Suisse. Des policiers s’opposent au durcissement de la loi sur les armes: « La Fédération des fonctionnaires de police ne nous a jamais demandé notre avis. »

armes suisse

Article qui met en lumière le mécanisme de la manipulation. Naturellement, il y a peu de chances pour que de tels témoignages soient publiés dans la presse romande puisque la version officielle doit être imposée dans les esprits romands en vue des votations.

Il serait intéressant de connaitre les interactions entre ce Max Hofmann et le parti socialiste.

**********

L'association des policiers s'est associée au Parti socialiste pour travailler ensemble à la mise en œuvre de la directive européenne sur les armes. Pour certains policiers, ce n'est pas du tout bon.

"Quatre victimes par semaine, c'est trop": sous ce slogan, plusieurs organisations se sont unies la semaine dernière pour se battre en faveur de la révision de la loi sur les armes. Environ 200 personnes sont tuées chaque année en Suisse par des armes à feu. Pour réduire ce nombre, il est urgent de mettre en œuvre la directive de l'UE sur les armes: les membres de la plate-forme pour une future loi sur les armes en sont convaincus. Selon eux, la proposition du Conseil fédéral est même encore trop laxiste.

Derrière cette plate-forme, le parti socialiste fait office de pilote politique. La Fédération suisse des fonctionnaires de police (FSFP) s'est notamment jointe à cette organisation. Son secrétaire général, Max Hofmann, était présent lorsque l'association s'est présentée aux médias la semaine dernière.

«On ne nous a jamais demandé notre avis»

Une apparition qui a permis de débattre au sein de la Fédération des policiers. Plusieurs fonctionnaires ont été tellement surpris par le positionnement qu'ils se sont adressés avec colère à la direction de l'association et au public.

"Les déclarations de la FSFP ne correspondent pas à la position de la plupart des policiers", écrit un policier sur Facebook.

"On ne nous a jamais demandé quel était notre avis concernant le durcissement de la loi sur les armes dans le contexte de la directive européenne", dénonce-t-il dans une lettre ouverte à l'association.

Dans un courriel envoyé à la direction de la Fédération, un autre fonctionnaire pose la question cruciale: "Comment le Secrétaire général fait-il de telles déclarations, sans que la base de la FSFP ait été consultée?"

La position de la Fédération n'exprime nullement celle de ses membres, précise-t-il. "Beaucoup de mes collègues et moi-même sommes clairement contre le durcissement de la loi sur les armes et rejetons donc la directive de l'UE et le projet de loi rédigé par le Conseil fédéral."

(...)

Source Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Nos remerciements à Alain Jean-Mairet

 

15 commentaires

  1. Posté par Gapion Daniel le

    Cette décision est contraire aux statuts de la FSFP qui est apolitique et elle ne repose pas sur une décision de ses membres qui n’ont pas été consultés. Peu de policiers s’identifient à cette prise de décision.

  2. Posté par Fanfouet le

    Et ce (non, je m’abstiens de mettre un qualificatif…) de Darius qui au TJ de 19h30, hier soir, parle seulement d’un « projet du Conseil Fédéral de revoir la loi sur les armes » sans mentionner une seule fois qu’il s’agit de la reprise forcée d’une nouvelle loi de l’UE qui nous serait imposée à cause de notre appartenance à Schengen ! Et il dit ça sans rougir, le « gendre idéal », un bon gros mensonge par omission, bien dans la ligne de la RTSocialiste ! Et les cocus qui ont voté contre NoBillag n’y voient que du feu, la tête enfoncée bien profond dans le sable, persuadés d’avoir une télévision neutre et indépendante…

  3. Posté par Gérard ROBIN le

    Dans le durcissement de la loi sur les armes, avez-vous pensé à interdire les couteaux dans les cuisines, les outils de jardins (fourches, haches, tronçonneuses), les véhicules qui eux aussi représentent un risque non négligeable (Nice etc…). Allez- vous chercher les armes illégales détenues par les racailles? En fait les seuls qui sont visés par cette mesure sont les seuls capables de défendre le pays de toute agression ! Doit-on y voir de la capitulation ou de la complicité ???

  4. Posté par Michel Vasionchi le

    Avec ses directives politisées ,les technocrates de l’UE et ses réseaux gauchistes …tentent de lobotomiser les peuples des autres pays …

  5. Posté par leone le

    @Brennenstuhl
    Qu’est-ce que c’est le PNS?

  6. Posté par Gilles Bourquin le

    Il en a été exactement de même lors de la campagne sur la votation pour l’adhésion à l’espace Schengen où la Fédération suisse des fonctionnaires de police avait milité pour le « oui » alors qu’une minorité de policiers suisses était favorable. La base n’avait jamais été consultée par le comité central.

  7. Posté par Aude le

    Dans quel monde de manipulateurs et de menteurs vivons-nous?
    Politique nationale et internationale. C’est effrayant.!

  8. Posté par Vicloire le

    Le PS fait ce qu ´il et quand il veut et cet article en est la preuve.

  9. Posté par Christian Hofer le

    @ Philippe G Brennenstuhl

    Ceci est un article traduit à 100% par les Observateurs.ch à partir de cet article du Blick:

    https://www.blick.ch/news/politik/protest-nach-verwirrender-medienkonferenz-polizisten-laufen-gegen-eu-waffenrichtlinie-sturm-id8228920.html

    Rien n’a été pris sur votre FB et la source est très clairement mentionnée à la fin de notre article.

    Dès lors, nous n’avons pas à citer votre parti. Avant d’accuser Les Observateurs.ch, il serait de bon ton de regarder d’où proviennent nos informations. Merci.

  10. Posté par Antoine le

    La Fédération suisse des fonctionnaires de police (FSFP) et le PS continuent de nous enfumer !!
    La manipulation est très grossière de la part de la FSFP qui prend des décisions sans en discuter préalablement avec ses membres, c’est un comble !

  11. Posté par Brennenstuhl le

    Vous reprenez des citations d’un policier que celui-ci a envoyé en exclusivité au PNS sans citer celui-ci !
    Veuillez dorénavant citer vos sources en ce qui concerne notre Parti le PNS, merci

    Philippe G Brennenstuhl

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.