Islamisme : la tribune des intellos qui se réveillent trop tard

post_thumb_default

 

Ils y auront mis le temps. Ça fait quarante ans que Jean-Marie Le Pen a lancé l’alerte. Trente-six ans que Présent dénonce chaque jour l’islamisation de notre pays et les avancées du communautarisme. La plupart de ceux qui s’ébranlent aujourd’hui (avec Bernard Kouchner mais sans Eric Zemmour) sont ceux qui nous ont muselés et ostracisés hier en nous collant l’étiquette infamante de « racistes ».

Alors certes il y a Elisabeth Lévy dont nous saluons régulièrement la plume et le courage, Bernard de La Villardière et ses bons reportages ou ses propos héroïques chez Hanouna contre le voile, ou encore Alain Finkielkraut et Pascal Bruckner. Mais dans leur majorité, ces historiens et ces écrivains qui signent ensemble un appel dans Le Figaro contre le « séparatisme islamiste » parmi lesquels Georges Bensoussan, Pierre Nora, Sylvain Tesson, Yann Queffelec, Luc Ferry (ancien ministre) ou Pierre-André Taguieff, ont toujours marché dans le sens du vent. Quand les a-t-on entendus faire des vagues ?

Le jeu des antiracistes

L’essentiel était de ne pas faire le jeu du Front national, de lutter contre le racisme, de faire prospérer les associations antiracistes, SOS-Racisme, la LICRA, le MRAP ou le SCALP à qui nous devons aujourd’hui en grande partie l’installation de l’islamisme et du pouvoir des barbus dans notre pays. On le doit aussi évidemment aux gouvernements immigrationnistes successifs dont Bernard Kouchner est le symbole. Kouchner qui à bientôt 80 ans, continue d’ailleurs de militer pour l’accueil massif des migrants, vantant le modèle de « Merkel qui en a accueilli un million ». Preuve qu’il a décidément tout compris.

Alors ils peuvent protester contre le nouveau « ségrégationnisme » des Indigènes de la République et du Collectif contre l’islamophobie avec leurs ateliers « interdits aux « Blanc.he.s », nous dire que « la montée du totalitarisme islamiste », sa « conquête politique et culturelle » les inquiètent, que ce dernier progresse en cherchant à se faire passer pour une victime de l’intolérance et de l’islamophobie (incroyable !) mais hier (et encore aujourd’hui) à leurs yeux et sous leur plume, les dangereux islamophobes, c’était nous.

Ces intellectuels ont compris quelque chose (longtemps après les manuels et les sans-dents). Il faut sûrement s’en féliciter. Et donc concrètement parlant, la prochaine étape c’est quoi ? Une pétition nationale contre l’islamisme ? Faire pression pour obtenir un référendum ? Demander à être reçus par le gouvernement ? Ou bien comme d’habitude, appeler à revoter Macron et à faire barrage aux candidats Front national aux prochaines élections…

Cet article Islamisme : la tribune des intellos qui se réveillent trop tard est apparu en premier sur Présent.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par conrad.hausmann le

    La Weltwoche avait il y a quelques semaines fait un gros titre : Pourquoi les intellectuels dans diverses époques se sont toujours trompés ??Ils sont des milliers, mais on peut citer M. Heidegger qui a adhéré au nazisme…J-P. Sartre sur le communisme etc.etc.

  2. Posté par Jean Naimar le

    Le général De Gaulle était un visionnaire et pas seulement sur l’immigration.

  3. Posté par Dragonnès le

    Trop tard ! J’ai les noms des meneurs .

  4. Posté par Bussy le

    Peut-être que ces intellectuels sentent que les manuels et les sans-dents vont bientôt siffler la fin de la récréation et que ça va chauffer pour eux….

  5. Posté par Arturus le

    Vérité à ne pas manquer de lire et qu’il avait raison le grand !!!!
    Citations du Général De Gaulle le 5 mars 1959 il y à 59 ans ! https://pointsdereperes.com/charles-de-gaulle/

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.