ne manifeste pas l’agressivité dénoncée dans ce témoignage ; celui-là peut évoluer rapidement vers la même hostilité sectaire : le corpus des directives qu’ils reçoivent dès leur plus jeune âge les préparent à cette dérive.

  5. Posté par rikiki le

    Et donc avec cette saloperie d’ethnie on ne parle pas de racisme ? Mais les plus grands salopards sont bien nos gouvernants qui ne font rien pour éradiquer ce barbares.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.