Suisse: Philomena Colatrella, PDG de l’assurance-maladie CSS, propose une franchise minimale de 5’000.- ou 10’000.- .

Philomena Colatrella

La PDG de l'assurance-maladie CSS Philomena Colatrella demande lors d'un entretien avec le "SonntagsBlick" plus de responsabilité individuelle en regard des services de santé. En outre, elle réfléchit à la possibilité de porter la franchise minimale à 5000 ou 10'000 francs afin de limiter les primes d'assurance-maladie.

Selon les premières estimations, une telle mesure permettrait de diminuer les primes mensuelles d'environ 170 francs par personne. Le secteur de la santé a besoin de nouvelles idées, souligne Philomena Colatrella.

Source

 

Rappels:

le Groupe CSS a fait un bénéfice de plus de 150 millions en 2017

Le Conseiller fédéral socialiste Berset veut supprimer les primes de caisse maladie trop basses

Caisse-maladie: Après avoir menti aux Suisse en promettant des baisses de primes, les socialistes viennent jouer les sauveurs

Le socialiste Christian Levrat, président du parti, méchamment mis à nu, vidéo (en dialecte alémanique!) . Et traduction.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.