Lisa Mazzone se bat (aussi) contre l’expulsion des criminels étrangers !

lisa-mazzone-youtube

Pour Lisa Mazzone, vice-présidente des verts: «Il n’y a aucune raison d’infliger une seconde peine aux condamnés étrangers: c’est de la discrimination.»

Le délit fait en tout cas partie de la liste des infractions passibles d’une expulsion obligatoire depuis l’entrée en vigueur de l’initiative UDC visant à refouler les étrangers criminels, en octobre 2016. À cette même date, Eduardo perforait l’intestin d’un compatriote du même âge en lui assénant un coup de couteau, sur le dancefloor d’une boîte de nuit lausannoise…

«Un cas d’école ubuesque»

À l’heure du verdict, les trois juges ont concédé «faire une faveur» au Capverdien afin de «favoriser la réinsertion» de l’intéressé. Qui n’est pas retourné derrière les barreaux à l’issue de son procès, ayant déjà purgé les 18 mois de sa condamnation à trois ans de prison, dont le solde avec sursis.

[…]

Suite : Le Matin

Un commentaire

  1. Posté par Christian Hofer le

    En clair, le peuple a décidé mais c’est la gauche qui a gagné sur le plan politique et idéologique. Les mêmes gauchistes qui soulignent qu’il faut « respecter les lois de l’UE » lorsqu’il s’agit de notre désarmement.

    Bref, le schéma typique de ce qu’est devenu notre pays aujourd’hui. Et certains parlent encore de démocratie, de référendum et de peuple souverain…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.